Accueil » Comédies dramatique » Comédie dramatique » « Contact » de Robert Zemeckis. Jodie Foster, l’interview

« Contact » de Robert Zemeckis. Jodie Foster, l’interview

Synopsis: Ellie Arroway, passionnée depuis sa plus tendre enfance par l'univers, est devenue une jeune et brillante astronome. Avec une petite équipe de chercheurs elle écoute le ciel et guette un signe d'intelligence extraterrestre. Un jour, ils captent un message.

La fiche du film

Le film : "Contact"
De : Robert Zemeckis
Avec : Jodie Foster, Matthew McConaughey
Sortie le : 17/09/1997
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 153 Minutes
Genre : Science fiction, Drame
Type : Long-métrage

Jodie Foster, messagère intergalactique d’un nouveau type !

Ni gigantisme, ni catastrophisme ou paranoïa sous les étoiles de la star américaine : « un énième film sur les extraterrestres à la mode américaine ne m’intéressait pas » assure la comédienne. « Contact », c’est le combat d’une femme qui intercepte des signaux en provenance de Véga et qui souhaite imposer son point de vue scientifique.

« Mais c’est aussi l’histoire des rapports qu’entretiennent la science et la religion. Le film pose la question de savoir si l’une et l’autre peuvent coexister. Et si oui à quel prix ? »

« Celui des politiques animés par le pouvoir militaire et les puissances d’argent ? A moins que les mystiques et fanatiques de tout poil ne viennent contrarier une aventure « assurément diabolique ». Dans un tel contexte « il n’était pas question d’insister sur les effets spéciaux ou d’en rajouter avec des navettes et des voyages interplanétaires. Le problème est ailleurs. »

 

Aux antipodes de la planète Hollywood qui a pourtant soutenu le projet pendant… 17 ans. En 1980, Carl Sagan, éminent spécialiste et vulgarisateur des questions scientifiques propose une idée de film sur la découverte de l’Univers. Après quelques tentatives, l’affaire échoue. Cinq ans plus tard il en fait un roman, devenu best-seller. Le cinéma rapplique.

Six scénarios dans la foulée, un procès intenté par Coppola (1) de nombreux réalisateurs pressentis jusqu’au jour où Zemeckis auréolé par« Forrest Gump » remporte la mise en scène. Jodie Foster est du voyage. « Je ne connaissais rien à ce domaine. J’ai donc rencontré Carl Sagan pendant trois heures formidables. Il donne une dimension poétique et magique à une discipline qui à l’école peut paraître aride et sans intérêt.

Il m’a communiqué son amour de la science et j’espère avoir réussi à l’exprimer à l’écran. Puis j’ai étudié l’espace, j’ai rencontré de nombreux astronautes et des physiciens, avant de visiter plusieurs observatoires scientifiques. »

Un travail de longue haleine couronné par une interprétation sans faille. En Dr Arroway l’actrice est parfaitement crédible. Et fait de « Contact » un très bon film d’aventure. Qui ne s’interdit pas quelques questions existentielles et une critique appuyée des fanatismes résurgents.

Plus la petite touche mélo (hélas), et un clin d’œil vaguement ironique en direction de la profession. Pour financer l’expédition dans les étoiles on envisage en effet de faire appel à Hollywood. Les studios américains ont tellement pompé le sujet…

 L’argument se retournera-t-il contre la comédienne ? Elle éclate de rire « Certainement pas, je ne mettrais pas la main au porte-monnaie pour aider la Nasa, je laisse ça au gouvernement. L’allusion du film s’adresse je pense à Spielberg qui a gagné beaucoup d’argent avec ce filon. »

Carl Sagan est décédé pendant le tournage. Il lui reste le bonheur posthume d’avoir imposé à la planète entière un bouquin qui à l’époque relevait de la Science-Fiction. Il est vrai que dans son roman le président des Etats-Unis était une femme. Dans « Contact » Robert Zemeckis remet les pendules à l’heure : Clinton y joue son propre rôle et c’est sidérant. « Mais l’avenir donnera raison à Carl » renchérit Jodie Foster « un jour les Etats-Unis seront dirigés par une femme. » Depuis que Jodie entend des voix…

(1)  Francis Ford Coppola assure qu’il est co-détenteur avec Carl Sagan du projet initial.

Jodie Foster, messagère intergalactique d’un nouveau type ! Ni gigantisme, ni catastrophisme ou paranoïa sous les étoiles de la star américaine : « un énième film sur les extraterrestres à la mode américaine ne m’intéressait pas » assure la comédienne. « Contact », c’est le combat d’une femme qui intercepte des signaux en provenance de Véga et qui souhaite imposer son point de vue scientifique. « Mais c’est aussi l’histoire des rapports qu’entretiennent la science et la religion. Le film pose la question de savoir si l’une et l’autre peuvent coexister. Et si oui à quel prix ? » "Celui des politiques animés par le pouvoir militaire et les puissances…

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« The Game » de David Fincher. Critique Blu-ray

La vie bien faite d'un homme d'affaires respecté tourne au cauchemar dans un jeu qu'il ne contrôle plus. Et Fincher très finaud laisse jouer

Laisser un commentaire