Accueil » A la une » « Adieu Bonaparte » de Youssef Chahine. Critique Blu-ray

« Adieu Bonaparte » de Youssef Chahine. Critique Blu-ray

Synopsis: Avide de puissance et de gloire, Bonaparte entame la campagne d’Egypte. Loin de ces préoccupations guerrières, Caffarelli, l’un de ses généraux, part à la découverte de ce pays et de son âme. Il va s’opposer à l’action exclusivement destructrice de Bonaparte.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Adieu bonaparte [Édition Digibook Collector Blu-ray + DVD + Livret] [Édition Digibook Collector Bl"
De : Youssef Chahine
Avec : Michel Piccoli, Mohsen Mohieddin, Patrice Chéreau, Mohsena Tewfik, Christian Patey
Sortie le : 28 août 2018
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 115 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 2
le film
Le bonus

Patrice Chéreau que l’on quitte sur le plateau de « Ceux qui m’aiment prendront le train » revient par la porte en jouant ce Napoléon, sans véritable entrain. Au cœur de tous les problèmes, il n’est pourtant pas le centre d’intérêt d’un film qui en compte beaucoup trop.

Au cours de la campagne d’Egypte, les habitants du Caire résistent vaille que vaille à l’occupant français. Au sein de la révolte, Youssef Chahine retient beaucoup les tentatives pacifiques du général Caffarelli qui ne s’accordent pas vraiment avec son supérieur belliqueux.

Quand le premier prône des moulins à vents pour le bien-être des peuples, Bonaparte réplique par des fortifications et des fusillades aveugles. Le réalisateur égyptien ajoute une couche supplémentaire à ces aventures en visitant la famille d’Ali, un gamin qui va se lier d’amitié avec Caffarelli ( Michel Piccoli).

Le papa boulanger prône lui aussi la paix des peuples quand dehors la mitraille résonne. Mais généralement, Chahine, toujours aussi plein d’humanité, de bonté et de réserve ne s’attarde pas sur les batailles, mais sur les arrières, ses conséquences…

Le montage qui passe du coq à l’âne ne facilite pas la compréhension d’une histoire portée sur l’hystérie de la guerre. Il y a beaucoup de confusion dans cette entreprise de déstabilisation qui parfois s’apparente à de la pacification. Là où le réalisateur la joue plus légère, comme cette séquence du commandant en chef que Caffarelli caricature en confiant les habits du dictateur à son ami Ali.

Très attiré par les idées scientifiques de Caffareli, Ali est de plus en plus considéré comme un traître par son peuple

Pour cette scène sublime, il faut décrypter le reste d’un scénario brouillon, touffu, pas toujours très compréhensible où les personnages s’égarent dans le récit. Michel Piccoli en Caffarelli « jambe de bois » réussit à surnager ces difficultés d’interprétation, de la part du spectateur et … de l’ensemble des comédiens.

LE SUPPLEMENT

  • Une rencontre avec Youssef Chahine ( 30 mn ) .Le cinéaste explique bien le projet qu’il avait à cœur en élevant la portée de son film à une volonté d’ouverture politique et humaniste des pays qui entourent l’Egypte. Le cinéma, tel un viatique face à l’hégémonie américaine du septième art ?
Patrice Chéreau que l’on quitte sur le plateau de « Ceux qui m’aiment prendront le train » revient par la porte en jouant ce Napoléon, sans véritable entrain. Au cœur de tous les problèmes, il n’est pourtant pas le centre d’intérêt d’un film qui en compte beaucoup trop. Au cours de la campagne d’Egypte, les habitants du Caire résistent vaille que vaille à l’occupant français. Au sein de la révolte, Youssef Chahine retient beaucoup les tentatives pacifiques du général Caffarelli qui ne s’accordent pas vraiment avec son supérieur belliqueux. Quand le premier prône des moulins à vents pour le bien-être des peuples,…
le film
Le bonus

Je ne crois pas avoir tout compris des tenants et aboutissants de la révolte du Caire lors de la campagne égyptienne de Napoléon-Bonaparte. Youssef Chahine filme avec une telle envie, une telle humanité qu’il en oublie dans un montage « coq à l’âne » d’unifier son propos et d’harmoniser son regard. La confusion qui suit amène à ne plus trop distinguer qui fait quoi, à part peut être l’œuvre pacifique de Caffarelli opposée à celle de son chef Bonaparte. Piccoli-Chéreau, le duo, voire parfois le duel est amusant. AVIS BONUS Un entretien très éclairant sur ... l'état du monde, avec le réalisateur

User Rating: Be the first one !
Adieu bonaparte [Édition Digibook Collector Blu-ray + DVD + Livret] [Édition Digibook Collector Blu-ray + DVD + Livret] (Blu-ray) de Youssef Chahine
Date de sortie du Blu-ray : 28 August 2018
Format :
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 114 minutes

PRIX : EUR 17,99 (Prix de depart : EUR 17,99)

Voir aussi

« Miss Daisy et son chauffeur » de Bruce Beresford. Critique Blu-ray

D’après la pièce de théâtre éponyme de Alfred Uhry. Prix Pulitzer– Oscars en 1990, Meilleure …

Laisser un commentaire