Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Illégal » de Olivier Masset-Depasse. Critique dvd

« Illégal » de Olivier Masset-Depasse. Critique dvd

Synopsis: Tania et Ivan, 14 ans, vivent clandestinement en Belgique depuis huit ans. Arrêtée, Tania est placée dans un centre de rétention. Elle fera tout pour retrouver son fils alors que la procédure d’expulsion est en marche .

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Illegal"
De : Olivier Masset-Depasse
Avec : Alexandre Gontcharov, Anne Coesens
Sortie le : 09 mars 2011
Durée : 86 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Mars 2011 ( 7 ème )

Dans l’esprit, c’est  «Welcome». La forme est peut-être plus proche du documentaire que ce type de sujet suscite. Mais le regard d’Olivier Masset-Depasse rejoint celui de Philippe Lioret quand il s’agit de révéler au plus grand nombre, l’ignominie des comportements humains face à la révolte des plus démunis.
Sa plongée au cœur d’un centre de rétention, nourrie au préalable par un reportage in-situ, est inouïe. En imaginant l’histoire d’une femme séparée de son enfant, le réalisateur donne à sa fiction toutes les clés nécessaires à la compréhension d’un tel système à la fois répressif et carcéral. L’implication du spectateur me semble alors  plus évidente, plus émotionnelle  aussi et à plusieurs reprises, j’ai frissonné devant certaines scènes dont la violence est plus dans le sous-entendu  des images réalistes, que les images elles-mêmes.


Je pense par exemple au transport vers l’aéroport , quand dans  les yeux de l’héroïne , la ville défile et apparaît le tarmac. Les gardiens se veulent conciliants, mais la menace qui se rapproche est comme le tranchant de la guillotine . Si l’implication de Olivier Masset-Depasse est d’une première urgence, il filme sans état d’âme, sans pathos ;  son discours n’a rien  de systématique, et ne tient pas du militantisme . Le bien et le mal se confondent ici dans  une histoire quotidienne et presque banale, à force d’allusions télévisées, balancées entre deux spots de publicité . Il la transcende simplement en la rapportant par le biais d’une fiction .

C’est l’histoire  des sans-papiers qui au jour le jour, et même la nuit, redoutent  le contrôle de police.  C’est l’histoire de  Tania , en Belgique depuis huit ans, qui  le craint encore plus que quiconque : elle est  à la merci de la mafia russe , qui lui fournit, logement, faux-papiers …. Sans cesse sur le qui-vive, elle a peur aussi pour son fils , 14 ans, presque indifférent à son état de hors-la-loi. Lorsqu’elle est arrêtée, l’ado réussit à s’enfuir .Une monnaie d’échange pour la police belge, un moyen de chantage pour la mafia . Mais Tania ne veut pas révéler son identité….

La gardienne parle avec les détenues, mais le système demeure carcéral

C’est peut de dire que Anne Coesens qui est quasiment de tous les plans, est d’une saisissante vérité . Elle donne , à elle seule, toute la mesure de cette  tragédie collective ,épousant  la sobriété d’une mise en scène à minima. Elle parle, se tait , regarde longuement , en silence , et sa posture suffit, à nous remuer un peu plus les méninges. Comme si on ne savait pas …

LES SUPPLEMENTS

  • « Chambre froide»  de Olivier Masset-Depasse avec Fracine Blistin et Anne Coesens . 26 mn.
    Depuis la mort de son mari, une femme tient la boucherie familiale, aidée par sa fille qui ne sait comment lui dire qu’elle l’aime , mais aussi qu’elle veut la quitter . Les relations amours-haines vont crescendo , mais ni l’une, ni l’autre ne peut faire le premier pas . Le réalisateur belge va une fois encore à l’essentiel, sans fioriture , pour donner véritablement corps à ses personnages. Un excellent portraitiste doublé d’un metteur en scène qui sait ce qu’est la direction d’acteurs.

« Dans l’ombre» de Olivier Masset-Depasse avec Anne Coesens, Kris Cuppens et Laura Van Maaren. 26 mn
Les personnages changent ( une jeune femme handicapée, un écrivain désabusé .. ) mais le propos est là encore assez désabusé , avant de laisser passer une lueur d’espoir … Qui nous retient à la vie .
16.99 €

Meilleur dvd Mars 2011 ( 7 ème ) Dans l’esprit, c’est  «Welcome». La forme est peut-être plus proche du documentaire que ce type de sujet suscite. Mais le regard d’Olivier Masset-Depasse rejoint celui de Philippe Lioret quand il s’agit de révéler au plus grand nombre, l’ignominie des comportements humains face à la révolte des plus démunis. Sa plongée au cœur d’un centre de rétention, nourrie au préalable par un reportage in-situ, est inouïe. En imaginant l’histoire d’une femme séparée de son enfant, le réalisateur donne à sa fiction toutes les clés nécessaires à la compréhension d’un tel système à la fois…

Review Overview

Le film
Les bonus

Si seulement ce genre de film pouvait faire évoluer les choses. Le réalisateur a me semble-t-il opté pour la bonne optique afin de ne pas en faire un étendard. Le problème est posé à travers une famille restreinte . En focalisant ainsi sur la relation mère-fils, on ne se prend pas les pieds dans le dédale administratif , puis policier ici très bien décrit .

Avis Bonus : Deux courts métrages qui là encore ne font pas dans la tendresse, même si le réalisateur ne parle ici comme pour " Illégal" que d'amour . Ces deux premiers films sont maîtrisés de bout en bout . Avec toujours des comédiens, des comédiennes parfaitement dirigés .

User Rating: Be the first one !
Illegal (DVD) de Olivier Masset-Depasse
Date de sortie du DVD : 9 March 2011
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : France Télévisions Distribution
Duree : 86 minutes

PRIX : EUR 12,88 (Prix de depart : EUR 12,88)

Voir aussi

« Le Bal des actrices » de Maiwenn. Critique dvd

L’air du temps, peut-être, et ce que ce film ravive aujourd’hui. J’ai revu « Le Bal …

Laisser un commentaire