Accueil » A la une » « Engrenages 5 » d’Anne Landois et Alexandra Clert . Critique dvd

« Engrenages 5 » d’Anne Landois et Alexandra Clert . Critique dvd

Synopsis:   La mécanique implacable de la Justice à travers les enquêtes croisées d'un procureur, une capitaine de police, un juge et une avocate.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Engrenages - Saison 5"
De : Frédéric Jardin (épisodes 1 à 6), Frédéric Balekdjian (épisodes 7 à 10), Nicolas Guicheteau (épisode
Avec : Caroline Proust, Grégory Fitoussi, Audrey Fleurot, Philippe Duclos
Sortie le : 17 decemb 2014
Distribution : Studiocanal
Durée : 624 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 4
La série
Le bonus

Meilleur dvd Décembre 2014 ( 8 ème )

A l’issue de la saison précédente, j’écrivais que la série se bonifiait au fil des épisodes. Le cinquième opus qui s’achève en beauté, confirme tout le bien que l’on peut en penser. Encore plus adulte, elle ne reprend pas forcément les codes qui ont présidé à son succès : le crescendo parfait nous évite l’écueil de la redite. Mais elle les bonifie sur une écriture du scénario de plus en plus affinée et des arguments qui pèsent leur poids de vérité dans la balance de la justice.

Car c’est bien elle qui articule cette fois  les intrigues autour de l’instruction  menée au cordeau (Philippe Duclos, toujours excellent, a désormais fort à faire avec la magistrature montante), avec un parallèle parfaitement huilé sur les enquêtes policières. D’une banalité commune à l’origine (le cadavre d’une jeune fille découvert au hasard, celui d’une mère et de sa petite fille, ligotés dans une rivière – plus intriguant -) les scénaristes ont développé des récits inédits, où les rebondissements et le suspense orchestrent le quotidien policier.

On se penche moins sur les victimes, plus sur leur environnement, avec des ramifications inattendues d’un dossier à l’autre. Et toujours, le fer de lance de la série, une attention toute particulière apportée aux personnages. Je sais que le mode de la série permet d’affiner les rôles, les physionomies, mais quand on voit « Duel au soleil », du premier au dernier épisode, on en doute.

Une nouvelle confrontation pour le père suspect ...
Une nouvelle confrontation pour le père suspect …

Ici, tous les protagonistes font corps avec leurs histoires, avec les rouages de l’administration policière et judiciaire, dont l’imbrication est patente. La pression de la hiérarchie, avec quelques faux-culs plus vrais que nature, est palpable dans leur regard, leur attitude, leur silence.

Peut-être moins branché sur l’actualité (plus sur les indics),mais très près des hommes, de leurs faiblesses, de leurs attentes. Je ne citerais que le cas d’Olivier Chantreau, l’homme qui voit sa femme et sa petite fille disparaître dans les eaux d’une rivière. L’argument d’une banalité malheureuse connaît un développement incroyable et toute sa personne s’imbrique dans cet univers qu’il découvre au fil de l’enquête. Il n’est pas au bout de ses peines, et n’en revient pas. Le spectateur non plus !

  • Mais encore

Dans le dernier dvd, un tout petit bonus, avec quelques scènes de tournage, pour laisser la parole aux comédiens, qui racontent des choses assez convenues. Le plus étonnant c’est que tout ce petit monde, en saluant le travail des réalisateurs, se félicite du retour sur les deux derniers épisodes de l’un d’entre eux  Nicolas Guicheteau.

Il prend donc la parole, et dit des choses assez intéressantes sur la formule de la série.

Meilleur dvd Décembre 2014 ( 8 ème ) A l’issue de la saison précédente, j’écrivais que la série se bonifiait au fil des épisodes. Le cinquième opus qui s’achève en beauté, confirme tout le bien que l’on peut en penser. Encore plus adulte, elle ne reprend pas forcément les codes qui ont présidé à son succès : le crescendo parfait nous évite l’écueil de la redite. Mais elle les bonifie sur une écriture du scénario de plus en plus affinée et des arguments qui pèsent leur poids de vérité dans la balance de la justice. Car c’est bien elle qui articule…

Review Overview

La série
Le bonus

C’est une série qui au fil des saisons se bonifie d’un point de vue scénaristique . L'écriture plus affinée , rejaillit alors sur la mise en scène , qui n'en fait pas des tonnes , malgré l'aspect policier du dénouement. Le jeu des acteurs prend une véritable consistance, et à partir d’arguments à l’origine très classiques, nous voici conduit dans un dédale de procédures, d’enquêtes et de rebondissements qui font du bien à nos mirettes. Le suspense n’est jamais à son comble, mais toujours relancé au moment où le spectateur s’y attend le moins. C’est très bien.

Avis bonus Pas de quoi sauter au plafond, les comédiens ont un bout de parole avec le réalisateur des épisodes 11 et 12 Nicolas Guicheteau, plus quelques scènes de tournage.

User Rating: Be the first one !
Engrenages - Saison 5 (DVD) de Frédéric Jardin (épisodes 1 à 6), Frédéric Balekdjian (épisodes 7 à 10), Nicolas Guicheteau (épisodes 11 & 12)
Date de sortie du DVD : 17 December 2014
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Studiocanal
Duree : 624 minutes

PRIX : EUR 29,90 (Prix de depart : EUR 29,99)

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !

4 Commentaires

  1. Oui c’est une jolie saison que cette saison 5 !
    Même si elle n’est pas la meilleure de la série !!

    J’ai écris un article sur mon blog la concernant et j’ai partagé ta chronique !!

Laisser un commentaire