Accueil » A la une » « Eye in the sky » de Gavin Hood. Critique e-cinema-dvd

« Eye in the sky » de Gavin Hood. Critique e-cinema-dvd

Synopsis: Le colonel Katherine Powell, officier du service d'espionnage, dirige une opération top-secrète inter-nations. Un groupe de terroristes réfugié à Nairobi prépare une attaque suicide. Le risque est imminent, il faut agir. Dans une base du Nevada, Steve Watts  pilote de drones, est prêt à appuyer sur le bouton rouge. Une petite fille entre dans la zone de tir…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Eye in the Sky [DVD + Copie digitale]"
De : Gavin Hood
Avec : Helen Mirren, Aaron Paul, Alan Rickman, Barkhad Abdi, Phoebe Fox
Sortie le : 15 novemb 2016
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 98 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

L’ordre et la morale comme dirait Kassovitz, plus l’éthique et la conscience. Ce film qui dans sa forme n’est pas nouveau remue beaucoup les esprits, et me laisse perplexe quant à son contenu idéologique partagé entre le bien et le mal. Un poncif là encore appuyé cette fois par les nouvelles technologies militaires qui permettent à distance de détruire précisément un lieu, un quartier, une habitation…

L’objectif, des hauts dirigeants de mouvements terroristes, est tout aussi classique dans la formulation que Gavin Hood développe en suivant l’incessant chassé-croisé entre les différents commanditaires de l’opération. La capture des cibles retenues à l’origine du contrat par les Britanniques devient un assassinat ciblé pour les Américains qui devant leurs écrans n’en peuvent plus de voir s’agiter leurs pires ennemis. Il faut les éliminer à n’importe quel prix et c’est là que le bât blesse.

Les militaires doivent s’appuyer sur les recommandations des juristes avant de se lancer dans le n’importe quoi. Côté Sa Majesté plus personne ne veut prendre la décision d’intervenir sans en référer à une autorité toujours plus supérieure à la leur. Le genre de patates chaudes qui indispose le camp américain …

Mais il faut encore évaluer précisément les dégâts collatéraux, le nombre de victimes civiles, et s’il n’y en avait qu’une, comme cette petite fille qui vend du pain devant la maison ciblée, l’opération devient inconcevable aux yeux de nombreux intervenants.  Un extrême moment de tension  plus propre au scénario qu’à la réalité du terrain. Je n’imagine pas vraiment tous ces questionnements moraux de la part des soldats qui demeurent cependant un repère indiscutable dans la construction dramatique que nous suivons nous aussi sur notre écran depuis maintenant près d’une heure.

Tout comme l’élément déclencheur d’ une série de réflexions sur la conduite à mener dans un moment crucial pour la lutte contre le terrorisme. Ce film est tout aussi perturbant dans la réflexion qui en émane. L’angélisme ambiant frise le mauvais procès, mais la stature politique de l’engagement est indéniable. Très bien servis par le réalisateur, les comédiens ne nous facilitent pas la tâche : Helen Mirren en chef suprême de l’attaque ou  Aaron Paul aux commandes du bouton déclencheur, difficile de leur échapper.

LES SUPPLEMENTS

  • Making of et interviews des membres de l’équipe. Les deux chapitres se ressemblent assez pour parler du film, chacun allant de son commentaire sur son personnage, l’éthique et la morale de l’histoire, le comportement a adopter en pareille situation. On n’apprend pas vraiment grand-chose… sinon peut-être que le travail d’écriture a commencé il y a une dizaine d’années, alors que les drones n’étaient pas encore d’une actualité aussi brûlante que celle rapportée dans le film.
L’ordre et la morale comme dirait Kassovitz, plus l’éthique et la conscience. Ce film qui dans sa forme n’est pas nouveau remue beaucoup les esprits, et me laisse perplexe quant à son contenu idéologique partagé entre le bien et le mal. Un poncif là encore appuyé cette fois par les nouvelles technologies militaires qui permettent à distance de détruire précisément un lieu, un quartier, une habitation… L'objectif, des hauts dirigeants de mouvements terroristes, est tout aussi classique dans la formulation que Gavin Hood développe en suivant l’incessant chassé-croisé entre les différents commanditaires de l’opération. La capture des cibles retenues à…
Le film
Les bonus

Un film de guerre  qui utilise une technique d’observation à distance, de plus en plus prisée par le cinéma .Les drones notamment , mais aussi des objets miniaturisés en forme d’insectes ou d’oiseaux , ce procédé toujours aussi édifiant conduit le spectateur bien au-delà de la simple matérialisation scénographique . Ce film tient plus de l’ introspection quand il nous révèle les discussions surréalistes entre militaires et juristes avant de passer à l’attaque. Une amorce dans un débat qui entre l’ordre et la morale, l’éthique et la conscience vise à donner un rôle singulier à tous les protagonistes de cette aventure partagée comme toute bonne société entre le bien et le mal. Sauf que cette fois les militaires, certains du moins, ont bien du mal à répondre à l’objet de leur mission première. On ne tue donc plus impunément, même avec cet œil dans le ciel qui vous révèle tout ce que vous auriez dû ignorer. Les avancées technologiques font parfois reculer les préventions les plus évidentes. L’angélisme ambiant frise alors  le mauvais procès, mais la visée politique de l’engagement est indéniable. Très bien servis par le réalisateur, les comédiens ne nous facilitent pas la tâche : Hellen Miren en chef suprême de l’attaque ou  Aaron Paul aux commandes du bouton déclencheur, difficile de leur échapper.

Avis bonus Beaucoup de commentaires autour de l'histoire du film, et du film en lui même, mais rien de surprenant...

User Rating: Be the first one !
Eye in the Sky [DVD + Copie digitale] (DVD) de Gavin Hood
Date de sortie du DVD : 15 November 2016
Format : PAL
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 98 minutes

PRIX : EUR 14,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« Un petit boulot » de Pascal Chaumeil. Critique cinéma-dvd

Un film malheureusement posthume pour son réalisateur qui avait encore tant à dire

Laisser un commentaire