Accueil » A la une » Pedro Almodovar, l’anthologie- Coffret

Pedro Almodovar, l’anthologie- Coffret

Le premier film ("Matador") et "Le labyrinthe des passions" exceptés, il y a tout Almodovar en père Noël !

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Le Cinéma d'Almodovar - Anthologie [17 Blu-ray + 1 DVD]"
De : Pedro Almodóvar
Avec : Carmen Maura, Marisa Paredes, Gonzalo Suárez, Verónica Forqué, Juan Martínez
Sortie le : 25 octobre 2016
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 1900 minutes
Film classé : Suitable for 12 years and over
Nombre de DVD / Blu-Ray : 18
Le Coffret
Les bonus

J’ai perdu le fil rouge, forcément rouge, chez Almodovar, d’une filmographie qui me revient avec bonheur dans cette anthologie. Je redécouvre le plaisir d’un cinéaste qui rend grâce aux femmes. «  Il comprend leur complexité » dit Marisa Paredes, comédienne attitrée de son théâtre. « Parce que la femme s’ouvre plus que les hommes, et est  capable d’aimer jusqu’au désespoir et aussi haïr jusqu’au désespoir, de survivre et de l’assumer sans honte ».

Imaginatif, créatif, le cinéaste espagnol a lancé ses premières banderilles il y a trente ans avec «Matador», l’histoire d’une mante religieuse au cœur de l’arène humaine. Ce film n’a toujours pas pris une ride.Dans cette rétrospective de 17 titres , Pathé ne retient pas ce chef d’œuvre ibérique, mais ajoute une dernière pièce, belle et grande : « Julieta » à peine remis de sa déconvenue cannoise, mais toujours en état de grâce.

Dans l’attente de cette édition, il reste d’autres pépites, toujours intactes et précieuses comme « Tout sur ma mère », « Parle avec elle» et « Volver » trio de tête indispensable dans une dévéthèque.

De la musique, des couleurs, et un regard sur les gens d’une telle pertinence que l’on espère Penélope Cruz l’égérie du cinéaste, telle notre sœur, notre amante et notre mère.

Des femmes à qui le cinéaste espagnol rend grâce. «  Il comprend leur complexité » dit Marisa Paredes, autre comédienne attitrée de son théâtre. « Parce que la femme s’ouvre plus que les hommes, et est  capable d’aimer jusqu’au désespoir et aussi hair jusqu’au désespoir, de survivre et de l’assumer sans honte ».C’est dans « La fleur de mon secret » que l’actrice s’exprime ainsi. Un autre film indispensable  sur la planète Almodovar qui pernicieux et habile y avait déjà glissé quelques informations pour un projet qui dix ans plus tard aboutira à « Volver »…

Je serais beaucoup plus réservé sur « La mauvaise éducation » où cette fois le cinéaste débarque avec ses gros sabots pour raconter les amours adolescentes contrariées au cœur d’une institution religieuse dirigée par un homme vraiment peu recommandable.

« Etreintes brisées» était à mon avis  le dernier (grand) film du cinéaste. Une histoire d’amour fou, dominée par la fatalité, la jalousie et la trahison, des thèmes que le réalisateur a toujours exprimés avec une virtuosité incandescente. Où l’on retrouve Penélope Cruz, décidément accrochée aux basques du maître. Pour notre plus grand plaisir. Mais depuis une certaine « Julieta » est venue se mettre en rang d’honneur, et ce n’est que bonheur.

Je n’ai pas vu « La piel que habito » et sur « Les amants passagers »  je ferais de même, un rapide passage. Parabole paresseuse sur la situation ibérique en 2012, ce film n’a rien de la comédie qu’il prétend diriger dans la carlingue d’un avion en perdition.

Pour le voir au mieux de cette forme décalée de l’humour, il faut remonter aux premières années sur la trace de ses « Talons aiguilles » où  Almodovar fonce tête baissée dans le kitch, le baroque et le mauvais goût. Comme s’il dissimulait derrière une façade lézardée, quelques souvenirs honteux, s’échappant un peu malgré lui, mais ravi cependant de les afficher à la face du monde. Une histoire d’une simplicité enfantine à ne pas mettre entre  toutes les mains…

LES FILMS

« Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier »-« Dans les ténèbres »-« Qu’est- ce que j’ai fait pour mériter ça ! »-« La loi du désir »-« Femmes au bord de la crise de nerfs »-« Attache- moi »-Talons aiguilles « -Kika »-« La fleur de mon secret »-« En chair et en os »-« Tout sur ma mère »-« Parle avec elle »-« La mauvaise éducation »-« Volver »-« Etreintes brisées« -« La piel que habito »-« Les amants passagers » « Julieta« .

LES SUPPLEMENTS

Chaque dvd réserve des bonus .Je ne les ai pas encore tous parcourus, mais la première approche est plutôt sympathique, voire très intéressante. Les actrices de Pedro parlant d’Almodovar, c’est déjà tout un régal. Pénélope Cruz dans « Etreintes brisées », Marisa Paredes dans «  La fleur de mon secret », par exemple. Le réalisateur est sollicité à plusieurs reprises et se prête de bonne grâce aux commentaires.

 

 

J’ai perdu le fil rouge, forcément rouge, chez Almodovar, d’une filmographie qui me revient avec bonheur dans cette anthologie. Je redécouvre le plaisir d’un cinéaste qui rend grâce aux femmes. «  Il comprend leur complexité » dit Marisa Paredes, comédienne attitrée de son théâtre. « Parce que la femme s’ouvre plus que les hommes, et est  capable d’aimer jusqu’au désespoir et aussi haïr jusqu’au désespoir, de survivre et de l’assumer sans honte ». Imaginatif, créatif, le cinéaste espagnol a lancé ses premières banderilles il y a trente ans avec «Matador», l’histoire d’une mante religieuse au cœur de l’arène humaine. Ce film n’a toujours pas…
Le Coffret
Les bonus

User Rating: Be the first one !
Le Cinéma d'Almodovar - Anthologie [17 Blu-ray + 1 DVD] [17 Blu-ray + 1 DVD] (Blu-ray) de Pedro Almodóvar
Date de sortie du Blu-ray : 25 October 2016
Format : Colour
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 1900 minutes

PRIX : EUR 199,99 (Prix de depart : ---)

Voir aussi

« La Taularde » de Audrey Estrougo. Critique cinéma-dvd

Le milieu carcéral va toujours aussi mal