Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Monte Walsh » de William A. Fraker. Critique DVD

« Monte Walsh » de William A. Fraker. Critique DVD

Synopsis: A l'aube du XXe siècle, l'histoire du dernier des cow boys luttant pour préserver les traditions du "Far West"...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Monte Walsh"
De : William A. Fraker
Avec : Lee Marvin, Jack Pallance, Jeanne Moreau
Sortie le : 06 juin 2012
Distribution : Koba Films
Durée : 100 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Lee Marvin est sur tous les fronts. Alors que je vous conseille la sortie récente de «  L’homme qui tua Liberty Valance », grand classique du western, le voici  dans un film plein de promesses, non tenues.

Ou comment imaginer la fin du western, quand les financiers new-yorkais s’abattent sur votre cheptel et troquent votre argent contre du capital. L’idée est intéressante et  Monte Walsh que joue Marvin, désabusé d’avance, veut bien l’entendre, dans la mesure où il pourra continuer «  à travailler avec un cheval ». Cow-boy donc,  dans un élevage anonyme, flanqué de son éternel ami, tout aussi fataliste Chet Rollins que Jack Palance, joue à sa mesure.

Comme si le réalisateur William A. Fraker avait décidé de reporter toute sa mise en scène sur la crédibilité d’un tel duo. Lâchés dans les grands espaces, nos deux comédiens s’en donnent à cœur joie, mais leur imagination a des limites. Et le scénario très hésitant sur la marche à suivre, s’acoquine de dialogues minimales : Marvin et Palance font du sur-place.

Pour y mettre un peu d’action Chet Rollins prend en juste noce la veuve du quincaillier, tandis que son copain  est tenté par l’offre alléchante d’un montreur de bêtes de foire.

Il y a maintenant un peu plus d’actions, un shérif à la morgue et une course poursuite pas très haletante. Mais cet emballement qui a trop tardé, s’essouffle et condamne un genre mort-né dès les premières images. La présence de Jeanne Moreau, en fille à tout faire n’y fera rien. Le western ne veut pas mourir, foi de Liberty Valance…

Lee Marvin est sur tous les fronts. Alors que je vous conseille la sortie récente de «  L’homme qui tua Liberty Valance », grand classique du western, le voici  dans un film plein de promesses, non tenues. Ou comment imaginer la fin du western, quand les financiers new-yorkais s’abattent sur votre cheptel et troquent votre argent contre du capital. L’idée est intéressante et  Monte Walsh que joue Marvin, désabusé d’avance, veut bien l’entendre, dans la mesure où il pourra continuer «  à travailler avec un cheval ». Cow-boy donc,  dans un élevage anonyme, flanqué de son éternel ami, tout aussi fataliste Chet…

Review Overview

Le film

Sur une idée intéressante, la fin des cow-boys, le réalisateur se contente d’en suivre deux sans les interpeller : Lee Marvin et Jack Palance, en liberté non surveillée, sont très bons, mais cela ne suffit pas à faire un film …

Avis Bonus : Il n'y en a pas

User Rating: Be the first one !
() de
Date de sortie du :
Format :
Studio :
Duree : minutes

PRIX : --- (Prix de depart : ---)

Voir aussi

« Le Destin » de Youssef Chahine. Critique dvd

Trois dvd réunis dans un coffret, donc ce destin que l'Histoire nous ramène à la une d'une actualité brûlante

Laisser un commentaire