Accueil » Les critiques » « Gardiens de l’ordre » de Nicolas Boukhrief. Critique cinéma

« Gardiens de l’ordre » de Nicolas Boukhrief. Critique cinéma

Une descente aux enfers pour deux flics ordinaires, dont l’un l’est peut-être moins. Fred Testo, le comique de Canal + dans un premier rôle au cinéma !

La fiche du film

Le film : "Gardiens de l'ordre"
De : Nicolas Boukhrief
Avec : Cécile de France, Fred Testot
Sortie le : 07/04/2010
Distribution : Gaumont Distribution
Durée : 105 Minutes
Genre : Policier, Thriller
Type : Long-métrage
Le film

Le scénario est très mal ficelé. Les  ficelles  sont grosses et paradoxalement peu solides. Quand l’énigme prend un peu d’épaisseur et que le suspense s’y accroche, on s’accroche, mais flop ,la scène suivante, trop prévisible ou peu véridique, et c’est la bérézina pour nos deux flics dont la descente aux enfers s’apparente à un mauvais thriller .

Ils s’appellent Simon et Julie et ce soir-là, leur ronde de nuit  tourne au drame. Après avoir sonné à la porte d’un appartement bourgeois, le duo essuie les coups de feu d’un jeune homme sous l’emprise d’une drogue puissante. Parce qu’ils ont riposté et blessé celui qui s’avère être le fils d’un député, ils se retrouvent accusés de bavure.

Jusque là on y croit , mais le film ne fait que commencer et les ennuis aussi . Pour les spectateurs comme pour nos deux flics qui abandonnés par leur hiérarchie , décident de mener leur propre enquête.

A la rigueur, pourquoi pas, mais cette plongée en apnée dans le monde de la nuit s’avère être à la fois cousue de fil blanc et difficilement plausible. Pour récupérer des clés dans leur propre bureau , ils font quasiment un braquage , alors que les malfrats qui s’en méfient ne pensent jamais à les suivre dans leur quotidien.

Deux exemples des inepties qui font chavirer le bateau sur lequel  ont embarqué des passagers peu communs . Julien Boisselier en proprio de discothèque interlope est le premier contre emploi réussi de cette saga, dont la palme revient incontestablement à Fred Testot , du duo de Canal + « Omar et Fred » . Ce polar lui offre un premier rôle dramatique pour lequel il excelle.
« J’avais l’angoisse qu’on ne croie pas trop à mon personnage à cause de mon parcours de comédien comique. Mais vu que le rôle et l’histoire sont très sérieux, je n’imaginais pas non plus que le public allait se marrer ».

Tendu, physique et tourmenté, Fred Testot forme un joli tandem avec la jolie  Cécile de France , aussi  à l’aise dans son uniforme de femme-flic , qu’en robe longue et jupe fendue.S’il fallait saluer le talent de Nicolas Boukhrief, ce serait pour cette direction d’acteurs dont il tire le meilleur parti, sur une mise en scène parfois surprenante qui nous donne à voir un Paris inconnu , et des quais de Seine méconnaissables. Mais la surprise une fois passée, c’est l’ennui qui revient .

Le scénario est très mal ficelé. Les  ficelles  sont grosses et paradoxalement peu solides. Quand l’énigme prend un peu d’épaisseur et que le suspense s’y accroche, on s’accroche, mais flop ,la scène suivante, trop prévisible ou peu véridique, et c’est la bérézina pour nos deux flics dont la descente aux enfers s’apparente à un mauvais thriller . Ils s’appellent Simon et Julie et ce soir-là, leur ronde de nuit  tourne au drame. Après avoir sonné à la porte d’un appartement bourgeois, le duo essuie les coups de feu d’un jeune homme sous l’emprise d’une drogue puissante. Parce qu’ils ont riposté et blessé…

Review Overview

Le film

sur une bonne histoire de protection d'un homme politique , et d'une fausse bavure policière, un mauvais polar quand les ficelles sont trop grosses.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« L’Opéra » de Jean-Stéphane Bron. Critique cinéma-dvd

Pas d’interview, ni commentaire. La vie se faufile entre plateaux et pendrillons, répétitions et avant-premières …

5 Commentaires

  1. Qu’un bon comique soit un bon comédien, rien d’étonnant. Ce n’est pas le premier. L’inverse est bien plus rare.
    En tout les cas, ça me fait plaisir que Fred Testot soit bon. Dommage que l’intrigue vienne tout gâcher.

Laisser un commentaire