Accueil » Animation » [Critique DVD] « South Park »
Les saisons 12 et 13 débarquent en VF dans des versions « non censurées », et inédites. Pas de problème, Kenny et ses copains sont toujours aussi grossiers, et déjantés !

[Critique DVD] « South Park »

Les saisons 12 et 13 débarquent en VF dans des versions « non censurées », et inédites. Pas de problème, Kenny et ses copains sont toujours aussi grossiers, et déjantés !

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "South Park - L-intégrale 14 saisons"
De : Trey Parker, Matt Stone
Avec : Trey Parker, Matt Stone
Sortie le : 03 octobre /201
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 0 minutes
Film classé : Accord parental souhaité
Nombre de DVD / Blu-Ray : 42
Le film
Les bonus

Vont-ils un jour s’arrêter ? Voici en dvd deux saisons nouvelles, alors que de plus fraîches s’apprêtent à inonder le petit écran. Et si la lassitude peut un jour nous surprendre, elle n’est pas de cette livraison, toujours aussi loufoque, décalée et surtout d’une incorrection cathodique à ne pas mettre entre toutes les oreilles. Je crois même que Trey Parker, et Matt Stone , les créateurs , proposent des bonus histoire d’en rajouter dans le trash et l’humour noir.
Prenons par exemple l’épisode sur le derby qui joue sur immoralité de la planète entière avec nos présidents dont Sarko mis dans le même panier. Ca décoiffe pas mal sur un scénario déjanté, avec quelques dialogues qui niquent à tout va. Mais le temps aidant, on s’y fait.

Par contre une scène coupée, proposée dans les suppléments, remonte le niveau des insultes, qui font ainsi référence à la qualité  douteuse de mères de certains garçons ou à une pratique sexuelle affublée d’un connard de circonstance. On respire « South Park,» n’a rien perdu de sa vigueur créatrice, je parle de ces animations visuelles qui sous l’apparente simplicité du coup de crayon, mettent en scène une multitude d’histoires, pour atteindre parfois des sommets graphiques. « Planète gros nibards » est à ce titre un joli morceau de bravoure, qui entre la SF contemporaine et les comics des années soixante, donne le tournis et quelques palpitations. Il faut dire que la demoiselle qui tient la vedette, ne tient pas que ça….

Sur l’actualité pure, une des spécialités de la série, j’ai bien aimé « Les pirates » et l’amalgame imaginé par la bande à Kyle, une belle aubaine de scénario. Voulant jouer aux pirates, ils dénichent des confrères opérant en Somalie. Une fois sur place, la désillusion est totale, mais le plus étonnant, c’est le côté moraliste de la chute. C’est un peu déconcertant de la part des provocateurs de SP. « Ca ’troue le cul » comme dirait Cartmann.

LES SUPPLEMENTS

Une visite dans les studios, qui permet de connaître tout le processus de création. La réception du scénario, page après page, chaque action des personnages, dessinée plan par plan, comme une BD, la salle de montage… « Une série correspond à sept pages, et une page nous demande une heure de travail, alors qu’ailleurs on aurait une semaine pour faire sept à dix pages ».

Tout l’aspect animation est également dévoilé, jusqu’au bouclage de la série, le jeudi vers 16 h pour New-York et 19 h sur la côte Est. Trois heures plus tard, l’épisode est sur les écrans.
Scènes coupées, dont certaines avec des fins alternatives. Pour « The coon » ils ont bien fait de ne pas la mettre, puisque l’homme masqué révèle son identité.
« Six jours à South Park », ou un making of d’un épisode chez les cow-boys. C’est plutôt technique et assez rapide dans les explications. Mais quand on débarque dans les coulisses de la planète des gros nibards (le bonus suivant), on retrouve le plaisir de vivre.

Vont-ils un jour s’arrêter ? Voici en dvd deux saisons nouvelles, alors que de plus fraîches s'apprêtent à inonder le petit écran. Et si la lassitude peut un jour nous surprendre, elle n’est pas de cette livraison, toujours aussi loufoque, décalée et surtout d’une incorrection cathodique à ne pas mettre entre toutes les oreilles. Je crois même que Trey Parker, et Matt Stone , les créateurs , proposent des bonus histoire d’en rajouter dans le trash et l’humour noir. Prenons par exemple l’épisode sur le derby qui joue sur immoralité de la planète entière avec nos présidents dont Sarko mis…

Review Overview

Le film
Les bonus

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Destin » de Youssef Chahine. Critique dvd

Trois dvd réunis dans un coffret, donc ce destin que l'Histoire nous ramène à la une d'une actualité brûlante

Un commentaire

  1. South park, « Ca ’troue le cul ». Une des meilleures séries du moment (drôle, subversive, et directement liée à la réalité) et depuis longtemps. Je l’aurai notée à 4 voire 4,5. Je ne comprend pas ce que tu reproches à cette série pour lui mettre que 3 étoiles.

Laisser un commentaire