Accueil » A la une » « Les Goûts et les couleurs » de Michel Leclerc. Critique dvd

« Les Goûts et les couleurs » de Michel Leclerc. Critique dvd

Synopsis: Marcia, jeune chanteuse passionnée, enregistre un album avec son idole Daredjane, icône rock des années 1970, qui disparait soudainement. Pour sortir l’album, elle doit convaincre l’ayant-droit, Anthony, placier sur le marché d’une petite ville, qui n’a jamais aimé sa lointaine parente et encore moins sa musique.

La fiche du film

Le film : "Les Goûts et les couleurs"
De : Michel Leclerc
Avec : Rebecca Marder, Félix Moati
Sortie le : 22/06/2022
Distribution : Pyramide Distribution
Durée : 110 Minutes
Genre : Comédie
Type : Long-métrage
Le Film
Les bonus

DVD : 04 Octobre 2022 . –

Il y a quelque chose de magique dans cet apparent petit film qui met en scène « de la vie » comme notre cinéma en manque parfois. A l’image d’Anthony, zozo et un brin toujours ailleurs, ce film est un brin foutraque, sympathique et plein d’entrain avec ses refrains qui réussissent à nous convaincre de les écouter de plus près.

Des chansons inédites écrites par Michel Leclerc en personne qui pour la fiction les attribue à une certaine Daredjane, ex-star sur le déclin, confirmé autour de l’alcool et du tabac. Mais fan et prête à la relève, la belle Marcia  lui fait reprendre le chemin des studios.

Pourtant, un soir de déprime congénitale, la chanteuse quitte définitivement les ondes, et un album à peine achevé. Dévastée, Marcia contacte le seul ayant droit connu de l’artiste : le fameux Anthony , un abruti de première qui rejette d’emblée  l’idée de suivre le travail de sa tante qu’il n’a jamais pu encadrer, elle et sa musique ! …

Mais quand se profile le profit généré par l’album, le voici aux petits soins pour Marcia qui par ailleurs ne lui est pas indifférente.

La romance est donc en cours et Michel Leclerc l’assume pleinement tout en brocardant l’industrie discographique, les travers du show biz et le monde publicitaire . Il jette aussi un œil  sur  les les bancs publics que l’on retire afin d’en priver les SDF. On les remplace par des œuvres sculpturales, il faut réhabiliter l’artiste explique-t-on sans sourire, quand le spectateur sourit  quand même franchement.

On redevient presque sérieux avec Daredjane et sa véritable histoire retrouvée sur une vidéo oubliée ( Judith Chemla de 20 à 80 ans, magnifique ! – photo) .

Rebecca Marder et Félix Moati forment eux aussi un duo parfait, à peine perturbé par les plans excessifs de Philippe Rebbot en manager foireux. Michel Leclerc est en très bonne compagnie !

LES SUPPLEMENTS

  • Les clips- On se laisse prendre par toutes les mélodies et particulièrement le leit-motiv «  Je ne te croyais pas si près » et surtout « La Bougnoule » qui ici dans son intégralité donne toute la richesse de son écriture. L’interprétation de Rebecca Marder est top
  • Rencontre avec l’équipe –« La chanson a toujours été une passion, j’en mettais dans mes films, mais il me fallait un film sur le sujet avec des chansons que j’aurais écrites quel que soit le niveau , ce film parle de mon propre goût et c’est pourquoi je me suis lancé dans l’écriture des chansons » raconte le réalisateur.

« Une artiste fictive, un biopic impossible à rendre la carrière crédible, il a fallu travailler j’ai réussi mon coup de faire croire à l’illusion »

Michel Leclerc explique très bien le choix des personnages dont Félix Moati avec qui il tourne pour la troisième fois.

« C’est le premier à m’avoir donné un grand rôle » confirme l’intéresse qui parle des obsessions du réalisateur sur la musique, mélange hybride et mélodieux…

Judith Chemla ? « Elle a tout d’une rock star, elle a l’extravagance » dit encore le cinéaste. Elle lui répond  : «  on peut sortir de soi-même par amour, le sens de mon personnage, et  en cela je le trouve très beau. (…) Quand je faisais des essais pour vieillir ma voix , je pensais immédiatement à Barbara, même si ce n’est pas ce qui ressort bien évidemment, mes neurones allaient dans cette direction , cette voix extravagante, qui déraillait elle en jouait, mais on pense plus à  Brigitte Fontaine aussi bien sûr ».

  • Répétitions : Comme son nom l’indique, des essais , des bribes de mélodie bien sympathiques .
DVD : 04 Octobre 2022 . - Il y a quelque chose de magique dans cet apparent petit film qui met en scène "de la vie" comme notre cinéma en manque parfois. A l’image d’Anthony, zozo et un brin toujours ailleurs, ce film est un brin foutraque, sympathique et plein d’entrain avec ses refrains qui réussissent à nous convaincre de les écouter de plus près. Des chansons inédites écrites par Michel Leclerc en personne qui pour la fiction les attribue à une certaine Daredjane, ex-star sur le déclin, confirmé autour de l’alcool et du tabac. Mais fan et prête à…
Le Film
Les bonus

Moi qui ne suis pas un fana du style Leclerc, je me suis régalé devant cette romance à deux balles qu’il a su réécrire dans un monde où la musique et l’argent ne font pas forcément bon ménage. Une ex-star de rock s’apprête à quitter cet univers pas très catholique quand une jeune chanteuse la convainc de reprendre le chemin des studios. Une histoire d’ayant droit et d’héritage se greffe joliment là-dessus ( l’intéressé est au départ un abruti de première ) avant que le réalisateur n’empile toutes ses réflexions dans ce manège presque enchanté. Où la véritable histoire de la chanteuse révèle bien des complexités : Judith Chemla de 20 à 80 ans, est magnifique ! Rebecca Marder et Félix Moati forment eux aussi un duo parfait, à peine perturbé par les plans excessifs de Philippe Rebbot en manager foireux. Michel Leclerc est en très bonne compagnie !

AVIS BONUS Des clips, des répétitions et le point de vue de l'équipe, on y prend du plaisir

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Interdit aux chiens et aux Italiens » de Alain Ughetto. Critique cinéma

Comment dire à sa famille, je vous aime ! Grandissimo !

Laisser un commentaire