Accueil » A la une » « La Caméra de Claire » de Hong Sang-Soo. Critique dvd

« La Caméra de Claire » de Hong Sang-Soo. Critique dvd

Synopsis: Lors d’un voyage d’affaires au Festival de Cannes, Manhee est accusée de malhonnêteté par sa patronne, et licenciée.  Elle fait la rencontre de Claire, sympathise avec elle, Claire la prend en photo. Elle semble capable de voir le passé et le futur de Manhee. Elle l’ accompagne au café où elle a été licenciée.Mais entre-temps, Claire aura aussi rencontré bien d'autres personnages ...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "La caméra de Claire"
De : Hong Sang-Soo
Avec : Isabelle Huppert, Kim Minhee Chang Mihee, Jung Jinyoung, Yoon Heesun, Lee Wanmin
Sortie le : 04 Septem 2018
Distribution : Jour2Fête
Durée : 69 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
le film
Le bonus

Perplexité devant l’œuvre en suspens. Les quelques films du réalisateur contenus dans ce blog attestent du sérieux de son auteur, de sa pertinence, de son talent. Avec chaque fois une démarche scénaristique proche de l’épure et un regard de metteur en scène tout aussi limpide, presque simplifié (mais jamais simpliste).

Avec ce dernier film, Hong Sang-soo ne déroge pas à ce qui apparaît comme une règle créatrice immuable. Il la renforce même en adoptant cette fois le ton d’une flânerie dans les rues de Cannes, au moment du festival.

De la compétition, on ne sait rien, on ne voit rien, sauf les atermoiements d’un cinéaste coréen, So,  venu présenter son film.

 Son équipe est composée de la responsable des ventes de la maison de production (Jang Mi-hee) qui vient de licencier en douceur, mais sans raison, la jeune Manhee, l’attachée commerciale (Min-Hee Kim).

Elle ne comprend absolument rien à cette décision qui n’est d’ailleurs jamais justifiée par l’intéressée. Mme Yanghye se contente de lui dire que son innocence affichée par sa jeunesse ne garantissait en rien … son honnêteté !

On l’accuserait donc d’un délit qui ne semble pas constitué et qui n’apparait jamais sous le prétexte d’une démission, ainsi présentée au réalisateur. Sans crier gare, la situation devient ainsi de plus en plus complexe au fur et à mesure de l’évolution de l’enquête !

Une scène terrible , presque finale, au cours de laquelle le réalisateur va se révéler totalement odieux, jaloux, incontrôlable… Mais ce n’était peut-être pas la première fois !

Celle que mène insidieusement et en toute innocence, une jeune femme en déambulation photographique dans les rues cannoises.

Claire prend le hasard comme il vient, des rencontres avec les passants qu’elle photographie et puis bonsoir. Sauf que cette fois, l’imprévu et le scénario finement rappelé à l’ordre, ordonnent une toute autre cérémonie que Hong Sang-soo préside  avec maestria. Elle nous apprend ainsi que des relations professionnelles peuvent être aussi celles d’un couple…

Sans trop le voir venir, sans en faire des tonnes, le réalisateur coréen confie une fois encore à Isabelle Huppert les rênes d’un destin particulier où les images de Claire font écho à ses propres images et à ses mots longuement partagés entre l’intrigue et le secret.

L’insistance tranquille de Claire en aura raison. « La seule façon de faire changer les choses est de les regarder très lentement, c’est pourquoi je prends des photos ».

LE SUPPLEMENT

  • Charles Tesson,  point de vue (16 mn ). Il rappelle que le réalisateur parle de sa propre expérience pour l’élargir à la nature humaine.

«  C’est un film simple et complexe à la fois, dans le thème et le tournage, comme souvent chez Hong Sang-soo, mais cette fois peut-être encore plus ».

Encore une scène presque insignifiante, et pourtant, magnifique, riche d’enseignement..

« Un beau film sur l’amour et le travail, avec l’importance des mots qui se rapportent aux images, quand ce ne sont pas les images qui suscitent les mots. (…) C’est un film sur les relations professionnelles et amoureuses ».

Le critique cite plusieurs séquences éminemment évocatrices du talent du réalisateur, talent qui n’apparait pas à la première seconde forcément, mais qu’il décrypte avec bonheur… Une scène dans un restaurant, par exemple, ou bien la rencontre entre la jeune fille et une apprentie cinéaste à la recherche du réalisateur. Vraiment un film à voir et à visionner patiemment.

Perplexité devant l’œuvre en suspens. Les quelques films du réalisateur contenus dans ce blog attestent du sérieux de son auteur, de sa pertinence, de son talent. Avec chaque fois une démarche scénaristique proche de l'épure et un regard de metteur en scène tout aussi limpide, presque simplifié (mais jamais simpliste). Avec ce dernier film, Hong Sang-soo ne déroge pas à ce qui apparaît comme une règle créatrice immuable. Il la renforce même en adoptant cette fois le ton d’une flânerie dans les rues de Cannes, au moment du festival. De la compétition, on ne sait rien, on ne voit rien, sauf…
le film
Le bonus

Il est peut-être difficile de convaincre un producteur en lui proposant un film sur le licenciement d’une jeune fille coréenne lors du festival de Cannes, sans raison apparente. Lui préciser aussi qu’une autre jeune femme, française cette fois, va la rencontrer par le même hasard qui réunira un moment les deux instigateurs du licenciement. Mais le producteur aura devant lui l’un des réalisateurs les plus originaux et pertinents du moment qui sur une trame simplifiée et une mise en scène tout aussi minimale donne à voir une partie du monde telle qu’elle vit aujourd’hui. Il y met simplement d’autres images et d’autres mots, et confie à ses interprètes féminines, le soin de porter sa parole avec la même sincérité. Ca peut paraitre banal, mais c’est passionnant AVIS BONUS Le point de vue de Charles Tesson

User Rating: Be the first one !
La caméra de Claire (DVD) de
Date de sortie du DVD : 4 September 2018
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Jour2Fête
Duree : 65 minutes

PRIX : EUR 17,01 (Prix de depart : EUR 20,06)

Voir aussi

« Nous les gosses » de Louis Daquin . Critique Blu-ray

Au cœur de la seconde guerre mondiale, Louis Daquin, inconnu des cercles cinéphiles tourne son …

Laisser un commentaire