Accueil » A la une » « Il Legionario » de Hleb Papou. Critique cinéma

« Il Legionario » de Hleb Papou. Critique cinéma

Synopsis: Seul agent afro-italien de la Police anti-émeute de Rome, Daniel doit expulser 150 familles d’un immeuble occupé. La sienne en fait partie

La fiche du film

Le film : "Il Legionario"
De : Hleb Papou
Avec : Germano Gentile, Maurizio Bousso
Sortie le : 20/05/2021
Distribution :
Durée : 81 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage
Le Film

CRS côté cœur. Bientôt papa, bien côté dans sa compagnie . On le titille pour sa couleur de peau, mais Daniel renvoie au filet les blagues de ses copains. «  On est une famille » lui répète son chef et ami, surnommé l’Aigle.

Une histoire tatouée dans le dos, quand celle de Daniel semble se résumer à ce foyer douillet et amoureux qu’il se presse de regagner dès que possible. Par contre, c’est en catimini, à la nuit tombée, qu’il frôle les murs de la cité où vivent sa mère et Patrick, son frère.

Un lieu appelé à disparaître malgré l’opposition tenace de ses habitants. Patrick, l’un des leaders du mouvement critique vivement la stature de son aîné et le renvoie à ses origines oubliées sous l’uniforme. Une dualité exacerbée par les mises en garde sur une prochaine intervention de la police. Il en fera partie…

A ce stade Hleb Papou a déjà beaucoup dit sur les relations peu fraternelles entre les deux hommes, et le déchirement de la mère, figure tutélaire de la place. Entre le bien et le mal, le noir et le blanc, le réalisateur prend à témoin un événement qui couve sous la braise et dans le cœur de Daniel.

Le point de vue manichéen  n’a pourtant pas lieu d’être. On y voit l’intention mesurée de la mise en scène, le regard attentionné du cinéaste sur tous les protagonistes du drame, et le jeu attachant de Germano Gentile, CRS au grand cœur, cas de conscience  en rappel.

La réplique de la mère à l’égard de son fils, qu’il dit qu’il fait tout pour les aider sera terrible

Un jour pourtant ,il va devoir passer aux actes. Et briser ce dilemme qui le tenaille. Hleb Papou n’en fait pas un héros, ni une victime. Mais un smiley collé au revers d’un casque de ses collègues. Un peu de légèreté dans ce monde de brutes, Papou voit juste !

Déjà publiés :  » Palais de Justice » de Chiara Bellosi. « La Bête dans le cœur » de Cristina Comencini –  » L’Agnello » de Mario Piredda-« Piccolo Corpo » de Laura Samani-« Punta Sacra » de Francesca Mazzoleni.

« Viva il cinema » – Jusqu’au 06 Mars à Tours. CRS côté cœur. Bientôt papa, bien côté dans sa compagnie . On le titille pour sa couleur de peau, mais Daniel renvoie au filet les blagues de ses copains. «  On est une famille » lui répète son chef et ami, surnommé l’Aigle. Une histoire tatouée dans le dos, quand celle de Daniel semble se résumer à ce foyer douillet et amoureux qu’il se presse de regagner dès que possible. Par contre, c’est en catimini, à la nuit tombée, qu’il frôle les murs de la cité où vivent sa mère et…
Le Film

Sur un sujet apparemment risqué ( un CRS d’origine africaine doit participer à l’expulsion de sa propre famille ) Hleb Papou signe un premier film d’une extrême sincérité, sans manichéisme aucun, malgré les perches tendues par un tel scénario. Entre le bien et le mal, le noir et le blanc, le réalisateur prend à témoin un événement qui couve sous la braise et dans le cœur du policier, directement confronté à son frère, l’un des leaders de l’occupation de l’immeuble. On y voit l’intention mesurée de la mise en scène, le regard attentionné du cinéaste sur tous les protagonistes du drame, et le jeu attachant de Germano Gentile, CRS au grand cœur, cas de conscience  en rappel. Il porte le poids d’une intégration sociale peut-être mal négociée, mais véritablement ancrée dans l’actualité du moment. Hleb Papou n’en fait pas un héros, ni une victime. Mais un smiley collé au revers d’un casque de ses collègues. Un peu de légèreté dans ce monde de brutes, Papou voit juste !

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« La Famille Asada » de Ryôta Nakano. Critique cinéma

Un hommage à la famille, la consécration de l’art photographique, l’un et l’autre réunis dans un très beau film.,

Laisser un commentaire