Accueil » A la une » « Bridges to Buenos-Aires » : The Rolling Stone . Critique DVD

« Bridges to Buenos-Aires » : The Rolling Stone . Critique DVD


L’histoire : DVD ou  Blu-ray, en digipack 2CD+DVD ou 2CD+Blu-ray, en triple vinyle noir  ou en édition limitée vinyle bleu transparent, que l’embarras du choix pour cette prestation stonienne  du plus bel effet. Bob Dylan les rejoint sur scène pour une interprétation unique de ’’Like A Rolling Stone’’.

 ‘’Bridges to Buenos Aires’’ a été capté le 5 avril 1998, sur la dernière date d’une résidence de 5 soirs au River Plate Stadium, dans la capitale argentine.

Film : 4.5/5

Dès les premières notes d’un tube célèbre sur lequel les Stones annonce la couleur, l’accueil est immédiat . Fraternel et bien tassé pour deux heures d’exaltation ( les 2 CD du digipack ) sur des titres tout aussi mouvementés.

 Les nouvelles chansons de l’album ‘Bridges To Babylon’ loin d’être le plus plébiscité dans la longue carrière des Stones, s’intercalent sans trop de difficulté.

’’Flip The Switch’’, ’’Saint Of Me’’ ou ‘’Thief In The Night’’ ( belle interprétation bluesy de Keith Richards)  que la guitare acoustique de Jagger et la slide de Ronnie apaisent en compagnie de ‘’Sister Morphin’ du célèbre album à la braguette magique.

Entre la dynamique de l’ouverture et le repos planant procuré par cette «  douce cousine », « quelques filles porto-ricaines qui mourraient d’envie de te rencontrer » prennent le relais et sur scène c’est un spectacle de fou. Une choriste l’émoustille, Charlie Watts ne sait plus où donner de la baguette . Bobby Keys attise les braises, saxo en feu.

Le bel incendie redouble d’incandescence quand dans le noir de l’entre deux titres, sans prévenir, un homme s’avance et Jagger trépigne autant d’impatience que de bonheur : Bob Dylan en personne sur un morceau que la bande imagine être son hymne personnel : «  Like a Rolling stone ».

Les Stones l’ont déjà joué  (‘Stripped’ 1995 ), mais cette fois le maître est aux commandes, ce qui ne semble pas rassurer Jagger très attentif au jeu de la guitare dylanienne. Les yeux dans les yeux, ils ne se lâchent pas d’un regard. C’est amusant, et pour moi grand fan de Bob, un moment de grande célébration.

Si bien que la suite ne se raconte pas, elle se vit, se voit au moment du changement de scène via une passerelle métallique ( c’est fou ) et un déferlement de musique ponctué par le «  Brown Sugar » de tradition . Le titre finissait souvent leur concert. Cette fois il s’éternise comme les salutations et un au-revoir de la troupe qui reviendra un jour c’est sûr à Buenos-Aires

Ca s’appellera « Olé, Olé, Olé » , mais c’est déjà une autre histoire …

  • Encore quelques Stones !….

« Sticky Fingers-At he Fondea Theatre« -« Olé, Olé, Olé » – « Totally Stripped« -« Marquee Club 197« -« From the Vault (1981)« -« Some Girls…« -« Muddy Waters & The Rolling Stones« -« Ladies & Gentlemen, The Rolling Stones« –« Havana Moon »-« L.A.Forum 1975″-«  Crossfire Hurricane » …

Ce digipack fait partie de la sélection "Noël en fête" Date de sortie : 08 novembre 2019 L'histoire : DVD ou  Blu-ray, en digipack 2CD+DVD ou 2CD+Blu-ray, en triple vinyle noir  ou en édition limitée vinyle bleu transparent, que l’embarras du choix pour cette prestation stonienne  du plus bel effet. Bob Dylan les rejoint sur scène pour une interprétation unique de ’’Like A Rolling Stone’’.  ‘’Bridges to Buenos Aires’’ a été capté le 5 avril 1998, sur la dernière date d’une résidence de 5 soirs au River Plate Stadium, dans la capitale argentine. Film : 4.5/5 Dès les premières notes d’un…
Le film

Ce blog contient pas mal de dvd ou blu-ray sur les concerts les plus mythiques des Stones. Je crois pouvoir m’avancer en disant que ce Buenos Aires 1998 est parmi les captations les plus captivantes, autant dans le jeu aventureux de la bande à Jagger que dans la scénographie , toujours en évolution. Du grand spectacle , assurément et un concert allumé par la présence non officielle de Bob Dylan sur l’un de ses morceaux mythiques, que les Stones considèrent comme leur hymne officiel. C’est amusant, et pour moi grand fan de Bob, un moment de grande célébration.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Mississipi Burning » de Alan Parker. Critique Blu-ray

Sortie  DVD : 17 mars 2020.— Acteurs : Gene Hackman, Willem Dafoe, Frances McDormand, Brad …

Laisser un commentaire