Accueil » A la une » « Vera Cruz » de Robert Aldrich. Blu ray.Critique

« Vera Cruz » de Robert Aldrich. Blu ray.Critique

La fiche du film

Le film : "Vera Cruz"
De : Robert Aldrich
Avec : Burt Lancaster, Gary Cooper
Sortie le : 11/05/1955
Distribution : Swashbuckler Films
Durée : 94 Minutes
Genre : Western
Type : Long-métrage
Le Film
Le bonus
  • Dvd ‏ : ‎ 08 décembre 2022
  • Acteurs ‏ : ‎ Gary Cooper, Burt Lancaster, James Seay, Henry Brandon, Archie Savage
  • Sous-titres : ‏ : ‎ Français
  • Langue ‏ : ‎ Anglais, Français 
  • Studio  ‏ : ‎ BQHL Éditions

Drôle de western, dit-on à l’époque.  Pas très moral et pas d’indiens, et un réalisateur débutant . Robert Aldrich est  encore loin d’imaginer « Les Douze salopards » et de lancer « L’ultimatum des trois mercenaires ».
Pour son deuxième film, on le retrouve en 1954 , à la fin de la guerre de Sécession. De l’autre côté de la frontière, la guerre civile oppose l’empereur Maximilien aux Juaristes. Le peuple mexicain aimerait se débarrasser de cet imposteur qui fait appel à des mercenaires afin de mater la rébellion.

Nos deux héros , Gary Cooper et Burt Lancaster, préférent à l’honneur d’une patrie rebelle, l’argent des conquérants. Ce n’est pas très sympa comme attitude, mais ils s’en soucient comme d’une guigne, moquant de la même façon l’histoire qui les réunit.

Tout sourire, Burt Lancaster s’en fait reluire les gencives, tandis que le gentil Cooper, d’une retenue élégante, se demande encore ce qu’on attend de lui. L’histoire, assez décousue, avance alors péniblement entre gaudrioles amoureuses, chasse au trésor et embuscades. Le final peut-être, donnera encore quelques frissons aux amateurs du genre. Mais comme son nom l’indique, il arrive bien tard.

La campagne mexicaine a beau planter son décor en technicolor, je ne retiens pas grand-chose aujourd’hui de cette cavalcade chevaleresque, dans laquelle on s’amusera à reconnaître, qui sait, le jeune Charles Bronson, plutôt fougueux avec les dames.

LE SUPPLEMENT

  • . Présentation du film par François Guérif (33′)- De Sergio Leone à François Truffaut, de nombreux réalisateurs le cite comme un chef d’œuvre du western américain.

L’un des plus atypiques « tant par son style baroque, son humour à froid et son refus de la morale courante ». Réalisateur des Douze Salopards et de Chut… chut, chère Charlotte, Robert Aldrich y pilonne les codes du genre « avec une insolence et une brutalité que personne jusqu’ici n’avait osées. »

Dans le film Charles Bronson est crédité de son vrai nom : Charles Buchinsky (il joue déjà de l’harmonica, soit 14 ans avant Il était une fois dans l’Ouest.)

Dvd ‏ : ‎ 08 décembre 2022 Acteurs ‏ : ‎ Gary Cooper, Burt Lancaster, James Seay, Henry Brandon, Archie Savage Sous-titres : ‏ : ‎ Français Langue ‏ : ‎ Anglais, Français  Studio  ‏ : ‎ BQHL Éditions Drôle de western, dit-on à l'époque.  Pas très moral et pas d’indiens, et un réalisateur débutant . Robert Aldrich est  encore loin d'imaginer « Les Douze salopards » et de lancer « L’ultimatum des trois mercenaires ». Pour son deuxième film, on le retrouve en 1954 , à la fin de la guerre de Sécession. De l’autre côté de la frontière, la guerre civile…
Le Film
Le bonus

A l’époque, « Vera Cruz » a dû dépoussiérer le genre western, mais aujourd’hui ce film culte ne demeure  à mon avis qu’un agréable divertissement. Ou la mémoire d’un cinéma d’autrefois qui derrière un futur grand réalisateur alignait déjà des sommités : Burt Lancaster, Gary Cooper, et dans un tout petit rôle, un certain Charles Bronson.

AVIS BONUS . Présentation du film par François Guérif 

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« La Famille Asada » de Ryôta Nakano. Critique cinéma

Un hommage à la famille, la consécration de l’art photographique, l’un et l’autre réunis dans un très beau film.,

Laisser un commentaire