Accueil » A la une » « A Nos Enfants » de Maria de Medeiros. Critique dvd.

« A Nos Enfants » de Maria de Medeiros. Critique dvd.

Synopsis: Vera, qui a combattu la dictature dans les années 70, s’occupe aujourd’hui à Rio d’un orphelinat pour enfants séropositifs. Sa fille, Tania, essaye depuis plusieurs mois, avec sa compagne, Vanessa, d’avoir un enfant par PMA. Entre elles deux, un fossé s’est creusé…

La fiche du film

Le film : "A nos enfants"
De : Maria de Medeiros
Avec : Marieta Severo, José de Abreu
Sortie le : 23/02/2022
Distribution : Epicentre Films
Durée : 107 Minutes
Genre : Drame, Romance
Type : Long-métrage
Le Film
Les bonus

A nos enfants, le film n’en manque pas, effectivement . Dans cet orphelinat que dirige Vera (Marieta Severo) et cette maternité où sa fille Tania assiste à l’accouchement de sa fiancée, Vanessa (Marta Nobrega). 

Des enfants séropositifs, d’autres nés en captivité à l’époque où le Brésil était sous le coup d’ une dictature. Vera n’a jamais revu son bébé retiré à ses trois mois.

Cette douleur à jamais marquée réapparait le jour où Sergio, le fils de sa co-détenue entreprend de raconter leur histoire. Des femmes emprisonnées et torturées pour avoir dit non au totalitarisme.

De ses années de souffrance, de résistance, Vera conserve une farouche indépendante, et un engagement intact envers les autres. Cette ouverture d’esprit, étonnamment,  ne fonctionne pas avec sa fille Tania ( Laura Castro, co-scénariste) , elle-même très libre de ses mouvements.

Elle vit avec Vanessa dont les tentatives de grossesse demeurent pour l’heure sans succès. Mais l’amour est là, parfois difficile, et l’avenir leur tend les bras. Pas sa mère …

Chaque tentative de rapprochement se solde par un échec.

 » Il n’est pas loin de temps où il fallait se cacher » se souviennent les deux amantes.

Vera reporte beaucoup de tendresse sur Caïque, l’un des protégés de l’orphelinat que Tania va maladroitement blessé, un jour, en rappelant sa maladie . Une nouvelle cassure dans cette relation impossible entre une fille et sa mère que Maria de Medeiros, la réalisatrice entretient de manière formelle en multipliant les thématiques inhérentes à la vie de chacune.

C’est un brin touffu, mais la maîtrise de la mise en scène et du récit éparpillé confère à l’ensemble une ordonnance presque naturelle. Chaque interprète joue sur sa propre personnalité dans une communauté qui ne peut  se satisfaire d’un repli identitaire.

Ce que nous raconte bien ce film à travers l’émergence d’un pays dont la quête de vérité parait essentielle. Avant même, peut-être, celle de la liberté. Le fait, rapporté avec pertinence, est plutôt rare au cinéma.

Maria de Medeiros dirige une scène entre Vera et le fils de sa co-détenue

Les Suppléments

  • La pièce de théâtre originale
  • Entretien avec la réalisatrice Maria de Medeiros, le producteur Thierry Lenouvel et l’actrice Laura Castro. Egalement autrice de la pièce adaptée par Maria de Medeiros, elle y interprète la jeune femme. Elle raconte le cheminement qui les a conduites à mettre en images le récit.

Elles ont écrit le script ensemble «  alors que le Brésil connaissait un brusque obscurcissement, on ressentait cette idéologie fascisante qui arrivait et ça apparait dans notre récit ». Et sur le tournage aussi. «  Le lendemain du premier tour des élections, l’équipe était en pleurs » confie Maria de Medeiros.

Laura Castro revient sur l’aspect autobiographie de son film, «  il était urgent de parler de ce genre de familles avec deux pères ou deux mères. Quand j’ai décidé d’avoir des enfants avec mon ex-femme, il n’y avait aucune référence littéraire, cinématographique sur le sujet ».

Sur la scène, Maria de Madeiros est cette fois l’interprète

 

  • Bio-filmographie
  • Galerie photos
  • Bande-annonce
A nos enfants, le film n’en manque pas, effectivement . Dans cet orphelinat que dirige Vera (Marieta Severo) et cette maternité où sa fille Tania assiste à l’accouchement de sa fiancée, Vanessa (Marta Nobrega).  Des enfants séropositifs, d’autres nés en captivité à l’époque où le Brésil était sous le coup d' une dictature. Vera n’a jamais revu son bébé retiré à ses trois mois. Cette douleur à jamais marquée réapparait le jour où Sergio, le fils de sa co-détenue entreprend de raconter leur histoire. Des femmes emprisonnées et torturées pour avoir dit non au totalitarisme. https://www.youtube.com/watch?v=dfSaV1Cb6hI&ab_channel=EpicentreFilms De ses années de…
Le Film
Les bonus

Ce film est l’adaptation de la pièce de théâtre de Laura Castro, interprétée par Maria de Medeiros. Pour le grand écran la comédienne inverse les rôles et passant derrière la caméra, elle  demande à la romancière de jouer le rôle de Tania. Une jeune femme homosexuelle, en guerre avec sa mère, pour des raisons moins idéologiques que familiales. La fâcherie durable entre les deux femmes cimente une histoire où les thématiques sont multiples, du sida à l’homosexualité, l'homophobie, via la résilience de la mère , après des années de dictature. C’est assez touffu, mais la maîtrise de la mise en scène et du récit éparpillé confère à l’ensemble une ordonnance presque naturelle. Chaque interprète joue sur sa propre personnalité dans une communauté qui ne peut cependant se satisfaire d’un repli identitaire. Ce que nous raconte parfaitement Maria de Medeiros à travers l’émergence de ce pays dont la quête de vérité parait essentielle. Avant même celle de la liberté.

AVIS BONUS Un entretien avec l’autrice de la pièce de théâtre et la réalisatrice, suivi sur un second dvd, de la pièce en question. Une très bonne idée ...

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« R.M.N » de Cristian Mungiu. Critique dvd

  Durée ‏ : ‎125 minutes.- Dvd ‏ : ‎25 janvier 2023 . – Acteurs …

Laisser un commentaire