Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Les plages d’Agnès » d’Agnès Varda . Critique DVD

« Les plages d’Agnès » d’Agnès Varda . Critique DVD

Après avoir révélé Sandrine Bonnaire, Agnès Varda se révèle . Prix du meilleur documentaire 2010 de l' American Films Critics

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Les Plages d-Agnès - Agnès Varda"
De : Agnès Varda
Avec : Agnès Varda, Jacques Demy, Philippe Noiret, Jane Birkin
Sortie le : 12 novemb 2010
Distribution :
Durée : 107 minutes
Film classé :
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Agnès Varda illustrée par elle-même, en images et documents d’époque, mais aussi dans une docu-fiction qui de plage en plage de son enfance à sa vie d’aujourd’hui raconte toute une existence et plus encore. Jaquette 1

Jean Vilard, Gérard Philippe, Philippe Noiret, Silvia Monfort ,Gérard Depardieu, Harrison Ford (rejeté à l’époque par les studios américains )  Catherine Deneuve, Jane Birkin, Yolande Moreau ,Sandrine Bonnaire , ils sont tous là pour égrener les confidences et mettre en scène des saynètes reconstituant joliment les souvenirs.

C’est du cinéma et du théâtre, la rencontre des arts, et la fête de l’amitié.On célèbre  les 80 printemps d’Agnès Varda,  dans une scène finale aussi remarquable que l’ouverture de cet « autobiodocumentaire », où l’on voit l’ancienne photographe retrouver sur une plage près d’Ostende la fascination pour les miroirs et le jeu qu’ils procurent.

L’histoire  coule ainsi  de source, au fil d’un voilier que la réalisatrice mène de Sète à Paris, via Noirmoutier, évidemment, havre de paix pour l’enfance de celui qui allait devenir son mari Jacques Demy.

Jeanne Moreau et Jacques Demy dans "La-baie-des-anges"
Jeanne Moreau et Jacques Demy dans « La-baie-des-anges »

Un couple à part dans le cinéma français, quand l’un tournait, l’autre, raconte Agnès, évitant d’y frotter le bout du nez.

A cette règle tacite, le couple dérogera une seule fois, à l’occasion de « Jacquot de Nantes » que réalise Agnès Varda. C’est l’histoire de Jacques Demy, qui très malade à l’époque du tournage décédera peu de temps après la sortie du film.

Elle en parle encore avec des pépites d’étoiles dans le regard, un sourire nostalgique à peine embué par quelques larmes. Agnès Varda est une romantique qui s’ignore peut-être, qui s’en évade c’est certain dans l’univers onirique des surréalistes. Elle les a toujours côtoyés , et les rattrape  au fil d’un travail multiforme dont ce dernier opus constitue une synthèse exemplaire .

Varda dans son sac à patates pour convier les visiteurs à regarder autrement son exposition , Varda au plus près des veuves de Noirmoutier, Varda, prénom Agnès .

En supplément :

  • Trapézistes et voltigeurs  (8’) : On les voit dans le film, sur la plage et c’est très beau. «  Crevette » la voltigeuse raconte les particularités de son métier. Et la personne , la tête en bas c’est  la directrice de production Cecilia Rose!

Une plage à Paris

  • Daguerre-Plage  (9’). Voir des camions-bennes déverser des tonnes de sable rue Daguerre devant le bureau de production n’est pas un spectacle ordinaire ! C’est pour la bonne cause et le film en fait écho . La plage créée rue Daguerre est «  une mauvaise bonne idée » dit Agnès . Une des scènes a été coupée. A vous d’en juger !

Livret de 16 pages couleur. Et aussi des magnets inspirés de l’affiche du film dessinée par Christophe Vallaux.

  • Prix 2010  du meilleur documentaire-non fiction » aux American Films Critics .
Agnès Varda illustrée par elle-même, en images et documents d’époque, mais aussi dans une docu-fiction qui de plage en plage de son enfance à sa vie d’aujourd’hui raconte toute une existence et plus encore. Jean Vilard, Gérard Philippe, Philippe Noiret, Silvia Monfort ,Gérard Depardieu, Harrison Ford (rejeté à l’époque par les studios américains )  Catherine Deneuve, Jane Birkin, Yolande Moreau ,Sandrine Bonnaire , ils sont tous là pour égrener les confidences et mettre en scène des saynètes reconstituant joliment les souvenirs. C’est du cinéma et du théâtre, la rencontre des arts, et la fête de l’amitié.On célèbre  les 80 printemps d’Agnès Varda, …

Review Overview

Le film
Les bonus

Agnès Varda, toujours sur le terrain .80 ans , ou presque, de cinéma , de musique, de spectacles à travers ce remarquable auto-portrait d'une cinéaste multiforme . A ses côtés Jacques Demy est toujours bien vivant .

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Police fédérale Los Angeles » de William Friedkin. Critique Blu-ray

Le dernier coffret collector de l'année chez Carlotta, le père Noël ne viendra pas pour rien

8 Commentaires

  1. Une femme extraordinaire, à la filmographie remarquable, la mémoire d’un patrimoine qui grâce à elle devient de plus en plus précieux, car trop rare au regard de la production cinématographique de ce nouveau siècle .

Laisser un commentaire