Accueil » Comédies dramatique » « L’année de notre vie » de Patrick Sisam. Critique DVD

« L’année de notre vie » de Patrick Sisam. Critique DVD

Synopsis: A la mort de son père, un jeune homme revient au domicile familial désormais abandonné. L'occasion de retrouver son enfance, quelques cauchemars et vérités...

La fiche du DVD

Le film : "L'année de notre vie"
De : Patrick Sisam
Avec : Chase Ellison, Illeana Douglas
Sortie le : 15/03/2011
Distribution : Aventi
Durée : 90 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film

Sharon Stone, méconnaissable, inattendue. Une parfaite métamorphose. Celui d’une mère de famille, délaissée par son mari dont la seule consolation est l’éducation de son fils unique.A sa façon : limiter tout produit laitier («quand ton père a lâché le sein, il avait neuf ans ») et  faire appel aux hommes dont la célébrité ne s’est pas contenté de raconter des choses parfaitement compréhensibles. Comme Staline, à qui elle préfère Copernic, Marcel Duchamp ou Michael Caine.

Toute son enfance le gamin va vivre à côté de la plaque. A la mort de son père, le voici de retour dans cette grande maison désormais vide, où tous ses souvenirs reviennent le hanter .A peine sorti de l’adolescence et difficilement entré dans celui des adultes, c’est l’heure d’un premier bilan.Malgré une fiancée adorable (Lucy Liu) Chris Rockett  comprend qu’il a fait fausse route.

Elle bien allumée, lui un peu paumé, et ça fonctionne

Sur cette histoire qui ne mérite pas d’en faire des tonnes, Patrick Sisam nous invite gentiment  à cette psychothérapie de super-marché , marquée par une enfance solitaire auprès d’un père qui jouait beaucoup au golf et une mère faussement intéressée par ses activités . «  Chéri, comment s’est passée ta partie aujourd’hui ? » demande-t-elle tout en rêvant à la préparation d’une langue de bœuf.

C’est du moins ce qu’imagine le gamin en observant cette maman pas comme les autres , et qu’il retrouvera  toujours aussi frapadingue;mais foncièrement aimante et sympathique . Sharon Stone, donc, que j’ai trouvé bien étonnante et convaincante dans un film qui s’en tient principalement aux personnages. Chris enfant est interprété par  le jeune Chase Ellison , qui pourrait bien refaire parler de lui.

Un jeune comédien prometteur, Chase Ellison

L’adulte Jimmy Fallon (plutôt falot dans ses films précédents ) s’en sort bien dans son rôle de paumé gâté qui ne sait plus à quel sein se vouer. Le maternel, celui de sa fiancée ou de ses anciennes copines de lycée qu’il retrouve toujours aussi amoureuses. Un coup de blues, et de nostalgie, et le voici prêt à faire à nouveau le grand saut. Happy end pour tout le monde et si Patrick Sisam qui sait diriger les acteurs nous faisait un peu de mise en scène. L’année d’une autre vie ?

 

 

 

 

 

 

 

Sharon Stone, méconnaissable, inattendue. Une parfaite métamorphose. Celui d’une mère de famille, délaissée par son mari dont la seule consolation est l’éducation de son fils unique.A sa façon : limiter tout produit laitier («quand ton père a lâché le sein, il avait neuf ans ») et  faire appel aux hommes dont la célébrité ne s’est pas contenté de raconter des choses parfaitement compréhensibles. Comme Staline, à qui elle préfère Copernic, Marcel Duchamp ou Michael Caine. Toute son enfance le gamin va vivre à côté de la plaque. A la mort de son père, le voici de retour dans cette grande maison désormais…

Review Overview

Le film

Un film sympa à voir entre copains, qui effleure bien les sentiments , sans se prendre la tête. J'aurais personnellement aimé quelque chose d'un peu plus construit sur la mise en scène , mais rien que pour l'étonnante prestation de Sharon Stone et le regard du jeune Ellison, j'ai craqué

Avis Bonus : Il n'y en a pas

User Rating: Be the first one !
L'année de notre vie (DVD) de
Date de sortie du DVD :
Format :
Studio : Aventi
Duree : minutes

PRIX : EUR 4,77 (Prix de depart : EUR 4,77)

Voir aussi

« L’Atelier » de Laurent Cantet. Critique cinéma

L’écriture libératoire au cœur d’un second procédé créatif, le cinéma. Laurent Cantet et Robin Campillo …

Laisser un commentaire