Accueil » A la une » « L’anneau de crin » de Andrzej Wajda. Critique dvd

« L’anneau de crin » de Andrzej Wajda. Critique dvd

Synopsis: Automne 1944. L'insurrection de Varsovie prend fin. Après cent jours de combats héroïques, les soldats de l'Armée de l'Intérieur polonaise, l'A.L., se rendent aux Allemands. Les chars de l'occupant écrasent les derniers nids de résistance. L'Armée Rouge ne bouge pas. Seuls quelques soldats dont leur chef Marcin, mêlés à la population, tentent de quitter la ville. L'arrivée d'un détachement ukrainien contrecarre leur projet. Marcin doit ravaler ses idées et collaborer avec les communistes

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "L'Anneau de Crin"
De : Andrzej Wajda
Avec : Rafal Królikowski, Adrianna Biedrzynska, Cezary Pazura, Jerzy Kamas, Miroslaw Baka
Sortie le : 05 septemb 2017
Distribution : Editions Montparnasse
Durée : 104 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Après « Cendres et Diamant » (1958) Andrzej Wajda revient sur l’insurrection de Varsovie du printemps 1945. Macieck ne lutte plus cette fois contre le communisme. Il s’appelle maintenant Marcin et refuse de rejoindre la clandestinité pour devenir le chauffeur d’un membre de la police secrète.

Emblématique dilemme pour ce héros ( Rafal Królikowski) tenaillé entre son engagement personnel et la valeur patriotique que révèle l’ampleur du désastre militaire. La résistance est vaincue, l’armée rouge patiente aux portes de Varsovie, les allemands exécutent leurs derniers méfaits … Le communisme attend son heure nous dit Wajda qui rétrospectivement a bien du mal à régler ses comptes avec son Histoire. On l’a connu plus vaillant et limpide dans d’autres circonstances (« Katyn », « L’homme du peuple ») quand il peine ici à conduire ses acteurs vers un propos clair et cohérent.

Je me suis parfois perdu dans les arcanes politico-militaires d’un scénario contrition que le cinéaste appuie d’une réalisation assez particulière : sur un récit précis, il filme un autre décor, (des images parfois atroces ou poignantes) doublant l’effet de sa mise en scène sans lui trouver son rythme.

Ce qui explique peut-être partiellement ma difficulté à suivre toute l’évolution historique et la sensibilité des rapports entre ces différentes factions plus ou moins armées. Le moment de la trahison finale éclate alors comme une sublime révélation de la bassesse humaine. Ce que Wajda a dû constater plus d’une fois dans sa vie. Sa filmographie en témoigne, mais ce film très modestement ne fait que l’illustrer…

Après « Cendres et Diamant » (1958) Andrzej Wajda revient sur l'insurrection de Varsovie du printemps 1945. Macieck ne lutte plus cette fois contre le communisme. Il s’appelle maintenant Marcin et refuse de rejoindre la clandestinité pour devenir le chauffeur d'un membre de la police secrète. Emblématique dilemme pour ce héros ( Rafal Królikowski) tenaillé entre son engagement personnel et la valeur patriotique que révèle l’ampleur du désastre militaire. La résistance est vaincue, l’armée rouge patiente aux portes de Varsovie, les allemands exécutent leurs derniers méfaits … Le communisme attend son heure nous dit Wajda qui rétrospectivement a bien du mal à régler ses…
Le film

Une nouvelle perception de Wajda sur la guerre civile qui suivit l’échec de l’insurrection de Varsovie au printemps 1945. Il me semble que le réalisateur lucide et persévérant de « L’homme de marbre » patine un peu ici dans son scénario en ne donnant pas forcément toutes les clés au néophyte. Il peine à conduire ses acteurs vers un propos clair et cohérent, ne laissant au duo principal que quelques références historiques à peine explicites quand on l’a connu si clairvoyant par ailleurs. Quand on aime l’Histoire en général et Wajda en particulier, ce film demeure indispensable, mais loin d’être vital pour le septième art.

User Rating: Be the first one !
L'Anneau de Crin (DVD) de Andrzej Wajda
Date de sortie du DVD :
Format : PAL
Studio : Editions Montparnasse
Duree : 104 minutes

PRIX : EUR 14,99 (Prix de depart : EUR 15,00)

Voir aussi

« Le Procès du siècle » de Mick Jackson. Critique cinéma-dvd

D’après « Denial : Holocaust History on Trial » de l'historienne Deborah Lipstadt, qui retrace le procès en diffamation que lui a intenté David Irving.

Un commentaire

Laisser un commentaire