Accueil » A la une » « After life » de Agnieszka Wojtowicz-Vosloo. critique blu ray

« After life » de Agnieszka Wojtowicz-Vosloo. critique blu ray

Synopsis: Interdit aux moins de 12 ans- Après un grave accident de voiture, Anna se réveille dans une salle des pompes funèbres locales où Eliot Deacon lui explique qu'elle est morte et qu'il doit maintenant préparer son corps pour l'inhumation. Terrifiée, Anna se sent tellement vivante qu'elle ne sait pas si elle doit lui faire confiance pour l'accompagner dans l'autre monde ou s'il a l'intention de l'enterrer vivante...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "After.Life "
De : Agnieszka Wojtowicz-Vosloo
Avec : Christina Ricci, Justin Long, Liam Neeson, Chandler Canterbury, Celia Weston
Sortie le : 06 août 2014
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 99 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Le bonus

Je ne suis pas coutumier de ce genre de film, et c’est peut-être pourquoi je n’ai pas lâché prise. Bien au contraire, adoptant une hypothèse (qui pourra toujours être contredite par la suite), j’ai plongé avec pas mal de frissons dans cet univers morbide où le croque mort a des allures quand même bizarres. Psychopathe , et peut-être plus , si affinité…

C’est mon parti pris, influencé par  la mise en œuvre d’un stratagème qui veut que la morte soit vraiment consciente. Agnieszka Wojtowicz-Vosloo, la réalisatrice, joue assez habilement sur les codes de l’horreur et de l’épouvante, sans en faire des tonnes, pour nous inciter à venir en aide à cette pauvre Anna .Eliot Deacon  lui donne trois jours pour se faire une santé avant d’être inhumée.Christina Ricci épouse le rôle à merveille…

Enterrée vivante ? C’est toute la question qui taraude le spectateur, et la malheureuse concernée, mais pas son entourage qui sous l’effet de la préparation mortuaire a pu voir la défunte réellement sans vie. Mais son petit copain n’étant pas de la famille se voit refuser le droit d’entrée dans le funérarium. Ca ne lui plaît pas du tout, surtout qu’un petit garçon  affirme l’avoir vu vivante .Bien sûr on ne le croit pas …

Le fiancé ne découvre le corps que le jours de l'enterrement...
Le fiancé ne découvre le corps que le jours de l’enterrement…

Bien des énigmes s’enfilent donc dans ce chassé-croisé entre la vie et la mort que notre brave Eliot se charge d’orchestrer de manière assez insidieuse, voire perverse. Toutes ses photos de morts qu’il punaise …, c’est la mort incarnée qui se complaît à faire souffrir , de manière fortement scientifique …

Liam Neeson, excellent dans un rôle inhabituel, a beau s’entourer de considérations philosophiques sur la vie, la mort («  pour ne pas souffrir, il ne faut pas aimer ») quand il creuse les tombes de ses «  victimes » il exprime enfin ses sentiments  sur «  ces morts qui volent l’air de ceux qui veulent vivre ».

Je vous passe les considérations existentielles sur le sujet pour laisser libre cours à la caméra d’Agnieszka Wojtowicz-Vosloo qui m’a convaincu qu’il fallait toujours se pincer deux fois avant de signer son acte de décès.

  • Entretien avec la réalisatrice (7 mn)

Attention, il faut découvrir ce bonus après le film : Agnieszka Wojtowicz-Vosloo révèle pas mal de choses , dont certains indices permettant de connaître réellement la personnalité des protagonistes. Elle dit aussi qu’une idée boudhiste ( une période de transit de trois jours pour les morts ) lui a servi de base au projet.

Je ne suis pas coutumier de ce genre de film, et c’est peut-être pourquoi je n’ai pas lâché prise. Bien au contraire, adoptant une hypothèse (qui pourra toujours être contredite par la suite), j’ai plongé avec pas mal de frissons dans cet univers morbide où le croque mort a des allures quand même bizarres. Psychopathe , et peut-être plus , si affinité... C’est mon parti pris, influencé par  la mise en œuvre d’un stratagème qui veut que la morte soit vraiment consciente. Agnieszka Wojtowicz-Vosloo, la réalisatrice, joue assez habilement sur les codes de l’horreur et de l'épouvante, sans en faire des…

Review Overview

Le film
Le bonus

Vous ne pourrez pas vous demander à un moment ou à un autre si le personnage est bien vivant ou réellement mort. Si le croque mort ne croque pas autre chose que les défunts et si ainsi la vie vaut d’être vécue. Je trouve que la réalisatrice joue très bien avec nos nerfs et notre attente, même si dans le bonus elle révèle des indices qui personnellement m’avaient échappé. Par contre deux ou trois petites choses de la mise en scène, efficace pour l’horreur, devraient vous mettre sur la voie. Liam Neeson, le croque mort et Christina Ricci, la défunte, forment un couple incroyable…

Avis bonus La réalisatrice révèle beaucoup d'indices , à découvrir après le film ...

User Rating: Be the first one !
After.Life [Blu-ray] (Blu-ray) de Agnieszka Wojtowicz-Vosloo
Date de sortie du Blu-ray : 6 August 2014
Format : Couleur, Cinémascope
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 99 minutes

PRIX : EUR 14,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« La Taularde » de Audrey Estrougo. Critique cinéma-dvd

Le milieu carcéral va toujours aussi mal

Laisser un commentaire