Accueil » Aventure » [Critique DVD] La dernière piste
[Critique DVD]  La dernière piste

[Critique DVD] La dernière piste

Synopsis: 1845, sur la Piste de l'Oregon. Trois familles ont engagé un homme, Stephen Meek, pour les guider à travers les montagnes de Cascade. Affirmant connaître un raccourci, Meek les mène sur une route non balisée sur une plaine désertique.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "La Dernière piste"
De : Kelly Reichardt
Avec : Michelle Williams, Bruce Greenwood
Sortie le : 01 août 2012
Distribution : StudioCanal
Durée : 99 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Le far-west, comme je ne l’avais encore jamais vu. A force de s’extasier devant ses plaines à perte de vue, maintenant on s’y perd. Lent et monotone, désertique, extatique. Kelly Reichardt, subjuguée par ces étendues décharnées, y fait voyager trois familles en quête de l’Oregon. Sous la conduite d’un guide qui opte pour un raccourci, les voici embarquées sur un itinéraire sans balise à travers les hauts plateaux désertiques. Au fur et à mesure de leur avancée, les doutes et l’inquiétude s’installent. L’eau se fait rare et la rencontre avec un indien non identifié amplifie le malaise.

Voilà ce que nous raconte la réalisatrice avec un regard si insistant dans la contemplation que l’ennui vous gagne très vite. Une lassitude propre à cette caravane égarée dans une mythologie qui pouvait espérer autre chose que cet ersatz de conquête de l’Ouest.

Image de prévisualisation YouTube

A moins que parabole possible, nous voici en route vers la terre promise, pour ces pionniers qui un temps se raccrochent à leur dieu. Mais gagnés par l’apathie ambiante, ils laissent  filer quelques considérations métaphysiques avant de se perdre à nouveau dans le vide minéral.

Une position qui ne laisse guère de champs d’action aux comédiens ; leur jeu tout en retenue , voire même en retrait , participe à l’atonie ambiante (Bruce Greenwood,, le guide est vraiment quelconque) , alors que le personnage de Michelle Williams, mis en avant aux instants les plus critiques est bien ajusté à la sévérité de l’ensemble.

Morne plaine

Le grand héros de ce fiasco demeure le bon sauvage, l’homme animal que Ron Rondeaux, interprète avec une jubilation secrète, me semble-t-il. Il est à la fois la providence et le diable, qui guide maintenant la caravane vers son destin. Le final ne nous en dira pas plus. Mais personnellement il y a belle lurette que j’avais abandonné la chevauchée.

  • Making of ( 10 mn )

Le tournage , comme si vous y étiez. Ce bonus nous montre la vie au jour le jour, sans commentaire, des préparations de scènes aux bivouacs nocturnes, des coulisses à la préparation des décors. Un peu à l’image du film, lent, hypnotique, mais cette fois c’est passionnnant.

Le far-west, comme je ne l’avais encore jamais vu. A force de s’extasier devant ses plaines à perte de vue, maintenant on s’y perd. Lent et monotone, désertique, extatique. Kelly Reichardt, subjuguée par ces étendues décharnées, y fait voyager trois familles en quête de l'Oregon. Sous la conduite d’un guide qui opte pour un raccourci, les voici embarquées sur un itinéraire sans balise à travers les hauts plateaux désertiques. Au fur et à mesure de leur avancée, les doutes et l’inquiétude s’installent. L’eau se fait rare et la rencontre avec un indien non identifié amplifie le malaise. Voilà ce que…

Vue d'ensemble des tests

Le film
Les bonus

Résumé : Que la réalisatrice privilégie sa mise en scène au détriment d’un récit minimal, c’est son droit, mais de là à en faire 104 minutes, c’est tirer sur la corde du cheval fourbu.

Avis Bonus : Dix petites minutes de pur bonheur sur un plateau de cinéma...

43

La Dernière piste (DVD) de Kelly Reichardt

Date de sortie du DVD : 1 August 2012

Format : Couleur, Dolby, Plein écran, Cinémascope, PAL

Studio : Studiocanal

Duree : 99 minutes

PRIX : EUR 11,00 (Prix de depart : ---)

2 commentaires

Laisser un commentaire