Accueil » Les critiques » « Mystery Road » par Warwick Thornton et Wayne Blair. Critique Saison 2

« Mystery Road » par Warwick Thornton et Wayne Blair. Critique Saison 2

  • Dvd : 5 janvier 2021
  • Diffusion : 19 avril 2020
  • Réalisateur : Warwick Thornton et Wayne Blair
  • ActeursAaron Pedersen, Judy Davis, Deborah Mailman, Wayne Blair, Colin Friels
  • Durée5 heures
  • LangueAnglais, Français
  • Sous-titres : Français
  • Studio  : L’Atelier d’Images

L’histoire : Un corps est retrouvé décapité dans la Mangrove, en territoire Aborigène. Dans cette petite communauté côtière, où les secrets du passé et du présent sont profondément enfouis, Jay Saw va devoir concilier la loi et les traditions.

  • Série :

Cette nouvelle saison est complètement indépendante de la précédente. Il ne faut donc pas forcément l’avoir vue pour suivre les nouvelles aventures de Jay Swan.

Cependant, la connaissance de certains personnages, et le contexte dans lequel ils ont évolué, permettent peut-être de mieux appréhender la Saison 2.

On a permuté les réalisateurs : Rachel Perkins laisse sa place à Warwick Thornton et Wayne Blair. Un changement qui rejaillit très vite sur la dynamique de plusieurs épisodes.

La mise en scène, plutôt bien assumée, participe très peu à l’évolution du récit. Elle joue sur des décors magnifiques et un cadre approprié. Mais demeure dans la marge d’un scénario beaucoup plus faiblard que la seule absence de Michaeley O’Brien ne peut expliquer.

Ils sont cinq penchés sur l’écritoire sans inspiration réelle. Dès l’argument premier : la découverte d’un corps mutilé dans la Mangrove et des ramifications ethniques à une enquête qui n’a guère d’intérêt.

Plusieurs pistes pourtant s’offrent à la curiosité du spectateur, dont celle de la recherche archéologique. Un point d’ancrage au cœur de la société aborigène qui supporte très mal de voir sa terre retournée dans tous les sens.

Dans la ville de sa nouvelle enquête Jay Swan supporte mal la présence d’un ancien flic, Simon ( Callan Mulvey )  le nouveau compagnon de son ex-femme Mary ( Tsama Walton )

 

Quand Claire Sims ( Sofia Helin ), la scientifique, déterre autre chose que des objets immémoriaux, on imagine des perspectives plus intéressantes que ce conflit larvé entre deux civilisations.

Pas vraiment de suspense, ni de préoccupations narratives dans la suite des événements, flasques et monotones. Les épisodes 3 et 4 sont particulièrement ramollos jusqu’à la confirmation de ce qui se dessinait depuis quelques scènes : le méchant,( le big boss ? ), se cache gentiment derrière une conduite exemplaire.

Aux prises avec ce retournement de situation, on espère à nouveau un peu plus que ce classique règlement de compte entre deux individus. Comme il est convenu que le chef de la police ne mérite pas forcément son insigne et que les affaires de famille nourrissent toujours autant les ressentiments.

Le chef de la tribu aborigène perd peu à peu son pouvoir et doit composer avec la détermination d’une archéologue soutenue désormais par celle qui organisait la contestation du chantier.

Dont celui de la disparition de  Zoe, la petite amie d’un garçon retrouvé trois pieds sous terre. La femme flic (Jada Alberts) qui doit déjà composer avec sa sœur, rebelle au chantier archéologique, fait face à cette absence non-élucidée. Zoe est sa nièce et l’enquête lui fait comprendre qu’elle n’est pas forcément la jeune fille qu’elle imaginait.

Qui était Zoé ? Qu’est-elle devenue ? Rien dans le récit ne nous le laisse deviner. Une amorce pour une Saison 3 ? J’ai l’impression que Jay Swan a maintenant d’autres chats à fouetter.

Dvd : 5 janvier 2021 Diffusion : 19 avril 2020 Réalisateur : Warwick Thornton et Wayne Blair Acteurs : Aaron Pedersen, Judy Davis, Deborah Mailman, Wayne Blair, Colin Friels Durée : 5 heures Langue : Anglais, Français Sous-titres : Français Studio  : L'Atelier d'Images L'histoire : Un corps est retrouvé décapité dans la Mangrove, en territoire Aborigène. Dans cette petite communauté côtière, où les secrets du passé et du présent sont profondément enfouis, Jay Saw va devoir concilier la loi et les traditions. Série : Cette nouvelle saison est complètement indépendante de la précédente. Il ne faut donc pas forcément l'avoir vue pour suivre les…
La série

Il ne faut pas forcément avoir vu la Saison 1 pour suivre les nouvelles aventures de Jay Swan. Mais le changement de réalisateurs rejaillit très vite sur sa dynamique . La mise en scène, plutôt bien assumée, participe ainsi très peu à l’évolution du récit. Sur un scénario beaucoup plus faiblard ,dès l’argument de base : la découverte d’un corps mutilé dans la Mangrove et des ramifications ethniques à une enquête qui n’a guère d’intérêt. S’y mêle un volet archéologique souvent tiré par les cheveux. Pas vraiment de suspense, ni de préoccupations narratives. Les épisodes 3 et 4 sont particulièrement ramollos … Ca devient assez classique et convenu. Le jour et la nuit avec la première saison.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« The Climb » de Michael Angelo Covino. Critique cinéma-dvd

Un agréable moment de cinéma à peine déjanté

Laisser un commentaire