Accueil » A la une » « Opération Roméo » de Paula Milne. Critique dvd

« Opération Roméo » de Paula Milne. Critique dvd

  • Date de sortie du DVD : 5 novembre 2019
  • Acteurs : Sofia Helin, Friederike Brecht, Ben Becker, Steven Brand Tom Schilling
  • Réalisateur : Paula Milne
  • Audio : Allemand, Anglais , Français
  • Sous-titres : Français
  • Studio : Pyramide Vidéo
  • Durée : 270 minutes

L’histoire : Berlin 1974, Lars Weber, recrue prometteuse de la Stasi, est envoyé à Berlin-Ouest comme agent « Roméo ». Sa mission: séduire Lauren, une analyste des services secrets Britanniques. Dans une ville coupée en deux, de part et d’autre du mur, les destins de deux familles se croisent et se confrontent.

  • Film : 3/ 5
  • Bonus : 3.5/5

Sur le sujet éminemment historique de la division de l’Allemagne, l’illustration de sa capitale coupée en deux marque toujours le cinéma. On y revient donc une fois encore par le prisme de l’espion qui tente d’infiltrer le camp ennemi, mais avec cette distinction sur le coup de projecteur insistant porté sur les familles.

Au-delà des répercussions évidentes d’une telle situation, notamment à l’Est, Paula Milne relève la complexité des rapports entre proches. On n’ose pas toujours avouer sa différence, voire sa défiance vis-à-vis d’un pouvoir totalitaire qui en restreignant votre liberté, vous contraint à participer à sa privation.

M. et Mme Weber suivent de près les exploits de leur fille, mais pas avec le même enthousiasme

C’est particulièrement vrai dans la famille Weber où Klara ( Stéphanie Amarell)  la cadette, peut accéder à l’équipe olympique de natation. La mère (Anka Kling) est aux anges, qui voit l’occasion d’un avenir plus radieux pour sa famille. Le père, beaucoup plus réservé ( Godehard Giese ) n’ose pas  le dire à haute voix, les murs ont des oreilles.

Dans ce contexte de suspicion perpétuelle, leur cousin Lars est envoyé secrètement à Berlin Ouest où il doit séduire Lauren Faber ( Sofia Helin ) une femme divorcée. Elle tient un poste important dans la Station de Teufelsberg le service de renseignements des alliés à la fin de la seconde guerre mondiale .

L’espion Lars Weber (Tom Schilling) approche sa cible Lauren Faber (Sofia Helin)

Lars Weber ( Tom Schilling ) vient d’une famille très patriote semble-t-il, avec Gregor, (Jörg Schüttauf) un père recruteur pour la Stasi et ferme sur ses idéaux communistes.

Malgré des secrets encore bien rangés dans les armoires fermées à double tour et sur des photos assez énigmatiques. Alors que le jeune espion entame avec succès sa première mission, les événements qui s’y rattachent, bouleversent le bel ordonnancement des stratèges de l’Allemagne de l’Est.

Quoi qu’il en soit la survie de leur Etat autoritaire passe par un comportement sans faille de sa population. Délation, représailles, trahison , leur petit monde tourne en rond et Lars Weber commence à se poser des questions.

Il n’est pas le seul …

La première cible hors circuit, l’espion réussit à s’infiltrer dans la famille de Sabine ( Friederike Becht) qui travaille elle aussi à la station de  Teufelsberg , sous les ordres de …. son père ( Steven Brand)

LES SUPPLEMENTS

  • Un ex-espion de l’Est . « Beaucoup de choses sont authentiques, et ça m’a beaucoup touché. Les dialogues m’ont vraiment rappelé cette époque. ( … ) Jeune, je ne formais qu’un avec la RDA. (… ) Un jour dans un café , on m’a demandé si ça m’intéressait d’aller à Prague rencontrer des touristes de mon âge , on s’occupait de tout, qui aurait refusé ça ? ».

Il explique le quotidien d’un espion et la manière dont la Stasi lui interdisait d’aller trop loin dans ses relations sentimentales «  alors que parfois j’ai été tenté d’avoir quelque chose de durable, j’aurais bien aimé ».

«  Avec ce que l’on sait aujourd’hui , j’ai honte …»

Le jeune espion est cornaqué par Ralf ( Ben Becker ) qui ne le lâche pas d’une semaine. La confiance n’est pas totale…
  • Un ex-agent américain sur le site berlinois. Il retrouve l’antenne Teufelsberg d’où il écoutait l’ennemi

« L’histoire est importante pour que les gens sachent comment c’était , il faut savoir jusqu’où le mal peut nous mener , l’histoire pourrait se répéter, il faut savoir comment réagir , la série est importante en ce sens ».

  •  Les effets spéciaux. Comment et pourquoi les utiliser ? Comment reproduire Berlin divisé à Prague. Pas difficile répond le superviseur de ces effets qui passe aux actes à travers des images et des vidéos effectivement très parlantes

Beaucoup de recréations numériques , c’est étonnant,  notamment au check-point de Berlin …

Autour de Berlin et de son mur 

 » D’une vie à l’autre » de Georg Mass

 » La vie des autres  » de Florian Henckel

« L’homme de Berlin » de Carol Reed

« Les Grandes Ondes à l’Ouest » de Lionel Baier

« Le Pont des espions » de Steven Spielberg

Date de sortie du DVD : 5 novembre 2019 Acteurs : Sofia Helin, Friederike Brecht, Ben Becker, Steven Brand Tom Schilling Réalisateur : Paula Milne Audio : Allemand, Anglais , Français Sous-titres : Français Studio : Pyramide Vidéo Durée : 270 minutes L'histoire : Berlin 1974, Lars Weber, recrue prometteuse de la Stasi, est envoyé à Berlin-Ouest comme agent "Roméo". Sa mission: séduire Lauren, une analyste des services secrets Britanniques. Dans une ville coupée en deux, de part et d’autre du mur, les destins de deux familles se croisent et se confrontent. Film : 3/ 5 Bonus : 3.5/5 Sur le sujet éminemment historique de la division de l’Allemagne, l’illustration de sa capitale…
Le film
Les bonus

En attendant une possible saison 2 on sait déjà que l’espion venu du froid commence à se réchauffer sérieusement à l’idéologie capitaliste. Sa nouvelle mission devient à ses yeux quelque chose de plus important qu’une simple cible à séduire. La petite et la grande histoire rassemblent aussi des familles marquées par une guerre froide dont les victimes ne sont pas toujours identifiées. On comprend assez vite que notre héros n’est pas forcément celui qu’il croit. Un peu de suspense au milieu d’un quotidien frileux côté Est ( délation, représailles, trahison … ) et insouciant à l’Ouest où les alliés d’autrefois rivalisent de technologie pour mieux s’espionner. Ce monde n’est pas sérieux, mais le film l’est plutôt

AVIS BONUS Deux ex-espions se souviennent, et l'envers du décor, intéressant à suivre

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« J’accuse… » de Roman Polanski. Critique cinéma

D’après le livre  livre de Robert Harris « D ». – Sauf avis contraire de l’expert, historiquement …

Laisser un commentaire