Accueil » A la une » « Tango » de Patrice Leconte. Critique Blu-ray

« Tango » de Patrice Leconte. Critique Blu-ray

  • Dvd : 21 octobre 2020
  • RéalisateurPatrice Leconte
  • ActeursPhilippe Noiret, Richard Bohringer, Ticky Holgado, Thierry Lhermitte, Carole Bouquet
  • Durée : 89 minutes
  • Sous-titres : : Anglais
  • Studio Pathé

L’histoire : La femme de Paul, fatiguée d’être trompée a quitté son mari. Depuis, au lieu de profiter de cette toute nouvelle liberté, Paul se morfond. Il court chez son oncle, célibataire endurci, lui demander conseil. Une seule solution: se débarrasser de l’épouse. Pour ce faire ils font appel à Vincent, mari autrefois trompé.

  • Film:
  • Bonus :   

C’est un peu n’importe quoi, un fourre-tout de références cinématographiques ( «  Duel », «  La mort aux trousses », «  Buffet froid »… ) au service d’un juge célibataire et misogyne qui traficote son verdict de cour d’assises pour libérer un criminel à toute fin utile.

Ce qui arrive le jour où son neveu n’en peut plus de sa femme, à laquelle il tient pourtant énormément. Pour régler le dilemme, il veut la supprimer.

Le juge fait donc appel à Vincent qui ne peut refuser ce service  sous peine de réouverture de son dossier.

Et  le bougre sait qu’il n’y coupera pas : il a quand même tué dans des circonstances très particulières son épouse et son amant.

Sur ce canevas bringuebalant, Patrice Leconte prend bien du plaisir à imaginer au fil des péripéties les aventures improvisées d’un trio au demeurant sympathique.

Philippe Noiret, Thierry Lhermitte, Richard Bohringer, une belle brochette de comédiens qui s’amuse tout autant à virevolter autour des cotillons de ces dames qui elles aussi font belle figure : Miou-Miou, Carole Bouquet, Judith Godrèche, Michèle Laroque.

Comment tuer l’amant de sa femme quand il est au volant ... Une autre façon de voir Hitchcock

On se trompe, on se quitte, on regrette, mais le retour d’amour est bien difficile dans ce capharnaüm des sentiments dispersés. Patrice Leconte use de bonnes répliques, et de quelques saillies amusantes, mais le dialoguiste de service est quand même aux abonnés absents. Le scénario s’en ressent, la mise en scène aussi.

LE SUPPLEMENT

  • Rencontre avec Patrice Leconte et Thierry Lhermitte . Le réalisateur est très honnête quand il reconnait l’influence totale de Bertrand Blier , et sans aller plus loin précise aussi qu’il a écrit seul le scénario. Un aveu déguisé de son manque de consistance ?

L’envie de ce film ? «  Prendre la route » dit-il «  et me moquer des hommes , de nos lâchetés, de nos crétineries. (… ) De ce point de vue je pouvais m’identifier au personnage de Thierry, il met en avant des choses que l’on garde souvent secrètes ».

Patrice Leconte dit qu’il a été surpris par l’acceptation immédiate des trois comédiens. «  ils n’ont pas posé de questions ».

Thierry Lhermitte «  ce sont des choses que je ne peux pas dire comme ça, mais je sais que je peux les jouer » dira-t-il à Leconte.

Seul Jean Rochefort a demandé à interpréterun personnage particulier, le garçon d’étage. «  Il flatte mon goût de l’échec » explique-t-il au réalisateur un rien médusé.

Dvd : 21 octobre 2020 Réalisateur : Patrice Leconte Acteurs : Philippe Noiret, Richard Bohringer, Ticky Holgado, Thierry Lhermitte, Carole Bouquet Durée : 89 minutes Sous-titres : : Anglais Studio  : Pathé L'histoire : La femme de Paul, fatiguée d'être trompée a quitté son mari. Depuis, au lieu de profiter de cette toute nouvelle liberté, Paul se morfond. Il court chez son oncle, célibataire endurci, lui demander conseil. Une seule solution: se débarrasser de l'épouse. Pour ce faire ils font appel à Vincent, mari autrefois trompé. Film: Bonus :    C’est un peu n’importe quoi, un fourre-tout de références cinématographiques ( «  Duel », « …
Le film
Les bonus

Pour faire du déjanté-décalé tout en restant sur ses pattes, il faut être sérieux sur toute la ligne. Ce que Patrice Leconte réussit assez bien derrière la caméra mais pas vraiment à l’écriture du scénario auquel il s’est attelé. Il laisse trop courir son imagination débridée, sans en retenir un lien fort et structuré. Si bien que nos héros gambadent assez librement en quête de la femme du neveu du juge  de la cours d’assise, qu’ils veulent trucider. Ils font appel à un repris de justice que ce même juge avait reconnu innocent du meurtre de sa femme et de son amant. Le canevas bien tordu ne résiste pas aux aléas de ce fameux scénario écrit à la petite semaine. Et seul le très beau casting arrive à sauver les meubles au milieu de deux ou trois séquences mémorables bien souvent empruntées au musée du cinéma . ( «  Duel », «  La mort aux trousses », «  Buffet froid »… )

AVIS BONUS Des explications éclairantes du réalisateur

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Ariane » de Billy Wilder. Critique Blu-ray

Si le film ne retient pas vraiment mon intention, les suppléments, aie, aie, aie, que du bonheur !

Laisser un commentaire