Accueil » A la une » « Les Héroïques » de Maxime Roy . Critique Blu-ray

« Les Héroïques » de Maxime Roy . Critique Blu-ray

Synopsis: Michel, ancien junkie, est un éternel gamin qui ne rêve que de motos et traine avec son grand fils Léo et ses copains. À cinquante ans, il doit gérer le bébé qu’il vient d’avoir avec son ex, et se bat pour ne pas répéter les mêmes erreurs et être un mec bien.

La fiche du film

Le film : "Les Héroïques"
De : Maxime Roy
Avec : François Creton, Roméo Créton
Sortie le : 20/10/2021
Distribution : Pyramide Distribution
Durée : 99 Minutes
Genre : Drame, Comédie
Type : Long-métrage
Le film
Les bonus
  • DVD : 01 er Février 2022

François Créton ? La cinquantaine peut-être, une dizaine de films à son actif, sans compter les doublages dont il semble s’être fait une raison. Mais en doublant son propre rôle, l’histoire de sa vie en quelque sorte, le comédien sort de sa réserve.

Ancien toxico, à l’image de Markus, son personnage, il galère un maximum, avant de renouer difficilement avec le grand air et ses amours jusque-là bien indécises.

Son fils Léo ( le vrai Roméo Créton *) veut bien jouer un moment avec lui mais inconscient, immature, le papa file vite le bourdon à tout son entourage. Dont son ex qui n’en peut plus de le voir trimballer n’importe comment le bébé de dix mois qu’ils ont eu ensemble.

Clotilde Courau prend les rênes avec une autorité désabusée, mais phénoménale dans le jeu, face à l’ampleur du phénomène. Si le réalisateur Maxime Roy s’emploie sans trop de difficultés à le démystifier, il le doit aussi à l’interprétation viscérale et entière de François Créton.

L’acteur prête à Markus ce visage taillé à la serpe, buriné, mal rasé, et rempli de gros mots et verlan certifié. Roy le filme à l’arrache, au plus près de son mal être qui explose à chaque travers et retour de bâton.

Défoncé pendant 40 ans, il lui faut réapprendre à vive et à accompagner son corps quand celui de son père est déjà à la dérive. Richard Bohringer, incroyable dans la peau de ce vieil homme forge l’histoire de ce fils mal aimé et qui n’a jamais pu s’en remettre.

La tendresse évoquée par une chanson ravive en secret des responsabilités jamais assumées de part et d’autre . Il faudra bien du temps, des soutiens, des rencontres ( Jean-Pierre, des « Alcooliques anonymes » …) pour remonter la pente et regarder enfin les choses en face.

Ca s’appelle la réalité, un créneau difficile à cerner pour Markus. François aujourd’hui tout sourire l’a bien compris. Quel acteur !

LES SUPPLEMENTS

Trois court-métrages

  • « Beautiful looser » .- En 2018, Maxime Roy signe ce premier court-métrage, qui reprend la même trame que « Les Héroïques » avec déjà François et Roméo Créton dans les mêmes rôles,  l’ex de Michel étant cette fois jouée par Romane Bohringer ( Clotilde Courau dans le film). Les décors sont la plupart du temps identique, les situations également. Autrement dit, une copie fidèle de ce qu’allait devenir « Les Héroïques ».
  • « Sole Moi »  (22 mn )- Avec Gall Gaspard, Jackie Ewing, Marie Desgranges-La mère s’étonne que son fils ne lui parle jamais de son père, dont elle est séparée depuis quatre ans. Il dit ne pas avoir de nouvelles, alors que le père est souvent à ses côtés …

 

Une histoire hyper sensible et menée avec tact autour de la paternité déviante et assumée. Gall Gaspard mérite de crever l’écran !

  • « Des gens bien » 30 mn- Avec Clara Ponsot, Maxime Roy, ( également co-scénaristes ) et Anna Galiena- Chanteuse en galère, Manon, enceinte de huit mois, voit son couple avec Ludo se déliter et la préparation de l’arrivée du bébé, se compliquer…

L’administration qui vous raccroche au nez, la mère qui se mêle du prénom de la future naissance, Ludo pas vraiment sympa, le formulaire tsoin qui n’a pas été rempli …

Manon les accumule et la manière dont Maxime Roy comptabilise toutes ses avanies rend le film très douloureux. On prend part aux malheurs de la future maman, qui rend aussi visite à son grand-père mourant. Anxiogène totale.

DVD : 01 er Février 2022 François Créton ? La cinquantaine peut-être, une dizaine de films à son actif, sans compter les doublages dont il semble s’être fait une raison. Mais en doublant son propre rôle, l’histoire de sa vie en quelque sorte, le comédien sort de sa réserve. Ancien toxico, à l’image de Markus, son personnage, il galère un maximum, avant de renouer difficilement avec le grand air et ses amours jusque-là bien indécises. Son fils Léo ( le vrai Roméo Créton *) veut bien jouer un moment avec lui mais inconscient, immature, le papa file vite le bourdon à…
Le film
Les bonus

Un premier film qui va chercher là où ça fait mal les raisons du mal être des uns et des autres, cristallisées autour de Markus, qui tente de sortir de la drogue et d’assumer une paternité incertaine. Eternel adolescent, et rebelle en complément, le personnage va devoir affronter plus d’une réalité avant de saisir le bon créneau pour son avenir. Il lui faudra bien du temps, des soutiens, des rencontres ( « Les Alcooliques anonymes ») … et l’amour de ses proches avec qui il n’a toujours pas su composer. La composition de François Créton est édifiante. Visage taillé à la serpe, buriné, mal rasé, et rempli de gros mots et verlan certifié Maxime Roy le filme à l’arrache, au plus près de sa déchéance. Celle que tous les autres comédiens observent avec une même intensité, une même vérité. Je ne citerais que Richard Bohringer …

AVIS BONUS Trois courts métrages dont l'un prépare le long métrage , l'autre est instinctif et prenant. Le troisième est déprimant

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Retour » de Hal Ashby. Critique Blu-ray. Coffret collector. Les Suppléments

Le Collector porte bien son nom, tous les bonus ouvrent la voie à l'aventure du cinéma

Laisser un commentaire