Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « L’immortel ( 22 bullets) » de Richard Berry . Critique DVD

« L’immortel ( 22 bullets) » de Richard Berry . Critique DVD

Synopsis: Matteï a tourné la page de son passé . Depuis trois ans, il mène une vie paisible .Pourtant, un matin , il est laissé pour mort dans le parking du vieux port à Marseille avec 22 balles dans le corps...

La fiche du Disque

Le film : "L-Immortel"
De : Richard Berry
Avec : Jean Reno, Kad Merad
Sortie le : 15 septembre
Distribution : Europacorp
Durée : 112 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de Disque : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Septembre 2010 ( 10 ème )

Un « policier » dans la tradition bien française, comme les écrivait autrefois José GiovanniRichard Berry use simplement des ingrédients du jour pour donner une couleur très contemporaine. La technique évolue (cascades, courses poursuite, effets spéciaux …), Berry l’adopte , et l’adapte à un scénario parfaitement construit.

Le comédien-cinéaste s’inspire du roman éponyme de Franz-Olivier Giesbert qui relate la guerre des gangs à la fin des années 70  à Marseille « J’ai rencontré discrètement beaucoup  de gens, et de fil en aiguille, j’ai obtenu des renseignements qui ont nourri l’adaptation ou permis de construire certains personnages. »

Cette approche sur le terrain  rend assez crédible cette vie phocéenne interlope dans laquelle Richard Berry nous entraîne tambour battant . Peu de répits à cette histoire de vengeance et d’honneur incarnée  par un  Jean Reno des grands jours .Parrain retiré des affaires, mais rattrapé par 21 balles dans le corps , le comédien a la bonne stature, et l’épaisseur paradoxalement fragile du personnage , qui une fois sorti du coma doit bien malgré lui reprendre le chemin de la guerre.

Derrière la caméra, et un peu devant aussi, Berry a mis le paquet

Pour défier celui qu’il pensait être son ami : dans la peau du sale type,  Kad Merad mérite la légion d’honneur. Un contre emploi, difficilement assumé par l’acteur qui nage entre deux eaux . Quand il en ressort c’est pour ménager la chèvre et le chou dans une cérémonie de mariage qui cette fois lui va bien . Le côté piquant du scénario qui déglingue politiques et  flics véreux, les truands passant alors pour de respectables bandits d’honneur.

Mais très chatouilleux quand même , comme le constate Marina Foïs, dont les enquêtes sur les meurtres dans le milieu buttent toujours sur des absences de preuve, des commissions rogatoires qui traînent des pieds ou des policiers en sous-effectif… L’actrice  est  très juste dans son rôle de femme-flic, qui  se débat avec un passé douloureux et une vie privée déglinguée.

Richard Berry insiste  beaucoup sur l’ aspect familial des protagonistes, si cher il est vrai au cœur des mafieux , qu’il ne faut plutôt pas toucher. Pour avoir transgresser la règle,  certains vont devoir payer le prix fort, sur les accents d’une musique d’opéra . Le décorum à la fois grandiose et sordide résonne encore des bruits de mitraillettes et des cris des traîtres que l’on découpe à la hachette. Pas de pitié pour les braves .

Des truands qui savent aussi bien vivre

LES SUPPLEMENTS

Ils sont très riches, bien que tournant toujours autant des commentaires de Richard Berry. Mais comme il sait de quoi il cause , on ne s’ennuie jamais .

  • Making of .De nombreuses scènes de tournage y sont dévoilées , dont la séquence du traquenard dans le parking, celle du terrain vague , près de l’entrepôt pour laquelle le comédien-réalisateur affirme qu’il disait «  plus je ferais souffrir Karim, plus le besoin de réagir va être terrible « . L’intéressé confirme : »La façon dont elle a été filmée , tu ne peux être que dedans ». Plus généralement Richard Berry explique que ce qu’il l’intéressait ici c’était « la similitude entre la notion de rédemption et l’intégration . On a toujours envie d’être intégré, mais est-on capable d’intégrer les autres, alors que l’on vous rappelle que vous resterez toujours ce que vous avez été ».

Entre deux scènes, les acteurs parlent de leur personnage et Berry y rajoute son grain de sel .

  • Avant-première à Marseille.Là où le film a été tourné, c’est plutôt émouvant. Et toujours des interviews, des commentaires, une conférence de Presse, un bonjour chez Ruquier …
  • Projets d’affiches.Une belle rareté dans les bonus, surtout qu’ici certaines esquisses méritent le détour .
  • Les interviews.Richard Berry,Jean Reno, Marina Fois, Kad Merad et Jean-Pierre Darroussin, tout le monde est sur le pont pour défendre le film et c’est bien intéressant .
Meilleur dvd Septembre 2010 ( 10 ème ) Un « policier » dans la tradition bien française, comme les écrivait autrefois José Giovanni. Richard Berry use simplement des ingrédients du jour pour donner une couleur très contemporaine. La technique évolue (cascades, courses poursuite, effets spéciaux …), Berry l’adopte , et l’adapte à un scénario parfaitement construit. Le comédien-cinéaste s’inspire du roman éponyme de Franz-Olivier Giesbert qui relate la guerre des gangs à la fin des années 70  à Marseille « J’ai rencontré discrètement beaucoup  de gens, et de fil en aiguille, j’ai obtenu des renseignements qui ont nourri l’adaptation ou permis de construire certains…

Review Overview

Le film
Les bonus

Quelques mouvements de caméra superflus ( le syndrome de la gâchette à ressort) et une pointe de sentimentalisme appuyé sur le final gâchent un tantinet le plaisir que j’ai eu à voir ce film .

Ils sont très riches, bien que tournant toujours autant des commentaires de Richard Berry. Mais comme il sait de quoi il cause , on ne s’ennuie jamais .

User Rating: Be the first one !
L'Immortel (DVD) de Richard Berry
Date de sortie du DVD : 15 September 2010
Format : Couleur, PAL
Studio : EuropaCorp
Duree : 112 minutes

PRIX : EUR 7,08 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Le Destin » de Youssef Chahine. Critique dvd

Trois dvd réunis dans un coffret, donc ce destin que l'Histoire nous ramène à la une d'une actualité brûlante

Laisser un commentaire