Accueil » A la une » « Zaneta » de Petr Vaclav . Critique cinéma

« Zaneta » de Petr Vaclav . Critique cinéma

Synopsis: La Bohême du Nord. Un jeune couple de Roms prétend à une vie ordinaire - une entreprise de fou pour un Gitan. À armes inégales, ils devront se battre pour intégrer une société majoritairement hostile. Et préserver malgré tout leur dignité et leur amour.

La fiche du film

Le film : "Zaneta"
De : Petr Vaclav
Avec : Klaudia Dudová, David I?tok
Sortie le : 06/05/2015
Distribution : Norte Distribution
Durée : 103 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage
Le film

La mouise, au plus profond. Zaneta est une jeune mère de famille. Rom au cœur de la société tchèque, elle ne se résigne jamais face à l’adversité quotidienne de ses voisins, de l’administration, des usuriers. Son compagnon David est beaucoup plus impatient et la marge lui parait le seul échappatoire à leur infortune. Pour un peu d’argent, incertain, il est prêt au mauvais coup.

La mouise totale dans les faits, dans les gestes. Ceux d’un cinéaste radical, Petr Vaclav, qui n’élude rien d’un décor minable, poisseux, d’une violence habituelle.

Les comédiens, des amateurs, sont de véritables professionnels de cette misère noire, glauque et désespérante. Quand il faut se résigner à abandonner le petit deux pièces pas terrible pour rejoindre celui du père qui vit avec une autre femme, Petr Vaclav quitte les codes du documentaire pour une fiction encore plus véridique . La scène est démesurée, insupportable, les enfants se terrent, les adultes s’engueulent, crient.

Un couple qui s'aime, malgré tout
Un couple qui s’aime, malgré tout

Dehors les manifestations anti-Roms se multiplient, les heurts, la haine sous-jacente éclate au grand jour. Dedans, Zaneta prisonnière de sa petite famille, veut vivre, travailler, s’amuser. Un couple qui ne s’en sort pas, qui fait tout ce qu’il peut, surtout elle, avec tout l’amour qu’elle porte à son David pas méchant, mais pas …

Le film porte bien son nom.

La mouise, au plus profond. Zaneta est une jeune mère de famille. Rom au cœur de la société tchèque, elle ne se résigne jamais face à l’adversité quotidienne de ses voisins, de l’administration, des usuriers. Son compagnon David est beaucoup plus impatient et la marge lui parait le seul échappatoire à leur infortune. Pour un peu d’argent, incertain, il est prêt au mauvais coup. La mouise totale dans les faits, dans les gestes. Ceux d’un cinéaste radical, Petr Vaclav, qui n’élude rien d’un décor minable, poisseux, d’une violence habituelle. Les comédiens, des amateurs, sont de véritables professionnels de cette misère…

Review Overview

Le film

C’est une vision très noire de la société tchèque que dévoile ici ce jeune réalisateur confronté à des démons que l’on croyait disparus. Mais entre les caïds locaux et l’administration imbécile, les petites gens, surtout les Roms n’ont guère d’issue à leur infortune. A travers le portrait de Zaneta, jeune mère courage, Petr Vaclav tente de trouver le chemin vers l’amour, mais les contingences sociales et familiales ont une telle emprise que l’impasse est de plus en plus réduite. A noter que tous les comédiens sont des amateurs, une performance d’autant plus remarquable que certaines scènes sont hallucinantes de tension et de danger. Beaucoup de violence rentrée, mais quand elle explose …

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !