Accueil » A la une » « Sweat » de Magnus von Horn. Critique cinéma

« Sweat » de Magnus von Horn. Critique cinéma

Synopsis: Sylwia est belle, sportive, énergique. Elle est la coach sportive du moment. Avec 600 000 abonnés, elle est influenceuse et courtisée par les marques. Mais derrière le succès virtuel, la solitude, bien réelle, ne se partage avec personne…

La fiche du film

Le film : "Sweat"
De : Magnus von Horn
Avec : Magdalena Kolesnik, Julian Swiezewski
Sortie le : 15/06/2022
Distribution : ARP Sélection
Durée : 106 Minutes
Genre : Comédie dramatique, Drame, Comédie
Type : Long-métrage
Le film

Sélection Officielle Cannes 2020

Je ne m’intéresse guère à cette pratique sportive de la remise en forme perpétuelle, du bien-être continu et du sourire marqueur. Mais ce film à-priori m’intéressait. On y découvre une jeune femme, belle, élégante, (Magdalena Koleśnik, genre Sharon Stone,) souriante et dynamique. Elle prodigue ses conseils à la Télévision .

Sylwia favorise les marques qui lui communiquent l’esprit de leurs produits. Une influenceuse, donc.

Ca sent la rose, la paillette et le glamour. Des centaines de fans et adhérents assistent à ses séances publiques au cours desquelles elle se dépense sans compter. Les réseaux sociaux la suivent par milliers.

Revenue dans son chic appartement Sylwia s’épanche triste et solitaire sur le sort que lui réserve sa vie. Jackson un chien tout mignon, pour tout compagnon, et un individu louche posté au bas de son immeuble. Dès qu’il l’aperçoit, il se masturbe…

Cette journée de star à l’éclat fuyant , la réalisatrice tente de la rehausser en convoquant la famille tout aussi agitée par le phénomène . On a beau la féliciter et saluer ce qu’elle représente, auprès de sa mère le courant ne passe pas.

A peine si elle la regarde, l’écoute ou lui parle de son activité qu’elle semble ne pas trop apprécier . Elle va même sans moquer à la fin d’un repas d’anniversaire.

On la presse de toute part, et la télévision n’est pas en reste

Sylwia entretient son corps, mais son cœur est malade nous dit la réalisatrice Magnus von Horn partagée elle-même entre la raison et les sentiments, pour une pauvre petite fille riche qui navigue à vue.

Sa caméra la suit docilement (Magdalena Kolesnik se démène ), dans ses amours programmées, ses cabrioles tarifées, en tentant d’y déceler la faille qu’elle nous montre à plusieurs reprises, sans en révéler la profondeur.

Le constat d’une vie sans lendemain, d’un récit à l’eau de rose. Sur le phénomène des réseaux sociaux et de ses influenceurs, pouvait-on avoir plus mordant ?

Sélection Officielle Cannes 2020 Je ne m’intéresse guère à cette pratique sportive de la remise en forme perpétuelle, du bien-être continu et du sourire marqueur. Mais ce film à-priori m'intéressait. On y découvre une jeune femme, belle, élégante, (Magdalena Koleśnik, genre Sharon Stone,) souriante et dynamique. Elle prodigue ses conseils à la Télévision . Sylwia favorise les marques qui lui communiquent l’esprit de leurs produits. Une influenceuse, donc. Ca sent la rose, la paillette et le glamour. Des centaines de fans et adhérents assistent à ses séances publiques au cours desquelles elle se dépense sans compter. Les réseaux sociaux la suivent…
Le film

J’étais attentif à ce film qui devait m’apprendre un peu plus sur l’esprit et le fonctionnement des influenceurs, à travers le quotidien d’une influenceuse qui une fois les projecteurs éteints nous fait comprendre qu’il n’y a plus rien. Sylwia entretient son corps, mais son cœur est malade nous dit la réalisatrice Magnus von Horn partagée elle-même entre la raison et les sentiments, pour une pauvre petite fille riche qui navigue à vue. Sa caméra la suit docilement (Magdalena Kolesnik se démène ), dans ses amours programmées, ses cabrioles tarifées, en tentant d’y déceler la faille qu’elle nous montre à plusieurs reprises, sans en révéler la profondeur . Les scènes s’éternisent, l’exploration des réseaux sociaux tourne en rond et mon intérêt premier à ce thème devient une curiosité secondaire, et à la longue très passagère .

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Des oiseaux, petits et grands » de Pier Paolo Pasolini. Critique dvd-Coffret

Musique Ennio Morricone.- Reprise en salles : 20 Juillet 2022 . –  Coffret Pier Paolo …

Laisser un commentaire