Accueil » Tag Archives: critique Blu-ray 2018

Tag Archives: critique Blu-ray 2018

« Pour qui sonne le glas » de Sam Wood . Critique Blu-Ray

Hemingway est à l’affiche, mais l’adaptation de Sam Wood et de son scénariste Dudley Nichols ne me convainc pas. Malgré la présence d’Ingrid Bergman et Gary Cooper . Dans le rôle de l’américain volontaire auprès de l’armée républicaine espagnole, il se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère. Robert débarque …

lire »

« La Dame de ShangaÏ » de et avec Orson Welles. Critique Blu-ray

Dès les débuts, ça sent l’embrouille. Un marin irlandais en perdition dans les rues de Cuba aborde une belle femme dans sa calèche et la sauve peu après d’une agression nocturne. Et les voici tous les deux sur le yacht du mari, Bannister, un riche et célèbre avocat torturé par des …

lire »

« Nous les gosses » de Louis Daquin . Critique Blu-ray

Au cœur de la seconde guerre mondiale, Louis Daquin, inconnu des cercles cinéphiles tourne son premier film. Sans la Continentale, l’organisme de contrôle affilié à l’occupant, mais avec la société française Pathé. L’histoire parait assez anodine, la censure allemande ne s’en mêle pas : des enfants se mobilisent afin de venir …

lire »

« Men of honor » de Saul Dibb. Critique Blu-ray

L’argument : A l’occasion des célébrations du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale (11 novembre 1918) ce film de guerre britannique réalisé par Saul Dibb (2017) est proposé en DVD. Il s’agit de l’adaptation de la pièce de théâtre « Journey’s End » de Robert Cedric Sherriff (1928). Ce dernier s’est …

lire »

« Sicario, la guerre des cartels » de Stefano Sollima. Critique Blu-ray

« Sicario » ? l’affaire importe peu. Du scénario à la mise en scène, le film de Stefano Sollima n’a rien à voir avec celui de Denis Villeneuve. Contacté pour assurer à nouveau la direction de ce second volet le cinéaste québécois a décliné l’offre en raison semble-t-il d’un calendrier trop chargé. …

lire »

« Saint-Jack » de Peter Bogdanovich. Critique Blu-ray

 Prix de la critique à Venise . – Pour la « fin d’empire », le cinéma ne manque pas de références. Et celle rapportée par Peter Bogdanovich relève d’une vision parfaite quand le personnage principal (Ben Gazzara) est lui-même l’illustration de ce déclin. Celui du colonialisme et d’une guerre voisine dont les …

lire »