Accueil » Comédies dramatique » « Slumdog millionaire » de Danny Boyle. Critique DVD

« Slumdog millionaire » de Danny Boyle. Critique DVD

Synopsis: Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l'émission Qui veut gagner des millions ? Il n'est plus qu'à une question de la victoire lorsque la police l'arrête sur un soupçon de tricherie.

La fiche du DVD

Le film : "Slumdog Millionaire"
De : Danny Boyle
Avec : Dev Patel, Mia Drake
Sortie le : 15/07/2009
Distribution : Pathé
Durée : 120 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Un gamin des bidonvilles devient millionnaire… Mais le scénario va bien au-delà, dans la lignée d’excellents docu-fictions qui vous jettent à la face ce que vous refusez de voir le soir très tard à la télévision . Ces enfants abandonnés ( certains jouent leur propre rôle )  se prostituent et quêtent sur des poubelles à ciel ouvert un peu de nourriture.
Dans son fantastique plan d’ouverture ( en totalité dans les bonus avec une dizaine de scènes coupées ), Danny Boyle pose clairement le problème : des gamins fuient  dans une rue, puis dans  un dédale, et une petite ville apparaît au fur et à mesure que  la caméra prend de la distance avant d’ embraser un immense bidonville.

Là où vit Jamal prêt à remporter la cagnotte de «  Qui veux gagner des millions ? ». Ce n’est pas l’argent qui l’intéresse, mais l’amour . Mais c’est déjà une autre histoire, une histoire dans l’histoire …

Car  ce gosse pauvre paraît suspect à la police. Il est intelligent. A travers cet interrogatoire, Dany Boyle et son scénariste Simon Beaufoy ( « The full monty » ) ont l’excellente idée , d’après le roman de Vikas Swarup, de retourner en flash back vertigineux le propos initial, pour cerner la situation sociale de l’Inde contemporaine. Le procédé est subtil : en s’expliquant , le candidat revit son adolescence, et à travers elle, un pays se dessine .

«  J’ai pensé à “ Usual suspect” » reconnaît le réalisateur «  parce que c’est un traitement  qui va sans cesse d’avant en arrière, sans annoncer les sauts dans le temps . On part dix ans en arrière pour une réplique , puis on retrouve le futur . C’est ainsi que fonctionne la mémoire ».

Un  réalisateur qui filme avec une réelle gourmandise, aidé par des comédiens sans reproche : Dev Patel ,le rôle principal, l’animateur TV ( Anil Kapoor ) ou bien l’inspecteur de police (Irfan Khan) , incroyables de vérité, de cynisme, de basse humanité .

  • Dans les bonus , à travers les repérages et le tournage, le making of , les entretiens des techniciens ( il y en a vraiment pour son plaisir ) on découvre une ville que Danny Boyle ne  mettra jamais au pas . «  Avec Bombay, en mouvement perpétuel il faut s’adapter  . On ne peut pas répéter les choses, on ne peut pas contrôler les foules » . Et ce film non plus , à voir et à revoir .


Un livre sur Rubina Ali , la jeune fille du bidonville dans lequel a été tourné ce film  est publié  chez  » Oh Editions » :  » De mon bidonville à Hollywood » . Sa vie, le tournage et l’après tournage, elle s’est confiée à Anne Berthod .


Un gamin des bidonvilles devient millionnaire... Mais le scénario va bien au-delà, dans la lignée d’excellents docu-fictions qui vous jettent à la face ce que vous refusez de voir le soir très tard à la télévision . Ces enfants abandonnés ( certains jouent leur propre rôle )  se prostituent et quêtent sur des poubelles à ciel ouvert un peu de nourriture. Dans son fantastique plan d’ouverture ( en totalité dans les bonus avec une dizaine de scènes coupées ), Danny Boyle pose clairement le problème : des gamins fuient  dans une rue, puis dans  un dédale, et une petite ville apparaît au fur…

Review Overview

Le film
Les bonus

User Rating: Be the first one !
Slumdog Millionaire (DVD) de Danny Boyle
Date de sortie du DVD : 15 July 2009
Format : Couleur, Cinémascope, PAL
Studio : Pathé
Duree : 120 minutes

PRIX : EUR 6,99 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Entre deux rives » de Kim Ki-duk. Critique dvd

Le conflit coréen dans les eaux troubles d’un cinéma qui s’affirme tranquillement .

16 Commentaires

  1. vous ne rappelez pas la carrière déjà exceptionnelle de ce réalisateur , qui à partir de n’importe quel sujet est capable de faire des merveilles

  2. C’est certain, mais l’oubli est peut-être inconscient, car de Boyle je retiens surtout ces deux premiers films  » Petit Meurtre entre amis  » et  » Trainspotting » . Après j’ai lâché, ce qui explique aussi mon manque d’enthousiasme au départ de  » Slumdog millionaire  » . Les à prioris, ce n’est pas bon du tout , je sais …

  3. un grand et beau film malgré une fin qui ferait sourire mickey…

    Boyle a aussi réalisée le très bon « 28 jours plus tard » , film de zombie devenue la référence pour toute une génération.

  4. Il est vrai que pour ce film, je me suis arrêté à la première semaine … Mais je ne conteste pas votre choix
    Quant à Mickey et à cette fin chorégraphique aussi inattendue qu’imprévisible,( elle prend un peu le contre pied de tout ce que l’on a vu avant ) moi je dis chapeau .

  5. Pour ma part, je n’ai jamais compris tous les éloges sur ce film. Il n’y a rien à dire sur la mise en scène, ou sur les acteurs. En revanche, au bout d’une demi-heure, on a compris comment aller se dérouler le film.
    Complètement d’accord avec « joe le plombier » pour la fin complètement fleur bleue et « 28 jours plus tard ».

  6. Un bon film mais quand on a déjà lu le livre, qui est bien meilleur, il ne faut pas le regarder en pensant retrouver l’intrigue initiale.
    Les images et le montage sont beaux, mais la version cinématographique est plutôt américanisée avec une histoire d’amour en fil conducteur qui n’intervient que très loin dans le livre ainsi qu’une fin beaucoup moins Disneyland…

  7. Rien n’est contestable dans votre point de vue, seulement si ce regard  » hollywoodien » est un des moyens permettant d’approcher aussi le problèmes de ces gamins qui se prostituent , il ne faut pas s’en priver. Faites autant de documentaires sur le sujet et vous verrez le taux d’écoute .

  8. Je suis un gros nul en culture cinéma. Mais j’aime ça , et votre magnifique site me donne l’envie de m’y intéresser vraiment. Bravo !

Laisser un commentaire