Accueil » A la une » « Marquee club 197 » Rolling Stones. Critique DVD

« Marquee club 197 » Rolling Stones. Critique DVD

Synopsis: Ce concert légendaire des Rolling Stones au Marquee, le mythique club londonien, a passé près de 20 ans dans un grenier. Capté en 1971 pour la télé américaine, il a été donné après la tournée d’adieu des Stones au Royaume-Uni, et un mois avant la sortie de l’album Sticky Fingers. Le groupe était alors constitué de Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts, Mick Taylor et Bill Wyman

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "From the Vault: the Marquee - Live +CD"
De :
Avec : Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts, Mick Taylor et Bill Wyman
Sortie le : 22 juin 2015
Distribution : Eagle Vision
Durée : 65 minutes
Film classé :
Nombre de DVD / Blu-Ray : 2
Le concert
Les bonus

Ce petit clin d’œil à une grande histoire est assez symbolique d’une carrière qui n’en finit pas. En 71, les Stones n’ont pas encore fêté leur décennie, mais déjà 12 albums au compteur et le 13 ème à venir : le fameux « Sticky Fingers » dont quelques titres apparaissent sur la scène. Pour des raisons stratégiques et fiscales, le groupe a en effet lancé sa tournée bien avant que l’album ne soit sorti. Habituellement c’est l’inverse.

Des morceaux comme “Brown Sugar”, “Dead Flowers” et “Bitch” sont joués pour la première fois en live, ainsi que le rare “I Got The Blues”, façon Redding et son arpège qui dégringole cristallin sur le saxo .Bobby Keys ( voir « Ladies and gentlemen » )  ne se contente pas d’une figuration.

Si le Marquee n’est pas l’Hampton Coliseum, l’ambiance confinée du petit club londonien n’altère pas la dynamique de l’ensemble ; il  fonce pour un set qui s’apparente à une grosse répétition générale. La section cuivre de Jim Price et Bobby Keys est aux commandes.

RollingStones-Marquee

Le sax de « Live with me », toujours lui, ouvre ainsi royalement la session, avant que les guitaristes patentés ne se souviennent qu’ils ont plusieurs riffs à leur actif. Keith Richard en particulier. C’est vrai avec « Dead flowers », une belle ballade chorale, où le réalisateur ne nous épargne pas le doigté des manches de guitares.

Les pratiquants apprécieront, même si le ton général est plutôt tranquillos. On n’enchaîne rien, on joue ! « Let it rock »  de Chuck Berry (je pense que les Stones connaissent désormais l’intégralité de son répertoire) file à toute allure, emmanché par le fameux « Midnight rambler »avec des alternances de tempo qui électrise le plateau,mais pas vraiment la salle .Jagger s’emploie pourtant à mixer voix et harmonica de manière subjuguant. Ca dure assez longtemps, mais pas assez à mon goût, surtout pour faire place à une version de «  Satisfaction » parmi les plus poussives de leur histoire. Des titres nouveaux remettent les pendules à l’heure, dont «  Bitch » qui confirme que les Stones devraient toujours se faire accompagner d’une section cuivrée. Je n’ai entendu aucun rappel et seuls les bonus nous consolent de la petitesse des choses.

RS_1971TOTP

  • LES BONUS. Des prises alternatives de “I Got The Blues” et de “Bitch”, et une interprétation de “Brown Sugar” lors de l’émission Top of the Pops en 1971 ( photo ). Des sessions inédites, ça fait un peu répétition, et il boit quoi le chanteur entre deux ballades ?
Ce petit clin d’œil à une grande histoire est assez symbolique d’une carrière qui n’en finit pas. En 71, les Stones n’ont pas encore fêté leur décennie, mais déjà 12 albums au compteur et le 13 ème à venir : le fameux « Sticky Fingers » dont quelques titres apparaissent sur la scène. Pour des raisons stratégiques et fiscales, le groupe a en effet lancé sa tournée bien avant que l’album ne soit sorti. Habituellement c’est l’inverse. Des morceaux comme “Brown Sugar”, “Dead Flowers” et “Bitch” sont joués pour la première fois en live, ainsi que le rare “I Got The Blues”, façon Redding et son arpège qui…

Review Overview

Le concert
Les bonus

Filmé lors d’une rare apparition des Stones dans un club intimiste, ce show est édité dans le cadre de la série “From The Vault” consacrée aux archives du groupe. Cette sortie coïncide avec la réédition de l’album Sticky Fingers. On entend donc des morceaux comme “Brown Sugar”, “Dead Flowers” et “Bitch” joués pour la première fois en live, ainsi que le rare “I Got The Blues”.Si le Marquee n’est pas l’Hampton Coliseum, l’ambiance confinée du petit club londonien n’altère pas la dynamique du groupe qui fonce à cœur joyeux pour un set qui s’apparente à une grosse répétition générale. Dans le sérieux d’un listing que la section cuivre de Jim Price et Bobby Keys accompagne de fort belle manière.

Avis bonus Des prises alternatives, « Brown Sugar » dans Top of the Pops (1971)

User Rating: Be the first one !
From the Vault: the Marquee - Live (DVD) de
Date de sortie du DVD : 22 June 2015
Format : NTSC
Studio : Eagle Vision
Duree : 2273 minutes

PRIX : EUR 27,95 (Prix de depart : EUR 19,99)

Voir aussi

« 1.54… » de Yvan England. Critique cinéma

Les réseaux sociaux au cœur du harcèlement scolaire, rageusement dénoncés par une pléiade de jeunes et excellents acteurs

Laisser un commentaire