Accueil » A la une » « Son of a gun » de Julius Avery. Critique DVD

« Son of a gun » de Julius Avery. Critique DVD

Synopsis: Emprisonné pour un petit délit, JR, âgé de 19 ans, apprend la dure réalité de la vie carcérale. Protection et sécurité sont primordiales et JR se retrouve rapidement sous la garde du criminel le plus connu d'Australie, Brendan Lynch. Mais cette protection a un prix. A sa libération, JR doit participer à un plan pour assurer l'évasion de prison de Lynch. En récompense, il est invité à rejoindre son gang qui projette un braquage d'envergure.

La fiche du DVD

Le film : "Son of a Gun"
De : Julius Avery
Avec : Ewan McGregor, Brendan Kerkvliet, Brenton Thwaites, Alicia Vikander, Geoff Kelso
Sortie le : 15/07/2015
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 108 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Mais comment faire un film aussi insipide sur un tel sujet, avec une fin assez prévisible et pourtant réussie ?

On imagine d’abord le retour du prophète, de Jacques Audiard, dans une version australienne sur vitaminée. Le gamin novice soumis à rudes épreuves, quand son jeune voisin de cellule est le mignon de quelques gros-bras sordides. JR ( Brenton Thwaites ) comprend alors très vite qu’il lui faut se protéger, jusqu’à sa sortie de prison qui ne va pas tarder.

Il est là pour trois mois, un petit délit. C’est déjà le problème de l’incarcération à outrance que pose ce film qui ne fait qu’effleurer le sujet, tout en analysant ses conséquences. Une fois libéré avec une dette envers son protecteur ( Ewan McGregor) , JR entre dans un monde totalement inconnu, de trafic d’armes, et de drogue. La grande délinquance l’attend. Une issue malheureusement compréhensible en regard du monde carcéral que nous a subrepticement décrit Julius Avery. Un cinéaste plus disert dans la mise en place d’un système criminel auquel JR va devoir là encore rapidement s’adapter.

Son-of-a-Gun-2014-7

Ce qu’il doit accomplir parait insurmontable pour un jeunot de sa trempe qui n’a jamais flirté avec le grand banditisme. L’évasion de son boss, par hélicoptère. Il fait ce qu’on lui demande – scène très bien dirigée – et s’aperçoit que les règles à l’intérieur de la prison n’ont pas tellement évolué à l’extérieur : coup pour coup, la loi du plus fort, et le respect envers les collègues de baston. Le mensonge est proscrit.

JR découvre aussi un monde facile, les belles maisons, les filles ( Alicia Vikander ). Et tombe dans les travers d’une aventure gâchée par le regard d’un cinéaste désormais peu inspiré. On retrouve épars les classiques du genre (suspicion, trahison, machisme..) sans souffle particulier, ni intention nouvelle. On l’entrevoit quand JT tente de s’affranchir de son protecteur, et des rapports père-fils qui se profilent. Mais la mise en scène ne facilite guère ce style d’aventure (les ellipses sont douteuses) et les comédiens demeurent bien en retrait de leurs personnages, hors-mis poncifs et caricatures. En 2014 ce film est ressorti bredouille du festival de Beaune. Sur quels critères a-t-il été retenu ?

Les suppléments

  • Les coulisses du tournage (19 .30 mn) .La scène de l’évasion en répétition, et  celle du braquage, le tournage intégral cette fois. Il est amusant de les voir se repérer avec des voitures jouet pour préparer la course poursuite et prévoir les incidents possibles (un panoramique est toujours envisageable au cas où les premières voitures ratent leur connexion, par exemple).

Son-of-a-Gun-2014-2

Les comédiens patientent, plaisantent entre eux, se font maquiller, le sang gicle à nouveau sur leurs combinaisons,  on ne nous cache rien des choix d’objectifs et la course poursuite reprend de plus belle (voiture caméra en parallèle, on applaudit les cascadeurs)  avec quelques plans qui ne seront d’ailleurs pas retenus dans le film.

  • Interviews. Ewan McGregor (18 mn)

Autour du film, de son personnage, du réalisateur, pas de scoop en vérité …«  Mon personnage, c’est un manipulateur, il se joue des gens avec ses stratagèmes, un peu ce que je venais de jouer sur scène et ça me plaisait de poursuivre ça ». Il parle aussi de la relation père-fils évoquée par le film et son travaille avec des jeunes, « de nouveaux talents » comme il dit en parlant d’Alicia Vikanders.

Brenton Thwaites  (22.30 mn)

Un peu le même esprit que précédemment sauf que les questions sont quand même adaptées à la jeunesse de l’intervenant, comme pour le casting par exemple qu’il a trouvé «  relaxe, on n’avait pas de texte, mais des objets, du matériel avec lequel il fallait se familiariser ».Pour s’adapter à son rôle, «  je suis devenu solitaire et j’ai adopté un mode de vie malsain ».

Son-of-a-Gun-2014-8

Alicia Vikanders (14.30 mn)

La différence de tournage entre l’Europe et les Etats-Unis, où les équipes sont énormes ?  « En Australie c’est comme l’Europe c’est plus restreint, et quand on part sur un site, c’est une petite équipe, sympa comme tout, plus intime ». Ses relations avec Brenton Thwaites ? « on s’est amusé, on a joué avec simplicité (les scènes les plus intimes) on arrivait à en rire ce qui facilite les choses ».

Mais comment faire un film aussi insipide sur un tel sujet, avec une fin assez prévisible et pourtant réussie ? On imagine d’abord le retour du prophète, de Jacques Audiard, dans une version australienne sur vitaminée. Le gamin novice soumis à rudes épreuves, quand son jeune voisin de cellule est le mignon de quelques gros-bras sordides. JR ( Brenton Thwaites ) comprend alors très vite qu’il lui faut se protéger, jusqu’à sa sortie de prison qui ne va pas tarder. Il est là pour trois mois, un petit délit. C’est déjà le problème de l’incarcération à outrance que pose ce film…

Review Overview

Le film
Les bonus

L’histoire d’un gamin qui n’avait rien à faire en prison, tout du moins pas au contact de gros bras et de truands dangereux ,devient sous la coupe du réalisateur australien l’aventure initiatique d’un futur délinquant. Ce qui sur le papier est tout à fait jouable vire ici à la décalque des films du genre, l’inspiration en moins. Comme les comédiens ne forcent pas le trait, ou alors en le caricaturant, on s’ennuie assez vite dans cette reconstitution .

Avis bonus Dans les coulisses on apprend comment on effectue les repérages pour une course poursuite, et le reste est à l’avenant. Par contre, les commentaires des trois comédiens ne nous apprennent pas grand-chose.

User Rating: Be the first one !
Son of a Gun (DVD) de Julius Avery
Date de sortie du DVD : 15 July 2015
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 108 minutes

PRIX : EUR 15,61 (Prix de depart : ---)

Voir aussi

« La Taularde » de Audrey Estrougo. Critique cinéma-dvd

Le milieu carcéral va toujours aussi mal