Accueil » A la une » « Black Coal » de Diao Yinan. Critique dvd

« Black Coal » de Diao Yinan. Critique dvd

Synopsis: En 1999, un employé d’une carrière minière est retrouvé assassiné et son corps dispersé aux quatre coins de la Mandchourie. L’inspecteur Zhang mène l’enquête, mais doit rapidement abandonner l’affaire après avoir été blessé lors de l’interpellation des principaux suspects. Cinq ans plus tard, deux nouveaux meurtres sont commis dans la région, tous deux liés à l’épouse de la première victime. Devenu agent de sécurité, Zhang décide de reprendre du service. Son enquête l’amène à se rapprocher dangereusement de la mystérieuse jeune femme.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Black Coal"
De : Diao Yinan
Avec : Fan Liao, Lun Mei Gwei, Xuebing Wang
Sortie le : 04 novem 2014
Distribution : Memento Films
Durée : 106 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Le bonus

J’ai vu ce film, quasiment à «  l’aveugle » : j’ignorais de quoi il parlait et surtout en oubliant la distinction suprême que lui avait accordé le festival de Berlin. Et je vous assure qu’en absence de toutes ces références, le choc de la projection est encore plus fort.

Les codes du film policier, liés à la nature géographique du terrain et de son réalisateur sont bien  identifiables. Le propos est sérieux nous explique-t-on, voire même d’une gravité extrême : des membres d’un corps humain sont retrouvés un peu partout dans le pays. Et pourtant, la mise en scène est assez rigolote, posée tel un hiatus, que le cinéaste s’empresse d’appesantir lors d’une scène de tuerie qui elle aussi prête à sourire. Un peu dans le genre d’une série B fait à la va que je te pousse, comme si les protagonistes ne s’imaginaient pas mourir sous les feux de ces pistolets à air comprimé.

Illusions du moment,  la suite se révèle tout aussi chaotique entre le sérieux d’un scénario acéré , et une réalisation qui prend plaisir à faire tomber la neige , ce qui brouille la piste des enquêteurs, mais révèle parfois des traces de pas bien étranges.

black coal

Nous conduise-t-il vers un nouveau meurtre ? Vers l’assassin ou cette femme très bizarre qui ne cesse de fuir, de se cacher et de prévenir ses soupirants de ne plus la suivre. Froide, impénétrable, inexpressive, elle est triste.

Pourtant le policier révoqué, de retour sur la scène du crime, se fait aussi insistant que l’énigme épaissit, et pointe du doigt un teinturier pas très propre. Son employée est tout aussi suspecte … Atmosphère, ambiance confuse, mais prenante, pesante aussi, insondable.

La dynamique de l’ensemble demeure paradoxalement assez loufoque et nous fait la morale . Son précepte : rien ne doit être pris au sérieux, si ce n’est la chose tragique. Le réalisateur se met alors faussement à distance de son sujet et l’observe, pour mieux s’impliquer dans son récit, son dénouement et la manière de conduire ses protagonistes. De ce côté-là non plus il n’a rien à craindre, le casting, peu connu chez nous, a le mérite de la cohérence.

  • Rencontre avec le réalisateur (13 mn)

Une femme traduit en simultané les paroles de Diao Yinan, ce qui n’est pas forcément très bon pour la compréhension. Le réalisateur dit qu’il a « voulu s’appuyer sur le registre d’un film noir tout en conservant l’identité d’un film d’auteur. »

« Ce n’est pas un film uniquement sur la violence, le héros amène le spectateur à découvrir ce qui l’anime intérieurement. (… ) Quand on pousse la réalité qui nous entoure à l’extrême, c’est là qu’on atteint les choses les plus surréalistes. Un feu d’artifice en plein jour, ça peut exprimer beaucoup de choses ».

J’ai vu ce film, quasiment à «  l’aveugle » : j'ignorais de quoi il parlait et surtout en oubliant la distinction suprême que lui avait accordé le festival de Berlin. Et je vous assure qu'en absence de toutes ces références, le choc de la projection est encore plus fort. Les codes du film policier, liés à la nature géographique du terrain et de son réalisateur sont bien  identifiables. Le propos est sérieux nous explique-t-on, voire même d’une gravité extrême : des membres d’un corps humain sont retrouvés un peu partout dans le pays. Et pourtant, la mise en scène est assez rigolote, posée…

Review Overview

Le film
Le bonus

Film noir, film policier, atmosphère, ambiance, la palette du réalisateur couronné à Berlin par un Ours d’or est décidément très riche. On adhère très vite à cette histoire de policier sur le retour qui cinq ans après un crime, remarque que les nouveaux meurtres ont des similitudes. Il se fait insistant, l’énigme épaissit et la caméra se balade presque en rigolant dans ce salmigondis, où les apparences sont bien évidemment trompeuses. Les comédiens sont à la hauteur de l’événement, dont Fan Liao, ours d’argent du meilleur acteur à Berlin 2014.

Avis bonus Un court entretien avec le réalisateur...

User Rating: Be the first one !
Black Coal DVD - Ours d'Or Meilleur Film et Ours d'Argent Meilleur Acteur Festival de Berlin (DVD) de Diao Yinan, Yinan Diao
Date de sortie du DVD : 4 November 2014
Format : PAL
Studio : Memento Films
Duree : 106 minutes

PRIX : EUR 11,23 (Prix de depart : EUR 20,02)

Voir aussi

Le Festival Télérama : 3.50 € la place

Le 20e Festival cinéma Télérama a lieu du 18 au 24 janvier. Pour 3,50 euros …

Laisser un commentaire