Accueil » A la une » « Toni en famille  » de Nathan Ambrosioni. Critique cinéma

« Toni en famille  » de Nathan Ambrosioni. Critique cinéma

  • 6 septembre 2023 en salle
  • 96min / Comédie dramatique
  • Avec Camille Cottin, Léa Lopez, Thomas Gioria , Juliane Lepoureau, Louise Labeque, Oscar Pauleau

Synopsis : Antonia, dite Toni, élève seule ses cinq enfants. Un job à plein temps. Elle chante aussi le soir, dans des bars. Toni a du talent. Elle a enregistré un single qui a cartonné. Mais ça, c’était il y a 20 ans. Aujourd’hui ses deux aînés s’apprêtent à rejoindre l’université. Alors Toni s’interroge : que fera-t-elle quand toute sa progéniture aura quitté le foyer ? A 43 ans, est-il encore temps de reprendre sa vie en main ?

  • Le Film :

Question existentielle , de vie, de survie …

A 40 ans passés, quand les enfants s’apprêtent à mettre les voiles, les uns après les autres, que reste-t-il sur le palier ?

Antonia, dite Toni, leur a quasiment tout sacrifié . Ses jours et ses nuits à les élever le plus solidement possible, seule. Le père, évoqué un instant, parait loin. Une disparition cruelle, dramatique.

La fratrie prend le dessus et Toni prend sur elle-même pour leur donner le change, les éloigner de ses difficultés à mener de front sa vie de femme et de mère.

Un personnage dont Camille Cottin s’empare très vite  pour le porter au plus fort d’un récit écrit par Nathan Ambrosioni, metteur en scène d’une tablée familiale exemplaire . Trois filles, deux garçons, confinés dans une adolescence contraire, c’est la pagaille assurée du soir au matin, entre bisbilles collégiens, et petits secrets personnels.

Un foyer presque normal où chacun cherche sa place, de Timothée (Oscar Pauleau), le petit frère maussade et fuyant, à Mathilde (Léa Lopez) la grande sœur en quête de cours de danse à l’étranger. Toni rêve elle aussi parfois, et le jour où la bulle éclate, ils la découvrent toute autre, chamboulée certes,  rayonnante assurément.

La maman avec ses deux aînés Mathile et Marcus ( Léa Lopez et Thomas Gioria) sur « Parcoursup ». »Une école de management ? Maman j’suis de gauche, je peux pas … »

L’accueil n’est peut-être pas à la hauteur de ses folles espérances, mais le défi qu’elle relève, cette fois, lui appartient pleinement . Pour sa vie, pour sa survie.

Les enfants sont effarés. L’ embrouillamini qui suit amuse presque le réalisateur, qui évacue alors mal-être adolescent et fratrie en désordre, pour aligner tout ce petit monde, derrière une Toni rayonnante. Mais pas forcément sûre d’elle , quand il lui faut emprunter son nouveau chemin.

Marcus vient de rentrer à l’Université . Au téléphone, il est de très bon conseil. Cette scène, joliment rapportée, rejoint quelques autres du même acabit. Sacrée famille !

6 septembre 2023 en salle 96min / Comédie dramatique Avec Camille Cottin, Léa Lopez, Thomas Gioria , Juliane Lepoureau, Louise Labeque, Oscar Pauleau Synopsis : Antonia, dite Toni, élève seule ses cinq enfants. Un job à plein temps. Elle chante aussi le soir, dans des bars. Toni a du talent. Elle a enregistré un single qui a cartonné. Mais ça, c’était il y a 20 ans. Aujourd’hui ses deux aînés s’apprêtent à rejoindre l’université. Alors Toni s’interroge : que fera-t-elle quand toute sa progéniture aura quitté le foyer ? A 43 ans, est-il encore temps de reprendre sa vie en main ? Le Film…
Le Film

Nathan Ambrosioni, le réalisateur, a quelque chose de particulier, ( attention, prévention ?... ) dans la manière de révéler les évidences du quotidien où se confrontent cinq frères et sœurs autour d’une mère célibataire, courage et exemplaire. Le propos parait entendu, mais l’écho qu’il renvoie stimule sa mise en scène dans laquelle se fondent au plus près de leurs personnages, des comédiens exemplaires. On ne citera que Camille Cottin pour dire la grandeur de l’interprétation, mais la jeune équipe qui lui sert de famille, donne à voir le meilleur de la relève du cinéma français. Le film coule de lui-même et en reprendre le récit gâcherait le plaisir de le découvrir. Restons sur la question existentielle au cœur du dilemme maternel A 40 ans passé, quand les enfants s’apprêtent à mettre les voiles, les uns après les autres, que reste-t-il sur le palier ? Monteur, scénariste, et réalisateur, Nathan Ambrosioni a sa petite idée sur le sujet. Il en fait un beau film .

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Madame de Sévigné » de Isabelle Brocard. Critique cinéma

Mme de Sévigné n'en finit pas de nous écrire. Et avec des images, c'est encore mieux !

Laisser un commentaire