Accueil » Comédies dramatique » « La garçonnière » de Billy Wilder . Critique Cinéma

« La garçonnière » de Billy Wilder . Critique Cinéma

Synopsis: Baxter employé dans une grande compagnie d'assurance prête souvent son appartement à ses supérieurs qui y emmènent leurs petites amies. Le chef du personnel lui demande aussi sa clé. Baxter est enfin promu. Mais ce qu'il ignorait c'est que le chef du personnel emmenait dans son appartement la femme dont il était amoureux.

La fiche du film

Le film : "La Garçonnière"
De : Billy Wilder
Avec : Jack Lemmon, Shirley MacLaine
Sortie le : 11/07/2012
Distribution : Carlotta Films
Durée : 125 Minutes
Genre : Comédie dramatique, Romance
Type : Long-métrage
Le film

Mr.Bean m’agace prodigieusement.Pour en faire des tonnes et plagier plus drôle que lui. Un sentiment ravivé par la sortie de « La garçonnière » dans laquelle Jack Lemmon, semble montrer à Rowan Atkinson  la marche à suivre.

C’est étonnant comme l’acteur de l’époque faisait du Bean bien avant la lettre. Sur un registre moins appuyé, tout en finesse, avec un sens de l’humour qui s’apparente à de la gentillesse. Le trait de caractère de Baxter, notre héros qui contraint et forcé doit céder son appartement à tous ses supérieurs en délicatesse avec leur contrat de mariage.

En contre partie, notre homme grimpe rapidement les échelons. Cette promotion canapé d’un genre bien particulier, Billy Wilder la dénonce avec la même subtilité qu’il mène Baxter  en tête de la charge sociale.

la garçonnière

Légère, amusée, tendre ou passionnée, elle nous conduit de la comédie au drame en un prodigieux tourbillon de cinéma. Sans en avoir l’air, sur le mode d’une galéjade romantique, le réalisateur dénonce l’exploitation de l’homme par l’homme, à travers le portrait d’un brave garçon, qui pourrait être n’importe qui. Un pauvre type penseront certains qui devant l’adversité préfère s’effacer et laisser son grand patron flirter avec celle qu’il aime en secret (Shirley MacLaine).

Il faut voirJack Lemmon dans ce grand  numéro de solitude rentrée, pour un grand comédien qui ne décrochera pas l’Oscar. « La Garçonnière » sera cinq fois récompensé, avec la distinction du meilleur film et du meilleur réalisateur. Lemmon ,de trop pour un palmarès, ne l’est pas à l’affiche de ce gentil pamphlet.

Mr.Bean m’agace prodigieusement.Pour en faire des tonnes et plagier plus drôle que lui. Un sentiment ravivé par la sortie de « La garçonnière » dans laquelle Jack Lemmon, semble montrer à Rowan Atkinson  la marche à suivre. C’est étonnant comme l’acteur de l’époque faisait du Bean bien avant la lettre. Sur un registre moins appuyé, tout en finesse, avec un sens de l’humour qui s’apparente à de la gentillesse. Le trait de caractère de Baxter, notre héros qui contraint et forcé doit céder son appartement à tous ses supérieurs en délicatesse avec leur contrat de mariage. En contre partie, notre homme grimpe…

Review Overview

Le film

Ou comment fustiger les travers d’une société en y mettant le ton et l’humour, à travers ce qui pourrait apparaître comme une petite histoire d’amour… De l’écriture du scénario à la réalisation, tout est en place !

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Procès du siècle » de Mick Jackson. Critique cinéma-dvd

D’après « Denial : Holocaust History on Trial » de l'historienne Deborah Lipstadt, qui retrace le procès en diffamation que lui a intenté David Irving.

Laisser un commentaire