Accueil » Comédies dramatique » « Un été italien » de Michael Winterbottom .Critique DVD

« Un été italien » de Michael Winterbottom .Critique DVD

Synopsis: Un veuf décide de partir pour l'Italie avec ses filles pour redémarrer leur vie. Ces dernières évolueront chacune à leur manière, la plus jeune troublée par la vision du fantôme de sa mère, la plus âgée par la découverte de sa sexualité.

La fiche du DVD

Le film : "Un Été italien"
De : Michael Winterbottom
Avec : Monica Bennati, Dante Ciari
Sortie le : 21/10/2009
Distribution : Diaphana
Durée : 90 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film

Si vous aimez les cartes postales, particulièrement les Italiennes, ce film est fait pour vous. On y voit la péninsule dans son bleu maritime et ce village accroché au rocher, comme le remarque notre héros avant que la caméra nous montre le dit village.Si à tout hasard on n’avait pas compris.
Je me calme, j’ai plutôt bien aimé ce film. Mais qu’il est long à se mettre en route, démonstratif, et pesant. A force d’en rajouter on prévoit ce qui va arriver. Ce  film peine à trouver son sujet. Celui du deuil d’une famille américaine qui après la mort accidentelle de la mère décide de tout quitter pour gagner l’Italie. Comment le père, ( Colin Firth ) et ses deux filles vont-ils s’adapter à ce nouveau mode de vie, chacun portant en secret, et pour des raisons bien diverses, le poids de la disparition ?

Voilà l’idée qui nous emporte dans l’intime, qui ne fait qu’effleurer la douleur, ou l’amour, là où Michael Winterbottom rend son propos le plus intelligible. Des regards échangés dans une lumière diffuse (un peu trop parfois), quelques paroles entendues sans la force des grands éclats et l’alchimie opère. Si le film centre son intérêt autour de la cadette hantée par le fantôme de sa mère , ce fil rouge c’est aussi celui de son aînée à l’heure d’une sexualité naissante, sexualité que s’interdit un père entièrement consacré à la protection de sa petite famille.

La grande soeur Kelly ( Willa Holland ) découvre l’Italie et l’amour

Ce joli canevas entre mélo et romance tisse une carte du tendre inhabituelle dans cette ville de Gênes que la caméra du réalisateur habite avec une insistance coupable.

Non pas qu’il nous la rende indispensable (les balades en scooter ne sont pas celles de Nanni Moretti), mais cette façon de parcourir ces ruelles sombres et inquiétantes, avant de plonger dans le soleil des grandes places, situe bien les intentions de Winterbottom.

Il prend un malin plaisir à brouiller les pistes dans le dédale des quartiers peut-être mal famés, où l’illusion d’une mère disparue se joue des ombres et des mauvaises rencontres. Plus vraies que nature, car les figurants ici n’existent pas. Winterbottom a très souvent tourné avec une petite caméra «et bien souvent les habitants ne remarquaient pas que Michael nous filmait, avec eux».

Le réalisme à ce point évite l’écueil des premières scènes téléphonées et confère aux jeux des acteurs une spontanéité assez stupéfiante . C’est surtout vrai avec la petite Perla Haney-Jardine dont l’interprétation est doublée par l’insouciance de son jeune âge. Elle ne joue pas, elle est .

Si vous aimez les cartes postales, particulièrement les Italiennes, ce film est fait pour vous. On y voit la péninsule dans son bleu maritime et ce village accroché au rocher, comme le remarque notre héros avant que la caméra nous montre le dit village.Si à tout hasard on n’avait pas compris. Je me calme, j’ai plutôt bien aimé ce film. Mais qu’il est long à se mettre en route, démonstratif, et pesant. A force d’en rajouter on prévoit ce qui va arriver. Ce  film peine à trouver son sujet. Celui du deuil d’une famille américaine qui après la mort accidentelle de la…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !
Un Été italien (DVD) de Michael Winterbottom
Date de sortie du DVD : 21 October 2009
Format : Couleur, PAL
Studio : Diaphana
Duree : 90 minutes

PRIX : EUR 9,99 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Ce qui nous lie » de Cédric Klapisch. Critique cinéma-dvd

Le retour de l'enfant prodigue aurait pu suffire à mon bonheur

4 Commentaires

  1. complètement largué sur la nouvelle heure
    je me demande quel dvd je pourrais bien louer
    quelque chose de drôle

Laisser un commentaire