Accueil » Comédies dramatique » « De bon matin » de Jean-Marc Moutout . Critique DVD

« De bon matin » de Jean-Marc Moutout . Critique DVD

Synopsis: L'employé d'une banque tue deux de ses supérieurs et se remémore les événements qui l'ont amené à commettre ce meurtre...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "De bon matin"
De : Jean-Marc Moutout
Avec : Jean-Pierre Darroussin, Valérie Dréville, Xavier Beauvois, Yannick Renier
Sortie le : 08 février 2012
Durée : 91 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

On le comprend, mais peut-on l’excuser ? Le geste est ultime, et  nous le montrer dès les premières images, implique bien évidemment un autre regard sur l’histoire de cet employé de banque acculé au meurtre.Dans l’attente des forces de l’ordre, c’est du moins ce que l’on suppose, Paul Wertret revoit, enfermé dans son bureau, les moments de sa vie qui ont pu d’une façon ou d’une autre le conduire dans une telle impasse.

Le procédé n’est pas nouveau, mais une fois encore, Jean-Marc Moutout, (« Violence des échanges en milieu tempéré » ) l’utilise de manière originale, très circonstanciée.Au flash-back classique , voire redondant, au parcours linéaire, il opte pour la dispersion d’un puzzle qui ne cherche jamais forcément à constituer un ensemble. Mais plutôt des impressions, des sentiments, des images. Le processus habilement monté, donne à voir une histoire nouvelle , dans un contexte pourtant très ciblé.

On y parle de subprimes, et autres  primes de liquidité (j’ai cru comprendre cela), et de la faillite des banques. «  Mais malgré nos 2 milliards de perte, nous sommes hors de portée » entonne, sur un refrain bien connu, un patron rassurant.

de bon matin

 Rassurez-vous à votre tour, ce n’est qu’une parenthèse du film, ou plus exactement son argutie autour duquel Jean-Pierre Darroussin  campe un extraordinaire personnage, figure emblématique de l’employé modèle , comprimé par un système qu’il a lui-même contribué à mettre en place.

C’est à cette implacable démonstration, et à son démontage, que sa hiérarchie va maintenant s’employer, dénaturant son propre travail au regard d’une collectivité qui ne survit que par la peur d’en être extrait.

Et là encore, il faut citer la prestation de Xavier Beauvois , en patron Caterpillar, tout aussi habité par l’ambition que  Paul Wertret peut l’être par la notion du travail. La critique sociale de Moutout réside dans cet antagonisme, qu’il élève à son paroxysme en condamnant au geste fatal une victime devenue bourreau.

On peut le comprendre, mais peut-on l’excuser ? A l’image du film, je n’ai pas la réponse.

Dans ce DVD  : le film, l’analyse du film par le critique et cinéaste Jean Douchet (15’).
On le comprend, mais peut-on l’excuser ? Le geste est ultime, et  nous le montrer dès les premières images, implique bien évidemment un autre regard sur l’histoire de cet employé de banque acculé au meurtre.Dans l’attente des forces de l’ordre, c’est du moins ce que l’on suppose, Paul Wertret revoit, enfermé dans son bureau, les moments de sa vie qui ont pu d’une façon ou d’une autre le conduire dans une telle impasse. Le procédé n’est pas nouveau, mais une fois encore, Jean-Marc Moutout, (« Violence des échanges en milieu tempéré » ) l’utilise de manière originale, très circonstanciée.Au flash-back classique , voire…

Review Overview

Le film

On pourra toujours gloser sur la morale de l’histoire, qui prône en quelque sorte une espèce d’auto-défense sociale. Il reste que ce film pose très bien le problème de l’aliénation de l’homme par le travail, non pas au temps de Zola, mais à celui du bling bling enchanté. Avec Jean-Pierre Darroussin ,porte parole éloquent.

User Rating: Be the first one !
De bon matin (DVD) de Jean-Marc Moutout
Date de sortie du DVD : 8 February 2012
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : France Télévisions Distribution
Duree : 91 minutes

PRIX : EUR 28,99 (Prix de depart : EUR 28,99)

Voir aussi

« Les Enchainés » d’Alfred Hitchcock. Critique Bluray

Hitchcock, les années Selznick, l’un des quatre titres du coffret consacré à ce duo parfait

Laisser un commentaire