Accueil » Guerre » « L’ordre et la morale » de Mathieu Kassovitz. Critique cinéma

« L’ordre et la morale » de Mathieu Kassovitz. Critique cinéma

Synopsis: Avril 1988, Île d'Ouvéa, Nouvelle-Calédonie.30 gendarmes retenus en otage par un groupe d'indépendantistes Kanak.Entre le premier et le second tour des élections présidentielles, entre François Mitterrand et son Premier ministre Jacques Chirac, Philippe Legorjus du GIGN négocie pendant dix jours.

La fiche du Disque

Le film : "L'ordre et la morale"
De : Mathieu Kassovitz
Avec : Mathieu Kassovitz, Iabe Lapacas
Sortie le : 18 avril 2012
Distribution : TF1
Durée : 130 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Disque : 1
Le film

Le cinéma français, si frileux avec son histoire contemporaine se rattrape de manière radicale. 23 ans après, la prise d’otages à Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie est au cœur d’une réalisation qui tord le coup à la version officielle. Elle  lui oppose celle de Philippe Legorjus, alors chef du GIGN,négociateur direct avec  Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages.Un an plus tard,  il quittera sa fonction, écœuré par la manière dont les opérations se sont déroulées.Il écrira « Enquête sur Ouvéa » dont s’inspire Kassovitz.

Si son point de vue est présent tout au long du récit, il n’occulte en rien la rage du cinéaste de vouloir briser le silence et réveiller quelques vérités toujours enfouies au fond de cette grotte.

Là où vingt-sept gendarmes sont retenus en otage par une vingtaine d’indépendantistes kanakes , qui exigeaient la suppression de la Loi Pons , privant la population locale de toute son identité.

photo-L-Ordre-et-la-morale-2010-8

Je parle de rage, mais elle est entièrement contenue dans une mise en scène qui ne cherche pas l’épate du cinéma américain ( peut-être par manque de moyens ) ou l’esbroufe des films de guerre.Plus sur le registre psychologique, Mathieu Kassovitz épluche toutes les pièces du dossier. Si le film dure aussi longtemps (2 h 15) c’est qu’il tient à nous décrire le processus de la prise d’otages, et le lent cheminement des négociations .

C’est parfois fastidieux. Interprétant lui-même le rôle principal, Mathieu Kassovitz semble aussi fatigué que son personnage tenaillé entre les preneurs d’otages et les politiciens de Paris qui s’apprêtent à élire un nouveau président. La pression est constante, les ordres et contre-ordres significatifs d’un état d’esprit qui au dialogue, préférera l’usage de la force.En pleine période d’élection présidentielle, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale…

Selon la thèse soutenue par Kassovitz, Legorjus s’apprêtait à obtenir la reddition des kanakes. Au final, tout le monde se sent trahi. Au final dix neuf kanakes et deux gendarmes seront tués. Un gâchis humain, et politique, qui aujourd’hui hante encore les plages de la Nouvelle-Calédonie.

Plus de 2h de bonus sur le Blu-Ray ! 

  • « Le dernier assaut », making of de Sylvain Pioutaz ( 65 mn )
  • « Le temps kanak » : documentaire d’Olivier Rousset ( 57 mn )
Le cinéma français, si frileux avec son histoire contemporaine se rattrape de manière radicale. 23 ans après, la prise d’otages à Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie est au cœur d’une réalisation qui tord le coup à la version officielle. Elle  lui oppose celle de Philippe Legorjus, alors chef du GIGN,négociateur direct avec  Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages.Un an plus tard,  il quittera sa fonction, écœuré par la manière dont les opérations se sont déroulées.Il écrira "Enquête sur Ouvéa" dont s'inspire Kassovitz. Si son point de vue est présent tout au long du récit, il n’occulte en rien la rage du cinéaste…

Review Overview

Le film

A trop vouloir bien faire et faire passer sa thèse qui me semble tout à fait crédible, Mathieu Kassovitz perd beaucoup d’énergie devant et derrière la caméra. Il reste un film indispensable à l’Histoire de notre pays qui ne se précipite pas tant que ça sur son passé.

User Rating: Be the first one !
L'ordre et la morale (DVD) de Mathieu Kassovitz
Date de sortie du DVD : 18 April 2012
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : TF1
Duree : 130 minutes

PRIX : EUR 9,99 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« L’Opéra » de Jean-Stéphane Bron. Critique cinéma-dvd

Pas d’interview, ni commentaire. La vie se faufile entre plateaux et pendrillons, répétitions et avant-premières …

Laisser un commentaire