Accueil » A la une » « Né quelque part » de Mohamed Hamidi. Blu Ray .Critique

« Né quelque part » de Mohamed Hamidi. Blu Ray .Critique

Synopsis: Farid, jeune Français de 26 ans, doit aller en Algérie pour sauver la maison de son père. Découvrant ce pays , il tombe sous le charme d’une galerie de personnages étonnants dont l’humour et la simplicité vont profondément le toucher. Parmi eux, son cousin, un jeune homme vif et débrouillard qui nourrit le rêve de pouvoir rejoindre la France…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Né quelque part"
De : Mohamed Hamidi
Avec : Tewfik Jallab, Jamel Debbouze
Sortie le : 23 octobre 2013
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 84 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

D’après certaines distinctions cannoises, il n’aurait pas été injuste de trouver à ce film, un accessit. Pour le regard qu’il porte sur l’Algérie (bien qu’il ait été tourné au Maroc) et les nombreux sujets qu’il aborde, au cœur d’une même thématique : la terre de ses origines.

L’argument qui voit un jeune français débarquer sur le sol natal de ses parents, prend très vite le pas sur tous les clichés inhérents à une telle démarche. Il y a beaucoup de vécu de la part du comédien principal Teufik Jallab, du co-producteur Jamel Debbouze et surtout du réalisateur Mohamed Hamidi , qui connaît toujours cette impression de déracinement , même si dit-il , il est français à part entière .

Ce que ne doute pas un instant Farid lorsqu’il arrive dans le bled où la maison que son père a construit «  pierre après pierre » est la cible du gouvernement, trop content d’y faire passer un gazoduc. En marge de la lutte qu’il va mener pour faire reconnaître ses droits, face à une administration corrompue, le jeune homme découvre un pays où il aurait pu naître, et qu’il s’approprie par la force des choses. Son cousin lui a piqué ses papiers afin de gagner l’hexagone…

né quelque part

Ca se passe en Algérie, pays d’autant plus sensible à nos yeux, qu’il renvoie au passé colonialiste de la France, période fortement présente tout au long du récit. C’est l’origine même d’une situation qui conduira des algériens à quitter leur terre au moment de l’indépendance algérienne.

Des choix aujourd’hui chuchotés par les dernières générations qui, aux leçons du passé, préfèrent entrevoir une perspective plus glorieuse, vers …la France. C’est  au café du village que cet avenir se discute, se joue, dans des conversations apparemment badines, et propices à des scènes fantaisistes. Mais le ton de la comédie ne résiste pas aux coups de boutoir d’une situation équivoque et précaire, qui gangrène le quotidien des habitants du bled. Chacun y fait face comme il peut jusqu’à l’ultime solution, l’exil, à bord d’embarcations de fortune. Farid va s’y trouver confronté, bien malgré lui.

C’est l’autre enjeu de ce film qui nous ramène à l’actualité sur l’île de Lampedusa. Mohamed Hamidi ne l’a pas cherchée. Il ne fait que regarder le monde, comme il tourne.

 

  • Le making of ( 30 mn )

Au milieu de nombreuses scènes de tournage ( dont celle où Jamel Debbouze a failli se faire réellement écraser ), le réalisateur  parle de sa propre expérience . D’origine algérienne, il est, comme le héros, retourné dans le village natal de son père afin d’y découvrir la maison que ce dernier avait construite. La réalité et la fiction font alors cause commune, à l’image de ce cousin germain qui existe réellement et s’appelle comme le réalisateur. « Il me ressemble. Il est vif et malin comme le personnage et il a toujours voulu venir en France. »

La comparaison s’arrête là. Il ne lui a jamais volé ses papiers !

né quelque part

Pour écrire le scénario, Alain-Michel Blanc a accompagné le réalisateur, dans son village, afin d’être au plus près de l’histoire « J’ai donc vécu avec le personnage du film, dans les décors du film. J’ai beaucoup voyagé au Maghreb et en Afrique, mais je n’ai jamais vu un pays où la France est aussi présente. C’était important de le montrer dans le film. »

Jamel Debbouze, acteur, mais aussi co-producteur de « Né quelque part » a tenu à suivre cette aventure, parce qu’il estime que ce récit d’enfant d’immigrés pouvait permettre au public de mieux connaître la France. A ses yeux, le septième art peut changer les mentalités. « C’est grâce au cinéma et à des histoires comme celle-ci qu’on peut montrer la réalité. Cela relève de notre responsabilité et Mohamed l’a très bien mis en lumière ».

D'après certaines distinctions cannoises, il n’aurait pas été injuste de trouver à ce film, un accessit. Pour le regard qu’il porte sur l’Algérie (bien qu’il ait été tourné au Maroc) et les nombreux sujets qu’il aborde, au cœur d’une même thématique : la terre de ses origines. L’argument qui voit un jeune français débarquer sur le sol natal de ses parents, prend très vite le pas sur tous les clichés inhérents à une telle démarche. Il y a beaucoup de vécu de la part du comédien principal Teufik Jallab, du co-producteur Jamel Debbouze et surtout du réalisateur Mohamed Hamidi , qui connaît…

Review Overview

Le film
Les bonus

Le genre de film qui sans en faire des tonnes atteint son objectif : ici parler de la terre de ses origines, du déracinement , sans pathos , ni effusion de sentiments plus ou moins sincères. Le ton de la comédie passe imperceptiblement à l'émotion , puis au drame de cette jeunesse prisonnière du passé de ses ancêtres et dont le seul choix semble maintenant l'exil vers la France. L'Histoire qui se répète ?

Avis bonus Une petite demi-heure de making of, mais elle est à suivre , pleine d'instruction ...

User Rating: Be the first one !
Né quelque part (DVD) de Mohamed Hamidi
Date de sortie du DVD : 23 October 2013
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 84 minutes

PRIX : EUR 5,97 (Prix de depart : EUR 5,97)

Voir aussi

Le Festival Télérama : 3.50 € la place

Le 20e Festival cinéma Télérama a lieu du 18 au 24 janvier. Pour 3,50 euros …