Accueil » A la une » « Wild Men » de Thomas Daneskov. Critique cinéma

« Wild Men » de Thomas Daneskov. Critique cinéma

Synopsis: Martin, fatigué, quitte les siens et part vivre en ermite dans les montagnes norvégiennes. Mais la réalité du terrain s’avère tout autre, surtout quand il tombe sur Musa, un voyou en fuite, recherché par les autorités et ses anciens complices. Ils vont rencontrer des policiers désœuvrés, des vikings, des truands éclopés…

La fiche du film

Le film : "Wild Men"
De : Thomas Daneskov
Avec : Rasmus Bjerg, Zaki Youssef
Sortie le : 24/08/2022
Durée : 102 Minutes
Genre : Comédie, Thriller
Type : Long-métrage
Le Film

Ce film estivalier arrive un peu tard dans la saison.

Il est rafraichissant à souhait, dans son ton et sa bonne humeur, que le héros met à profit pour faire valdinguer tous ses soucis. Ainsi va Martin qui au séminaire de son entreprise préfère désormais la cime enneigée des montagnes norvégiennes . Il y vit en ermite, vêtu de peaux de bêtes et d’un tempérament de Viking à toute épreuve.

Ce qu’il imagine ne dure qu’un temps bien évidemment, contrarié par l’apparition d’un homme qui va complètement chamboulé ses habitudes de solitaire novice.

Sur cette contrariété physique, voire idéologique, Thomas Daneskov prend son scénario à bras le corps ( co-auteur Morten Pape ) sur des airs à la « Fargo » des frères Coen .Des gens bien à côté de la plaque, mais tellement attachants, quand ils ne sont pas de surcroît sympathiques.

Le voyou recherché par la police (Zaki Youssef) et ses acolytes, devient un compagnon précieux pour Martin , homme des cavernes, tout aussi loufoque que lunaire, mais  les pieds sur terre quand il la contemple du haut de sa sagesse.

Ce qui dépasse un peu la réflexion de nos policiers aussi empêtrés dans leurs investigations que dépassés par des événements dont ils ne comprennent  pas grand-chose.

C’est pourquoi ils s’intéressent plus aux extravagances de l’homme des bois, qu’au trafic plus que douteux de Musa.

Des flics à côté de la plaque bien souvent, mais il faut avouer …

 

C’est drôle, jamais méchant,  tout à fait signifiant d’un ordre essentiel et naturel qui nous échappe trop fréquemment.

Certaines scènes sont crues, quand il s’agit de tailler dans la chair vive … On ferme les yeux et aussitôt après on repart en très bonne compagnie .Alors quitter ce monde qui nous rend fou en le peuplant d’êtres aussi particuliers participe d’une œuvre de bienfaisance.

Ces hommes sont des sauvages, et à l’image de ce film, urgent de les rencontrer, et de le visionner.

Ce film estivalier arrive un peu tard dans la saison. Il est rafraichissant à souhait, dans son ton et sa bonne humeur, que le héros met à profit pour faire valdinguer tous ses soucis. Ainsi va Martin qui au séminaire de son entreprise préfère désormais la cime enneigée des montagnes norvégiennes . Il y vit en ermite, vêtu de peaux de bêtes et d’un tempérament de Viking à toute épreuve. Ce qu’il imagine ne dure qu’un temps bien évidemment, contrarié par l’apparition d’un homme qui va complètement chamboulé ses habitudes de solitaire novice. Sur cette contrariété physique, voire idéologique, Thomas…
Le Film

C’est un film qui marche souvent sur la tête mais qui retombe toujours sur ses pieds pour nous rappeler que derrière la fantaisie,  les événements à-priori loufoques donnent le véritable ton d’une comédie sérieuse. Où un employé fatigué par son quotidien laborieux décide de se mettre à l’écart du monde dans les montagnes enneigées de Norvège. Une vie d’ermite vite interrompue par l’irruption d’un individu qui se mêle à la quête existentielle de notre héros, mais pas forcément pour les mêmes raisons. La dynamique de la mise en scène influe joliment sur l’écriture d’un scénario dans l’esprit « Fargo » des frères Coen. C’est drôle, jamais méchant,  tout à fait signifiant d’un ordre essentiel et naturel qui nous échappe trop fréquemment. Alors quitter ce monde qui nous rend fou en le peuplant d’êtres aussi particuliers participe d’une œuvre de bienfaisance. Ces hommes sont des sauvages, et à l’image de ce film, urgent de les rencontrer, de le visionner.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Les Miens » de et avec Roschdy Zem. Critique cinéma

C’est l’histoire d’une famille, de deux frères, l’histoire de gens qui s’aiment bien. Même le …

Laisser un commentaire