Accueil » Comédies » « Erreur de la banque en votre faveur » de Gérard Bitton, Michel Munz . Critique DVD

« Erreur de la banque en votre faveur » de Gérard Bitton, Michel Munz . Critique DVD

Synopsis: Lorsque Julien Foucault, maître d'hôtel de la très vénérable banque d'affaires Berthin-Schwartz, apprend son licenciement, il y voit l'occasion de réaliser son rêve de toujours : ouvrir un restaurant avec son meilleur ami Étienne.En utilisant les magouilles de ses patrons de banquiers...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Erreur de la banque en votre faveur"
De : Gérard Bitton, Michel Munz
Avec : Gérard Lanvin, Jean-Pierre Darroussin
Sortie le : 01 janvier 2012
Distribution : Wild Side Video
Durée : 98 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Janvier 2012 ( 6 ème )

Ce film est sorti en 2008. On nage en plein marasme économique et délit d’initié. Je ne suis pas persuadé que huit ans après tout va pour le mieux. Les banques ont refait le plein de leur profit et les pauvres cotisent toujours à leurs taux d’emprunts. Voilà pourquoi il est bon de revenir aux fondamentaux de cette comédie qui a conserve toute sa joie de vivre en appuyant là où ça fait mal. Les magouilles entre financiers, les petits arrangements entre amis, et ce que sont vraiment les amis.

Le couple que forment Darroussin et Gérard Lanvin est du genre à la vie à la mort. Si bien que lorsque Julien, larbin chez un  riche notable, découvre le pot aux roses que cultive son patron, il veut en faire profiter Etienne, un cuisinier qui rêve un jour d’avoir son propre restaurant.photo-Erreur-de-la-banque-en-votre-faveur-2008-3

L’argument est assez faiblard, mais la manière dont Gérard Bitton et Michel Munz conduisent leur petite entreprise, fonctionne bien. Le générique, sans remplissage, nous informe de beaucoup de choses tout en étant très drôle. Le reste est à l’avenant d’une histoire qui nous raconte comment on peut gagner facilement de l’argent en arnaquant plus faible que soit. « Travailler plus pour gagner plus, personne n’a prétendu que cela s’adressait aux mêmes » ricanent les méchants banquiers, tellement puants que ça en devient caricaturales. Mais quand même, le fond de leur pensée demeure bien imprégné par l’appât de l’argent et le gain facile.

Ce que vont contrecarrer Julien et Etienne en jouant alors sur le même tableau que les tricheurs. Ce n’est pas plus honnête, mais pourquoi s’en priver. Surtout que la morale viendra récupérer tout ce beau monde pour en faire une belle comédie. Elle parle de choses sérieuses, avec des situations  cocasses (les présentations des beaux-parents …) et des dialogues joliment balancés sur des répliques cinglantes. C’est à mon avis la grande force de ce film qui se laisse ainsi porter gentiment  entre «Le dîner de con » et «Le prénom » sur une vague d’humour à la française qui ne démérite pas au regard de celle qui entend porter l’océan à lui tout seul . Voir «  Astérix » et autre turpitude marsupilamiesque.

photo-Erreur-de-la-banque-en-votre-faveur-2008-4

La paire DarroussinLanvin  n’a aucune difficulté pour mener à bien l’ embarcation, auprès de seconds rôles tout aussi efficaces : le patron du café Laurent Gamelon, la belle Barbara Schulz , amoureuse faussement éconduite ou bien encore le banquier un rien naïf : Scali Delpeyrat, trop réservé dans ses seconds rôles. Le dernier en date  dans «  L’exercice de l’Etat », on ne se s’en souvient même plus. Un comble !

  •  Making of (25 mn). C’est le plaisir du film qui se poursuit avec de vraies scènes de tournage, et parfois de nombreux détails techniques (« j’installe un micro au plafond de la voiture  … »). Les réalisateurs expliquent qu’au départ, un ancien courtier les invite à déjeuner …. dans la banque,  avec un maître d’hôtel. « On veut toujours raconter une histoire, mais il faut trouver l’angle ». Ici c’était fait et Charles Gassot le producteur est ravi du projet. «  Les banquiers, il était temps qu’on les allume un peu, ce sont des amis mais quand même.. »

Richard Berry, au moment du tournage est un peu surpris que « c’est en plein dans l’actualité du moment .Délit d’initié, les banques, les à priori que l’on a sur ces milieux là ». Et puis toute l’équipe parle avec bienveillance et perspicacité de la manière dont travaillent les deux réalisateurs .

Meilleur dvd Janvier 2012 ( 6 ème ) Ce film est sorti en 2008. On nage en plein marasme économique et délit d’initié. Je ne suis pas persuadé que huit ans après tout va pour le mieux. Les banques ont refait le plein de leur profit et les pauvres cotisent toujours à leurs taux d’emprunts. Voilà pourquoi il est bon de revenir aux fondamentaux de cette comédie qui a conserve toute sa joie de vivre en appuyant là où ça fait mal. Les magouilles entre financiers, les petits arrangements entre amis, et ce que sont vraiment les amis. Le couple…

Review Overview

Le film
Les bonus

En recherchant dans mes archives, un film oublié par mes services , je me suis dit qu’en période de fêtes, une comédie qui donne toujours le ton de l’actualité, quatre ans après , mérite une tête de gondole. Si vous voulez vous faire un banquier, c’est le moment et c’est très drôle, très fin… et très bien joué sur des dialogues véritablement inspirés.

Avis Bonus : Un vrai making of avec de nombreuses scènes de tournage, des commentaires, des interviews, c'est bien venu !

User Rating: Be the first one !
Erreur de la banque en votre faveur (DVD) de Gérard Bitton, Michel Munz
Date de sortie du DVD : 1 January 2012
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Wild Side Video
Duree : 98 minutes

PRIX : EUR 13,00 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« The Wall » de Doug Liman. Critique cinéma-Bluray

Un huis clos au grand air où l’air vient à manquer, haletant !

Laisser un commentaire