Accueil » A la une » « Le merveilleux jardin secret de Bella Brown » de Simon Aboud. Critique dvd

« Le merveilleux jardin secret de Bella Brown » de Simon Aboud. Critique dvd

Un film britannique peut-être aussi botanique, et très sympathique. Dommage qu'il ne sorte qu'en dvd

La fiche du film

Le film : "Le Merveilleux Jardin Secret de Bella Brown"
De : Simon Aboud
Avec : Jessica Brown Findlay, Andrew Scott
Sortie le : 01/01/1970
Distribution :
Durée : 92 Minutes
Genre : Drame, Comédie
Type : Long-métrage
Le film
Le bonus

Au dernier festival du film britannique de Dinard, je l’imaginais gagner un prix dans le genre d’une interprétation collective. Le trio formé par Jessica Brown Findlay, Tom Wilkinson et Andrew Scott, donne à lui seul le ton de la bonhomie qui se dégage de ce film parfaitement orchestré par un cinéaste, auteur du scénario.

Il nous raconte, tel un conte de fée, l’histoire un peu triste d’une belle et jeune demoiselle qui déteste la faune et la flore. Bella risque alors l’expulsion si elle ne s’occupe pas de son jardin devenu  jungle. Son voisin, un vieux monsieur, à qui elle vient de piquer « malencontreusement » son cuisinier-femme de ménage ne lui facilite pas la tâche. De la même manière, la directrice de la bibliothèque lui reproche ses retards à répétition et l’assiduité qu’elle porte à un lecteur très fidèle.

Un géo trouve tout et doux rêveur dont elle s’est éprise dans ce jardin fou et fabuleux que le réalisateur parcourt rien que pour la beauté du geste, la courbe d’une corolle et les couleurs mirifiques mêlées à l’harmonie d’une palette imaginaire. Un environnement protecteur des angoisses horticoles, même si son vieux grigou de voisin ne lui facilite pas la tâche

Bella croit dépérir à la manière doucereuse d’Amélie Poulain, mais le ton général est plus tonique, plus britannique. Les dialogues, d’une subtilité amusée empruntent parfois à la littérature horticole. « C’est une fleur particulièrement intelligente, vous pourriez en prendre de la graine » dit le vieux monsieur,toujours aussi peu amène, à la demoiselle … L’humour y est finement posé, l’humeur aussi, celle de « Tamara drew » de Stephen Frears. Belle référence, il me semble.

  • Les coulisses du film ( 8 mn ) . Avec très peu d’ambiance sur le tournage, tous les membres de l’équipe se relaient pour parler du film, de ses personnages et de l’activité horticole dans la poésie.
Au dernier festival du film britannique de Dinard, je l’imaginais gagner un prix dans le genre d’une interprétation collective. Le trio formé par Jessica Brown Findlay, Tom Wilkinson et Andrew Scott, donne à lui seul le ton de la bonhomie qui se dégage de ce film parfaitement orchestré par un cinéaste, auteur du scénario. Il nous raconte, tel un conte de fée, l’histoire un peu triste d’une belle et jeune demoiselle qui déteste la faune et la flore. Bella risque alors l’expulsion si elle ne s’occupe pas de son jardin devenu  jungle. Son voisin, un vieux monsieur, à qui elle…
Le film
Le bonus

La nature, c’est aussi la pourriture qui va avec, ce que ne supporte pas Bella qui doit pourtant prendre soin du jardinet de sa location sous peine d’être renvoyée. Son voisin, un vieux monsieur pas sympa ne lui facilite pas la tâche surtout depuis qu’elle a lui ravi son homme de ménage, un cuisinier hors-pair. Le troisième homme de sa vie fréquente assidûment la bibliothèque où elle travaille sous les ordres d’une directrice pas commode. Un quatuor formidable d’acteurs donne à lui seul le ton de la bonhomie qui se dégage de ce film parfaitement orchestré par un cinéaste, auteur du scénario. Les dialogues, d’une subtilité amusée empruntent parfois à la littérature horticole. L’humour y est finement posé, l’humeur aussi.

Avis bonus L'équipe se charge de parler du film et de ses personnages

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Les Enchainés » d’Alfred Hitchcock. Critique Bluray

Hitchcock, les années Selznick, l’un des quatre titres du coffret consacré à ce duo parfait

Laisser un commentaire