Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Capitaine de Castille » d’Henry King. Critique DVD

« Capitaine de Castille » d’Henry King. Critique DVD

Synopsis: Un prince de sang choisit de gagner le Nouveau Monde, afin de fuir l’inquisition . Une fois sur place, il lui faut composer avec son maître , un certain Hernando Cortez. Historique, absolument historique

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Capitaine de Castille"
De : Henry King
Avec : Tyrone Power, Jean Peters
Sortie le : 16 juillet 2010
Distribution : Wild Side Video
Durée : 140 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

«  Capitaine de Castille » réunit tous les ingrédients du genre épique à une époque où Hollywood ne se privait pas de mettre le paquet sur la reconstitution historique, les figurants et les déplacements à travers le monde.

C’est déjà ce qui fait le charme du film de Henry King, réalisé autour de l’expédition de Hernán Cortés au Mexique, au début du XIX è. Un noble espagnol, Pedro de Varga s’y retrouve embrigadé pour avoir provoqué la colère de l’inquisition. Ce prétexte de scénario qui n’a l’air de rien, conditionne toute la mise en scène, plus prompte à régler des faces à faces éthiques (sur la liberté, la colonisation, le respect humain …) que des scènes de combats gigantesques. Ce qui n’empêche pas les fresques d’êtres «  royales » et les chevauchées menées en spécialiste dans des décors qui depuis sont devenus des références du genre.

Côté personnage on nous ressert une même identification à la grandeur d’âme et de cœur qui veut que la servante (la très belle et rare Jean Peters,) s’enfuie vers le Nouveau Monde en compagnie du prince. Une  fois sur place,  je vous laisse imaginer la suite .

Sentimentale  mais aussi matérielle. L’avidité et la cupidité des espagnols, devenus des occupants, ne convient pas à  certains d’entre eux dont notre héros de Varga, un comédien très glamour en la personne de Tyrone Power . J’ai souvent été touché par le réalisme ambiant de ce film tourné en 1947, avec le sentiment d’une reconstitution de scènes historiques, à l’identique. Mais comme je n’y étais pas, je m’en tiens au préambule qui prévient  «  que dans la mesure du possible, les sites mexicains de l’expédition Cortez ont été employés ».

LE SUPPLEMENT

  • Entretient avec Doug Headline, critique (Starfix) et auteur de BD (13 minutes)

Quand il parle de grosse production hollywoodienne, chiffre à l’appui (près de 5 millions de dollars, à l’époque ! 20.000 figurants..) on le croit volontiers. Ca sent l’argent, mais c’est bien au service du spectacle. Headline reprend tour à tour chaque personnage, et la manière dont ils sont arrivés sur le plateau. Il est intéressant de noter que la Fox a mis dans ses rôles secondaires quelques comédiens de première tenue : Lee J. Cobb qui par la suite s’illustrera dans le film de Kazan «  Sur les quais », ou bien le fameux Cesar Romero dans le rôle de Cortez dont l’interprétation surprendra peut-être les historiens. Doug Headline pense qu’il est fidèle à ce que fut le vrai conquistador, qui à la violence préférait la diplomatie.

«  Capitaine de Castille » réunit tous les ingrédients du genre épique à une époque où Hollywood ne se privait pas de mettre le paquet sur la reconstitution historique, les figurants et les déplacements à travers le monde. C’est déjà ce qui fait le charme du film de Henry King, réalisé autour de l’expédition de Hernán Cortés au Mexique, au début du XIX è. Un noble espagnol, Pedro de Varga s’y retrouve embrigadé pour avoir provoqué la colère de l’inquisition. Ce prétexte de scénario qui n’a l’air de rien, conditionne toute la mise en scène, plus prompte à régler des faces…

Review Overview

Le film
Les bonus

User Rating: Be the first one !
Capitaine de Castille (DVD) de Henry King
Date de sortie du DVD : 16 July 2010
Format : PAL
Studio : Wild Side Video
Duree : 140 minutes

PRIX : EUR 18,99 (Prix de depart : EUR 18,99)

Voir aussi

« Police fédérale Los Angeles » de William Friedkin. Critique Blu-ray

Le dernier coffret collector de l'année chez Carlotta, le père Noël ne viendra pas pour rien

Laisser un commentaire