Accueil » Comédies » « Un monde sans femmes » de Guillaume Brac. Critique DVD

« Un monde sans femmes » de Guillaume Brac. Critique DVD

Synopsis: Une petite station balnéaire de la Côte Picarde, la dernière semaine d'août. En leur remettant les clefs d'un appartement de location, Sylvain fait la connaissance d'une jeune mère et de sa fille, aussi séduisantes l'une que l'autre.

La fiche du film

Le film : "Un monde sans femmes"
De : Guillaume Brac
Avec : Vincent Macaigne, Laure Calamy
Sortie le : 04/09/2012
Distribution : NiZ !
Durée : 83 Minutes
Genre : Comédie dramatique
Type : Moyen-métrage
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Aout 2012 ( 4 ème )

Comme il est jeune, quelques parentés flatteuses l’accompagne. Rohmer, ou  « Villa Beausoleil » de Philippe Allard (mais que devient-il?) . Guillaume Brac filme comme il respire. C’est évident, naturel ; toute sa petite troupe lui emboîte le pas. Nous sommes au bord de la mer, dans la légèreté insouciante des vacances estivales.

Une mère et sa fille, jolies, débarquent sur les galets. On marivaude, on s’amuse, au fil des sentiments qui baguenaudent et se posent au gré des vagues. Des humeurs aussi qui vagabondent d’un cœur à l’autre, drôles puis un peu moins.

On aimerait rejoindre cette compagnie, même dans ce coin hasardeux de Picardie où le vent et le gris s’acoquinent gaiement. Sylvain y vit pleinement après avoir quitté la capitale, semble-t-il. Car le garçon est discret, timide, incertain. Un gentil garçon, dirait-on et la manière dont Vincent Macaigne pose son personnage est fait de ce bois dans lequel le réalisateur ne taille que l’écorce. Au plus fin.

photo-Un-Monde-sans-femmes-2011-2

Très peu de comédiens professionnels l’accompagnent, et le mélange des genres confère à son regard une vérité encore plus dense. La boulangère, le cafetier, ne composent que ce qu’ils savent de leur existence et le font avec joie et bonne humeur. Dans le sillage de Laure Calamy, et Constance Rousseau , la mère, la fille, merveilleuses de spontanéité et de simplicité.

Guillaume Brac qui sait poser sa caméra, sait aussi comment lui donner de belles images, et les comédiens qui vont avec. Comme l’histoire est plutôt bien écrite, mêlant l’humour à l’innocence, sur un mode nostalgique finement dessiné, je craque vraiment pour ce nouveau venu.

LES SUPPLEMENTS

  • « Le naufragé » de Guillaume Brac (24 mn).. Ce court métrage était diffusé dans les salles de cinéma  en préambule au film. Il faut le voir ainsi sur ce dvd car il est joliment troussé, et se déroule dans la même petite ville de Picardie, avec le même acteur principal, Vincent Macaigne , déjà très bon .
Vincent Macaigne et Laure Calamy , un couple parfait , les comédiens comme les personnages

  • Entretien avec Guillaume Brac et Tom Harari, chef opérateur.. Ils sont touchants tous les deux, à raconter leur film, un peu à la façon dont deux amoureux transis se racontent leurs premières aventures. Mais là encore, c’est du vrai, du naturel, pas de chichi, ni langue de bois.
  • Scènes coupées (commentées ou pas). Il est certain que la plupart des scènes proposées n’ajoute rien au propos original. Mais à les voir, on ne s’ennuie pas un instant.
  • « Le joli corps » de Guillaume Brac, court métrage d’école..Déjà une belle maîtrise dans l’exercice des sentiments diffus. Brac aime les gens, c’est une évidence. Et les comédiens encore plus.
Meilleur dvd Aout 2012 ( 4 ème ) Comme il est jeune, quelques parentés flatteuses l'accompagne. Rohmer, ou  « Villa Beausoleil » de Philippe Allard (mais que devient-il?) . Guillaume Brac filme comme il respire. C’est évident, naturel ; toute sa petite troupe lui emboîte le pas. Nous sommes au bord de la mer, dans la légèreté insouciante des vacances estivales. Une mère et sa fille, jolies, débarquent sur les galets. On marivaude, on s’amuse, au fil des sentiments qui baguenaudent et se posent au gré des vagues. Des humeurs aussi qui vagabondent d’un cœur à l’autre, drôles puis un peu moins.…

Review Overview

Le film
Les bonus

Entre Rohmer et Philippe Alard, Guillaume Brac (première révélation) impose un regard très personnel sur les gens et leur petit quotidien. Un marivaudage lumineux, léger et souvent très drôle. Avec d’excellents acteurs, dont Vincent Macaigne (seconde révélation) qu’il me tarde de retrouver dans un registre plus élaboré. Histoire de ….

Avis Bonus : J’adore les scènes coupées, car si elle n’apporte rien au film, elles rallongent quand même la sauce. Et deux courts métrages tout aussi éloquents sur la manière dont Guillaume Brac dirige avec naturel et simplicité ses comédiens.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Bal des actrices » de Maiwenn. Critique dvd

L’air du temps, peut-être, et ce que ce film ravive aujourd’hui. J’ai revu « Le Bal …

Laisser un commentaire