Accueil » Les critiques » Cannes 2009 : Tarantino, et puis pas grand chose

Cannes 2009 : Tarantino, et puis pas grand chose

A cette époque , il était partout  : réalisateur sur la croisette ( flop, flop ) , producteur pour   » Hell Ride « , et dans   » Sin City » il fait l’acteur. C’est fini ? Non pas tout à fait ….

Mais où va-t-il s’arrêter ? Vous l’avez vu le soir de Cannes  au bas des marches, sur le tapis rouge,au bras  de  la belle Mélanie Laurent ! Son pas de deux chaloupé et langoureux  a fait sensation. Quentin Tarantino présentait en compétition « Inglourious Basterds » qui a fait flop au palmarès., et qui par la suite se rattrapera auprès du public; Un prix d’interprétation quand même pour Christoph Waltz, dans le rôle du colonel Hans Land  .

Juste au passage, je trouve toujours un peu bizarre que la présidente du moment distingue d’une palme d’or le réalisateur qui quelques années auparavant lui avait permis de décrocher un prix d’interprétation . Soit Michael Haneke l’auteur de  » Le pianiste » dans lequel Mlle Huppert  jouait en 2001 une prof de piano un rien névrosée .

Et puis , toujours à  chaud, ce prix attribué  exceptionnellement à Alain Resnais . Une façon de dire, merci d’être venu . Il méritait sans doute mieux. Maintenant qu’on a vu son film , c’est certain .  » Les herbes folles » est un petit chef d’œuvre . A voir dans ce blog et sur dvd .

Mais le sieur Tarantino, est loin de tout ça , qui  a annoncé, hors palmarès,   la sortie le 4 juin de «  Hell ride » également présenté dans ce blog  : il en est le producteur . Et puis   l’inénarrable  «  Sin City » a suivi deux semaines plus tard . Dans le film de Robert Rodriguez, le réalisateur de «  Kill Bill » fait un passage remarqué . Je vous en parle aussi dans cette rubrique.

Le boulimique  aurait pu s’arrêter là, mais , non , comme pour mieux enfoncer le clou  de la promo festivalière ( ce n’est pas tous les jours qu’il se déplace !) , il a salué l’arrivée estivale, ( c’était  le 8 juillet ) de  « Frozen River«  de  Courtney Hunt , la révélation du Festival américain de  Sundance

Attention, ça peut faire mal

Tarantino  présidait le Jury  qui dans la catégorie du  film indépendant US , a décerné son Grand Prix à « Frozen River » . « C’est le thriller le plus excitant de l’année. A vous couper le souffle… » chante encore  haut et fort monsieur le président .

De mémoire et en attendant de le revoir , je me souviens effectivement d’une  épique aventure dans le froid canadien où deux femmes , tentent  de faire franchir à des immigrants, la frontière entre le Canada et les Etats-Unis .

Melissa Leo a été nominée aux Oscars cette année , alors que le scénario était retenu dans la catégorie du meilleur scénario original .On nous annonce  en bonus des interviews de la comédienne et de la réalisatrice .

Voir aussi

« Ce qui nous lie » de Cédric Klapisch. Critique cinéma-dvd

Le retour de l'enfant prodigue aurait pu suffire à mon bonheur

Laisser un commentaire