Accueil » A la une » « Paris au mois d’Août » de Pierre Granier-Deferre. Critique Blu-ray

« Paris au mois d’Août » de Pierre Granier-Deferre. Critique Blu-ray

  • Acteurs : Charles Aznavour, Susan Hampshire, Michel de Ré, Daniel Ivernel, Alan Scott
  • Réalisateurs : Pierre Granier-Deferre
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Studio : Pathé
  • Date de sortie du DVD : 24 avril 2019
  • Durée : 103 minutes
  • Note :2.5/5
  • Bonus : 4/5

Un film, une chanson, et le roman de René Fallet, prix Interallié en 1964. Un assemblage particulier qui aujourd’hui ressort sous l’aspect documenté d’une époque complètement révolue. Paris sous ses pavés, les écrivains chez Flore et Lipp, Simone de Beauvoir, Gide, Notre Dame, l’arc de Triomphe et l’été rayonnant, c’est un film qui date autour d’un refrain désormais célèbre.

« Balayé par septembre

Notre amour d’un été

Tristement se démembre

Et se meurt au passé »…

Aznavour chanteur et comédien se pavane dans la capitale au bras d’une belle étrangère de passage dans la ville lumière. La petite famille au bord de la mer, l’homme n’imaginait pas papillonner ainsi comme à ses premières amours.

Le voici guide et joli cœur pour ouvrir le bal des sentiments de passage eux aussi et bien éphémère au regard d’un cinéma suranné. Par son décor et sa mise en scène, quand le récit du libertinage s’inscrit dans une tradition littéraire sans fin.

Le temps était ainsi celui d’une insouciance et d’une liberté totale nous rappelle Pierre Granier-Deferre emporté lui-même par quelques élans franchouillards. Et une sorte de frivolité dans la mise en scène conforme à la nature des ébats de nos deux tourtereaux.

Auprès de Charles Aznavour triomphant dans son costume de jeune premier, Susan Hampshire minaude son anglais de circonstance. C’est charmant .

LES SUPPLEMENTS

  • Autour du film et d’Aznavour ( 28 mn ). Erik Berchot (ami et pianiste de Charles Aznavour), Jacques Layani (écrivain, spécialiste du cinéma de Pierre Granier Deferre), Daniel Pantchenko (écrivain, biographe de Charles Aznavour) livrent leurs éclairages permettant de contextualiser la sortie dans son époque, de ce film à qui ils reconnaissent aujourd’hui une valeur documentaire. «  C’est une ville autre que l’on a connu ».

Sur le comédien «  il correspondait parfaitement au personnage décrit dans le roman, et Fallet le dira à la sortie du film qu’il l’avait imaginé comme pour Aznavour. ( … ) Il a un œil captif, ce qui permet ces gros plans sur lui, incroyables ».

Ainsi le cinéma de Pierre Granier-Deferre et la carrière d’Aznavour sont passés en revue.

  • Les actualités Pathé d’époque.Un supplément dont je ne me lasse jamais sur la série des restaurations Pathé.

« Les Aoûtiens » : retour dans cette capitale désertée par ses habitants autour des années soixante.

« Paris se transforme » : la future capitale en maquettes et sous les travaux déjà engagés. Un beau chantier . «  Une ville à l’échelle humaine » dit le commentateur «  dans cette cure de rajeunissement ». Imaginez le ton de l’époque, et ça roule !…

« Les coulisses d’Aznavour » : répétitions, écriture au piano, travail sur scène, une belle incursion dans l’univers du chanteur

« La vie du cinéma » : encore Aznavour qui évoque notamment son voyage aux USA, et un tournage en haute altitude, dont il ne se remet pas.

Acteurs : Charles Aznavour, Susan Hampshire, Michel de Ré, Daniel Ivernel, Alan Scott Réalisateurs : Pierre Granier-Deferre Sous-titres pour sourds et malentendants : Français Studio : Pathé Date de sortie du DVD : 24 avril 2019 Durée : 103 minutes Note :2.5/5 Bonus : 4/5 Un film, une chanson, et le roman de René Fallet, prix Interallié en 1964. Un assemblage particulier qui aujourd’hui ressort sous l’aspect documenté d’une époque complètement révolue. Paris sous ses pavés, les écrivains chez Flore et Lipp, Simone de Beauvoir, Gide, Notre Dame, l’arc de Triomphe et l’été rayonnant, c’est un film qui date autour d’un refrain désormais célèbre. « Balayé par septembre Notre amour d'un été Tristement se démembre Et…
Le film
Les bonus

Paris au mois d'août dit-on, ce sont des rues désertes. Le temps suspendu et les amours en attente. Comme celles de Henri et Patricia, rencontrés par hasard pour une histoire passagère. L’occasion alors , quarante ans plus tard, de découvrir la capitale d’une carte postale sépia, où la belle époque semblait lier à l’insouciance de ses habitants. Le film est devenu un beau documentaire sur la ville lumière au cœur duquel se lovent Charles Aznavour et Susan Hampshire, pour nous fait vivre et croire en leur grand amour libre et intemporel.

AVIS BONUS L’avis des copains d’Aznavour autour du film, de sa prestation et de ses chansons. Mais surtout les actualités Pathé de l’époque dont je ne me lasse pas .

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Depardieu par Mocky » critique dvd.

Gérard Depardieu-Pierre Richard. Les films qui immortalisent les retrouvailles des deux compères.

Laisser un commentaire