Accueil » A la une » « The Bling Ring ». Blu ray. Critique

« The Bling Ring ». Blu ray. Critique

Synopsis: À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le "Bling Ring".

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "The Bling Ring [Blu-ray]"
De : Sofia Coppola
Avec : Katie Chang, Israel Broussard
Sortie le : 16 octobre 2013
Distribution : Pathé
Durée : 90 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Sofia Coppola sent le vent venir . Dans son environnement, c’est encore mieux. Pour « Somewhere », elle retrouvait son papa dans l’hôtel où ils vécurent un moment. Cette fois, elle « s’attaque » aux copines d’Hollywood qui vivent de rêves et d’escarpins alignés par centaines, dans des corridors où une dizaine de SDF trouveraient leur bonheur.

Je salue cette façon  de s’immiscer comme ça, chez les stars, dont elle fait partie désormais, où d’autres intrus ont déjà posé leurs semelles. C’est l’argument de cette histoire vraie qui défraya la chronique : des jeunes gens issus plutôt de familles aisées ont visité à plusieurs reprises les maisons des vedettes d’Hollywood.Paris Hilton fut leur victime favorite.

Si Coppola n’atteint pas le fond du problème (elle montre mais ne démontre jamais, on ne peut que deviner les intentions des apprentis cambrioleurs), la réalisatrice situe par contre très bien le phénomène d’identification que posent ces jeunes filles, face à la vie facile et au luxe qui en dépend. Elles ne piquent que chez les riches, c’est d’accord, et face au butin qui s’agrandit, se mettent à revendre.

The bling ring

L’engrenage d’un système qui aux yeux de la bande de copains s’apparente à un jeu (tout le monde est  au courant de leurs virées nocturnes), surtout qu’il semble facile de pénétrer dans de telles demeures. La clé sous le paillasson, on rêve ! Une forte dose d’inconscience et de naïveté mêlées s’ajoute à ce constat que la réalisatrice cautionne par une mise en scène très répétitive (on tourne un peu en rond), très compulsive aussi, significative d’une société où le superficiel le dispute à la réussite. La vie facile.

Sur le volet policier, tardif,  (on se demandait si des plaintes avaient été déposées)  Sofia Coppola retrouve un semblant de réalisme au cœur d’une enquête plus psychologique que policière. L’un des auteurs des méfaits dira  que devant les messages d’amitié reçus, il s’étonne encore de «  la fascination perverse des américains pour les Bonnie & Clyde ».

C’est bien ce qui ressort de ce film, à la marge de tout ce que l’on connait actuellement dans le genre branchouille et compagnie. Son auteur vogue sur une planète où de jeunes comédiens trouvent à leur tour à redire au bonheur de ce cinéma , dont   Israël Broussard, le seul mec de la bande, très spontané au milieu de toutes ses filles qu’il tentera bien de calmer . Mais entre l’hystérie et l’ardeur juvénile il est bien difficile de maîtriser la fougue de Mlles Katie Chang, Emma Watson, Claire Julien, Taissa Farmiga. Un plaisir d’avoir fait leurs connaissances !

the bling ring

  • Le making of (21 mn)

Bien que quelques scènes de tournage figurent dans ce supplément, on y voit et on y entend surtout les acteurs et actrices qui nous parlent en long et en large de leurs personnages, ainsi que de la manière dont travaille Sofia Coppola. Ce qui est quand même plus intéressant. On y apprend aussi que la demeure de Paris Hilton a bien servi de décor, ce que je trouve personnellement ahurissant. Comme quoi la star n’est pas rancunière.

Sofia Coppola sent le vent venir . Dans son environnement, c'est encore mieux. Pour « Somewhere », elle retrouvait son papa dans l’hôtel où ils vécurent un moment. Cette fois, elle « s’attaque » aux copines d’Hollywood qui vivent de rêves et d’escarpins alignés par centaines, dans des corridors où une dizaine de SDF trouveraient leur bonheur. Je salue cette façon  de s’immiscer comme ça, chez les stars, dont elle fait partie désormais, où d’autres intrus ont déjà posé leurs semelles. C’est l’argument de cette histoire vraie qui défraya la chronique : des jeunes gens issus plutôt de familles aisées ont visité à plusieurs reprises…

Review Overview

Le film
Les bonus

Dans l’air du temps, Sofia Coppola filme une fois encore au plus juste d’un terrain qu’elle connaît bien, celui des stars d’Hollywood que des gamins dévaliseront en leur absence. Un argument pour jeter un œil, rien de plus, (pas de jugement, ni de commentaire) sur une société qui à trop se regarder le nombril en oublie de retirer la clé sous le paillasson. Les jeunes comédiens de la bande de malfaiteurs sont parfaits, autre réussite de Mlle Coppola, elle sait dénicher les futurs talents, et confirme celui d'Emma Watson.

Avis bonus Un making of un peu timide (les acteurs parlent surtout de leur personnage) et qui manque de supports vidéo

User Rating: Be the first one !
The Bling Ring [Blu-ray] (Blu-ray) de Sofia Coppola
Date de sortie du Blu-ray : 16 October 2013
Format :
Studio : Pathé
Duree : 90 minutes

PRIX : EUR 10,50 (Prix de depart : EUR 10,50)

Voir aussi

« Moka » de Frédéric Mermoud. Critique dvd

Diane a perdu son fils dans un accident de la circulation. La voiture ne s’est pas arrêtée. …