Accueil » A la une » « Le Deuxième acte » de Quentin Dupieux. Critique cinema

« Le Deuxième acte » de Quentin Dupieux. Critique cinema

  • 15 mai 2024 en salle
  •  1h 20min | Comédie
  • Avec Léa SeydouxLouis GarrelVincent Lindon, Raphaël Quenard

Ce film a fait l’ouverture du 77e Festival de Cannes !!!

L’histoire : Florence veut présenter David, l’homme dont elle est follement amoureuse, à son père Guillaume. Mais David n’est pas attiré par Florence et souhaite s’en débarrasser en la jetant dans les bras de son ami Willy. Les quatre personnages se retrouvent dans un restaurant au milieu de nulle part.

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

Ce film a fait l’ouverture du 77e Festival de Cannes !!! 

Quel boulet ! Lourd, insistant, pour dire que tout va mal. Que nous sommes en guerre. Que le cinéma est dans l’impasse. D’autres sont déjà passés par là et d’autres y reviendront. Mais Dupieux veut son empreinte dans le marigot créatif dans lequel il patauge à l’ombre de Mocky.

A la va vite, mais sans son déchaînement provocateur, sans son imagination débridée. Sans sa finesse oserais-je dire pour un auteur qui mettait toujours les pieds dans le plat, la tête la première.

Sur le volet théâtral de ses récriminations , Quentin Dupieux avait un ton moins suffisant, beaucoup plus convaincant. Je parle de « Yannick » joué par Raphaël Quenard que l’on retrouve ici en excellente compagnie : Léa Seydoux, Louis Garel, Vincent Lindon.

Ce quatuor varie indistinctement, en couple, en duo, en triplette selon les besoins d’un tournage aux déambulations fantasques et bavardes, que l’on suit dans un restaurant aussi improbable que le film. Entre deux prises ( mais sans caméra, ni opérateur , AI oblige … ) les comédiens ou leur double de cinéma, se confrontent, s’engueulent, s’abîment tout autant que le monde sur lequel ils crachent de manière viscérale.

Le duo cette fois oppose Willy (Raphaël Quenard) à Guillaume ( Vincent Lindon). Conflit de générations, problèmes d’ego, ça n’en finit pas … Le serveur (Manuel Guillot) dans le rôle le plus absurde du film fait tout ce qu’il peut.

 

Les dialogues sont à l’avenant, l’interprétation comme improvisée. Entre réalité et fiction nous assène le cinéaste, redondant à souhait, empêtré dans ce cloaque scénaristique où Paul Thomas Anderson, le pauvre est appelé à la rescousse d’un cinéma à l’agonie.

Il est alors question d’ego, de transgenre, d’homophobie et bien évidemment de «  séparer l’homme de l’artiste » . Quentin Dupieux passe en revue les nouvelles de la famille. Producteurs , figurants, et agents artistiques sont sur la photo. Elle est ratée.

15 mai 2024 en salle  1h 20min | Comédie Avec Léa Seydoux, Louis Garrel, Vincent Lindon, Raphaël Quenard Ce film a fait l'ouverture du 77e Festival de Cannes !!! L'histoire : Florence veut présenter David, l’homme dont elle est follement amoureuse, à son père Guillaume. Mais David n’est pas attiré par Florence et souhaite s’en débarrasser en la jetant dans les bras de son ami Willy. Les quatre personnages se retrouvent dans un restaurant au milieu de nulle part. Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article Ce film a fait l'ouverture du 77e Festival de Cannes !!!  Quel boulet ! Lourd, insistant, pour…
Le film

Il n’y aura pas de troisième acte, espérons-le, face à cette pièce cinématographique improvisée sur l’air de je vais vous raconter comment va le monde, et surtout vous donner des nouvelles de la famille du cinéma, nouvelles exécrables. Quentin Dupieux joue à la va-vite sur le sempiternel tempo de réalité ou fiction, rien n’est distinct . Mais il le fait maladroitement, lourdement avec un bavardage incessant entre l’ego et le paraître. Les dialogues sont à l’avenant, l’interprétation comme improvisée. Raphaël Quenard, Léa Seydoux, Louis Garel, Vincent Lindon ont l’air de bien s’amuser . Manuel Guillot dans le rôle le plus absurde du film fait tout ce qu’il peut.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Portier de nuit » de Liliana Cavani. Critique DVD

Le temps aidant, l'histoire qui faisait scandale est devenue une grande histoire d'amour ...

Laisser un commentaire