Accueil » Les critiques » Critiques DVD » [Critique DVD] La traversée de Paris
[Critique DVD] La traversée de Paris

[Critique DVD] La traversée de Paris

Bourvil et Gabin dans un film culte qui sous ses aires de rigolade raconte à sa façon l'occupation allemande dans Paris . C'est pas toujours joli, joli mais les comédiens sous l'œil du maître nous empêche de pleurer.

La fiche du DVD

Le film : "La Traversée de Paris"
De : Claude Autant-Lara
Avec : Jean Gabin, Bourvil
Sortie le : 09/09/2009
Distribution : Gaumont
Durée : 80 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film

Le seul bonus de cette galette toujours aussi savoureuse, c’est un documentaire très instructif.On y apprend que la fin du film a été imposée par la production , par «  ce gros con de Deulschmeister » écrit Claude Autant-Lara à son chef décorateur Max Douy interviewé dans les suppléments .

Une bonne nouvelle car le film se termine effectivement  par un happy end complètement illogique au regard de la construction parfaitement établie depuis les premières images. Si le film s’arrêtait, à un moment bien précis, que ma mère m’a défendu de nommer ici, toute la verve subversive du propos en aurait été renforcée.

Car si  « La Traversée de Paris» demeure dans la mémoire, une agréable galéjade , l’histoire de deux braves gars qui trafiquent au marché noir, le film est autrement plus emblématique d’une situation paradoxale , dix ans après la fin de la guerre.

En suivant ces porteurs de valises,  toute une population se révèle à la caméra , tel un kaléidoscope de l’époque . Les bons, les méchants, les franchouillards, ou les courageux qui à l’image du personnage de Jean Gabin n’hésite pas à pousser le bouchon de la provocation jusqu’à l’acte gratuit .La traversée de

Comme le rappelle Pierre Assouline dans les suppléments «  si ce film est devenu dérangeant, c’est parce qu’il commençait à dire que tous les Français n’avaient pas été des résistants » .Mais plutôt que d’en faire son sujet, Claude Autant-Lara sème ses petits commentaires au gré des rencontres de la pénombre et des comptoirs de bistrots, véritable concentré d’humanité.

Marcel Aymé l’auteur du roman qui inspire le film , et scénariste, était farouchement opposé à  Bourvil dans le rôle de Martin, chargé d’acheminer le cochon à l’autre bout de la ville. Il le fait  savoir, vertement au réalisateur  très peiné d’une telle réaction . Il faut croire que le contre-emploi n’était alors pas de mise . Bourvil y excelle et jouant sur tous les registres de la comédie donne à son personnage, une véritable dimension.photo-La-Traversee-de-Paris

A la sortie du film , le romancier reconnaît son erreur et félicite chaudement Autant-Lara . « C’est le meilleur travail que l’on ait fait à partir d’une de mes  œuvres ».

Bourvil reçoit cette année-là, 1956,  le prix d’interprétation à la Mostra de Venise .

Le seul bonus de cette galette toujours aussi savoureuse, c’est un documentaire très instructif.On y apprend que la fin du film a été imposée par la production , par «  ce gros con de Deulschmeister » écrit Claude Autant-Lara à son chef décorateur Max Douy interviewé dans les suppléments . Une bonne nouvelle car le film se termine effectivement  par un happy end complètement illogique au regard de la construction parfaitement établie depuis les premières images. Si le film s’arrêtait, à un moment bien précis, que ma mère m’a défendu de nommer ici, toute la verve subversive du propos en…

Vue d'ensemble des tests

Le film

66

La Traversée de Paris (DVD) de Jean Gabin, Bourvil, Jeannette Batti, Georgette Anys, Robert Arnoux

Date de sortie du DVD : 9 September 2009

Format : PAL

Studio : Gaumont

Duree : 80 minutes

PRIX : EUR 14,55 (Prix de depart : ---)

Un commentaire

Laisser un commentaire