Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « La Misma Luna » de Patricia Riggen. Critique dvd

« La Misma Luna » de Patricia Riggen. Critique dvd

Synopsis: Rosario est une jeune mère célibataire qui travaille à Los Angeles comme bonne à tout faire. Son seul espoir est d'assurer un avenir meilleur à son fils, Carlitos, qui vit avec sa grand-mère dans une petite ville frontalière du Mexique

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "La Misma luna"
De : Patricia Riggen
Avec : Adrian Alonso, Kate del Castillo
Sortie le : 03 mars 2010
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 102 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

C’est un film magnifique, à tiroirs. Le premier donne toujours envie d’aller voir au fond , puis de fouiner dans le compartiment voisin . En imaginant l’histoire d’un garçonnet et de sa mère , séparés, Patricia Riggen raconte l’amour filial le plus charnel. Le plus profond. Mais comme la raison de leur éloignement est une frontière, d’intime cettte histoire atteint l’universel .

La réalisatrice parle plus au cœur qu’à la tête. Cette quête pour la liberté  prend des allures de roman initiatique, un formidable road movie de la vie  .

Carlitos (Adrian Alonso , exceptionnel) neuf ans vit avec sa grand-mère dans une ville frontalière du Mexique. Rosario  une jeune mère célibataire qui travaille à Los Angeles comme bonne à tout faire leur envoie de l’argent. Un jour le garçon décide de la rejoindre. Rosario qui n’en sait rien s’apprête elle aussi à reprendre le chemin du retour .

L’histoire sous deux angles . Ce gamin en route pour L.A, ignorant tout de la valse hésitation de sa maman. Qui se marie sans amour pour obtenir la nationalité américaine …  Et Carlitos en quête de cette cabine téléphonique d’où elle l’appelle tous les dimanches à la même heure . Elle lui avait parlé d’une laverie , de fresques murales , d’une pizza .

Loin du pathétique la réalisatrice imagine une balade mélancolique  sur  la vie telle qu’elle va, avec des gens aimants et, des méchants , des passages clandestins dont certains profitent , quand d’autres risquent leur peau.
Elle s’attarde aussi  très intelligemment sur le sort des travailleurs sans papiers ,exploités, traqués , emprisonnés. Une réalité au milieu de laquelle Carlitos doit survivre , ce qu’il fait de manière admirable

Le danger est partout , dans ces rues inconnues où il déambule avec ces hommes et ces femmes prêts à tout pour un peu d’argent . Patricia Riggen laisse parler les regards, gommant le manichéisme et le prévisible. Quand il flirte avec le diable,  une bonne pécheresse lui ouvre sa porte .

Un personnage joué de manière extraordinaire par Adrian Alonso sur un casting tout aussi parfait . Dans le rôle de la mère, Kate del Castillo a été nommée « Meilleure Actrice » au Mexican Cinema Journalists Festival (équivalent des Golden Globes, au Mexique) en 2009 .

C’est un film magnifique, à tiroirs. Le premier donne toujours envie d’aller voir au fond , puis de fouiner dans le compartiment voisin . En imaginant l’histoire d’un garçonnet et de sa mère , séparés, Patricia Riggen raconte l’amour filial le plus charnel. Le plus profond. Mais comme la raison de leur éloignement est une frontière, d’intime cettte histoire atteint l’universel . La réalisatrice parle plus au cœur qu’à la tête. Cette quête pour la liberté  prend des allures de roman initiatique, un formidable road movie de la vie  . Carlitos (Adrian Alonso , exceptionnel) neuf ans vit avec sa…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Total Recall » de Paul Verhoeven . Critique Cinéma-blu-ray

Dans le genre SF réchauffé, ce n'est pas très réussi. Mais le cinéma le réclame à nouveau cette semaine.

Laisser un commentaire