Accueil » Comédies dramatique » « Talons aiguilles » de Pedro Almodovar. Critique DVD

« Talons aiguilles » de Pedro Almodovar. Critique DVD

Synopsis: Becky Del Paramo rentre à Madrid pour retrouver sa fille Rebeca qu'elle n'a pas vue depuis 15 ans. Elle la trouve mariée à Manuel, un de ses ex amants qui entreprend aussitôt de la reconquérir. Une nuit, il est assassiné. Rebeca, en froid avec sa mère depuis qu'elle revoit Manuel, s'accuse, en direct, à la télévision, du meurtre...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Talons aiguilles"
De : Pedro Almodovar
Avec : Victoria Abril, Marisa Paredes
Sortie le : 18 mai 1998
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 115 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Ce dvd fait partie du coffret « Pedro Almodovar, l’anthologie »

Becky, célèbre chanteuse pop des années 60, retrouve après des années d’absence, sa fille Rebecca, présentatrice d’un journal télévisé d’une chaîne privée. Manuel, son patron et mari fut un temps l’amant de sa mère. Aussi l’affaire se corse dès les retrouvailles du trio, et se complique lorsque le Manuel en question est découvert mort à son domicile.

Il s’agit d’un meurtre, trois coupables possibles, trois femmes : Rebecca, dont-il il voulait divorcer, Becky avec qui il venait de renouer et une nouvelle maîtresse, passant là par hasard… Rebecca s’accuse, mais l’énigmatique juge d’instruction (excellent Miguel Bose ), n’en croit pas un mot. Fin du suspense policier, une voie que Pedro Almodovar  délaisse avec un dédain amusé, pour mieux bifurquer vers des chemins de traverse. Il dissèque au passage les séquelles de l’enfance abandonnée, le traumatisme féminin qui en résulte à travers des rapports fille-mère aux ramifications bien ténues.

talons aiguilles

L’ensemble apparaîtrait austère, s’il n’y avait derrière la caméra un diable de réalisateur, aussi imprévisible que fantasque, et parfaitement maître du jeu. Les règles ne sont pas connues, ou alors bafouées, mais le plaisir qu’on y prend est suffisant pour se laisser guider dans ce dédale faussement absurde. « Talons Aiguilles  » est à la fois un mélodrame, un thriller psycho-humoristique, une paella sans les moules et tout ce que le spectateur voudra y ajouter.

Ici les travestis ne sont pas forcément ceux que l’on croit, et les meurtriers vivent une liberté bafouée d’avance. Ici les coïncidences (nombreuses) n’ont rien de troublantes. A l’image des couleurs vives qu’affectionne le cinéaste, elles servent de trame à un récit manipulé de bout en bout. La manipulation des mots, des idées, et de la morale toute faite.

Car une fois encore chez l’espagnol, le discours amoral triomphe et comble de lâcheté, le voyeur n’y trouve rien à dire.Victoria Abril et Marisa Paredes y font merveille.

Ce dvd fait partie du coffret "Pedro Almodovar, l'anthologie" Becky, célèbre chanteuse pop des années 60, retrouve après des années d'absence, sa fille Rebecca, présentatrice d'un journal télévisé d'une chaîne privée. Manuel, son patron et mari fut un temps l'amant de sa mère. Aussi l'affaire se corse dès les retrouvailles du trio, et se complique lorsque le Manuel en question est découvert mort à son domicile. Il s'agit d'un meurtre, trois coupables possibles, trois femmes : Rebecca, dont-il il voulait divorcer, Becky avec qui il venait de renouer et une nouvelle maîtresse, passant là par hasard... Rebecca s'accuse, mais l'énigmatique juge…

Review Overview

Le film

Pedro Almodovar fonce tête baissée dans le kitch, le baroque et le mauvais goût . Comme s'il dissimulait derrière une façade lézardée, quelques souvenirs honteux, s'échappant un peu malgré lui, mais ravi cependant de les afficher à la face du monde. Malgré un final qui n'en finit pas, ce film est une petite merveille du genre ; une histoire d'une simplicité enfantine à ne pas mettre entre toutes les mains.

User Rating: Be the first one !
Talons aiguilles (DVD) de Pedro Almodóvar
Date de sortie du DVD : 18 May 1998
Format : Couleur, PAL, Cinémascope
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 115 minutes

PRIX : EUR 6,09 (Prix de depart : EUR 6,09)

Voir aussi

« Lola Pater » de Nadir Moknèche. Critique cinéma

Fanny Ardant pour le rôle, je ne sais pas… On la connait peut-être trop bien …

Laisser un commentaire